Pschit-Men

Comics Marvel
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 "Shinde : La tragédie des X-Advengers"

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Kiroukou
Pschit-Man Mythique
Pschit-Man Mythique
avatar

Nombre de messages : 5194
Age : 29
Pschit-Team : Visiteur
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: "Shinde : La tragédie des X-Advengers"   Jeu 27 Juil - 15:52

L’écoutille vitrée de la pièce où était enfermé Rose laisser entrevoir une minuscule pièce blanche aux murs cousinés rien que cette vision de chambre coupé du monde et de toute civilisation effrayait Jasmin au plus haut point, lui rappelant ses plus mauvais souvenirs de son ancien centre de conditionnement du gène mutant où il était retenu contre son plein gré !!!
Mais avec un deuxième regard Jasmin fut glacé de torpeur, en effet il aperçut une minuscule et frêle forme féminine camisolé…Rose

Dés lors et avant même de pénétrer dans la pièce donc la porte s’ouvrait peu à peu et inexorablement, Jasmin n’avait plus qu’une seule idée en tête la sortir de là…

Un infirmier venant alors soudain d’apparaître invita alors Jasmin à entrer en lui rappelant quelques règles de sécurité de bases : ne lui enlevez pas sa camisole, ne lui parlez pas trop de l’extérieur, ne l’énervez surtout pas, parlez calmement…

Toutes ces règles paraissait complètement débiles aux yeux de Jasmin, jamais il n’aurait pu imaginer son ami Rose, violente elle la beauté et la douceur incarné, le calme symbolisé…Mais peut être allait t’il découvrir une facette inconnu de son amie ! Après tout il connaissait très peu Rose et comment pouvait t’il connaître quelqu’un alors qu’il ne se connaissait même pas lui-même !!! Il est vrai que l’expérience du matin lui avait appris qu’il était avant tout un inconnu devant sa glace…mais l’heure n’était plus à la réflexion mais au face a face avec un miroir beaucoup plus sévère même si moins réfléchi…


La porte avait soudain claqué et s’était refermé derrière Jasmin il se retrouvé donc seul a seul avec sa jeune ex-coéquipière des Advengers. Malgré le fort claquement de la porte en acier inoxydable blanc, Rose n’avait pas réagi, pas le moindre signe de vie.
Elle la belle, la sublime, la magnifique, l’extraordinaire jeune femme qui avait fait craqué nombres d’hommes et qui s’était même emparé du cœur d’un des hommes les plus séduisants et puissant de la planète en la personne de James Stark était aujourd’hui réduit a sa, un aspect végétatif.
Jasmin se remmemorait alors peu à peu sa rencontre avec Rose, une jeune femme à la plastique parfaite aux mensurations de top model, à ça la longue chevelure de soie rose magnifique, aux deux étoiles scintillant comme l’océan qu’étai ses yeux et à a son charme irrésistible…
Jasmin ne comprenait pas pourtant ceci était sensé être son don, un charme sensé faire succombé toute homme aux alentours !!!
Puis en s’approchant peu à peu du corps inerte de son amie il comprit, celle-ci était enmayoté dans une camisole des moins sexy, celle-ci recouvrait tout son corps de long en alrge ne laissant apparaître que le visage aux traits fatigués et tirés de Rose.
Sa longue chevelure rose aux reflets d’or n’était plus à la place au sommet de son crâne trôné une petite touffe de cheveux hirsutes mal coupés.
Jasmin était offusqué par l’apparence de martyr de son amie, qui lui avait fait subir sa, qui l’avait fait interné…
Tant de questions, toujours sans réponses, Jasmin était fatigué de ne connaître que al partialité de la situation actuel fatigué de tout découvrir, redécouvrir. Il commençait a comprendre petit à petit els raisons qu’avait invoquait son subconscient a poussé son amnésie si subconscient il avait dans l’histoire.
Il s’approcha donc de Rose à petits pas, il l’entendait murmuré des mots à peine audible et incompréhensibles mais le son était lisible sur le penchant de ses petites lèvres gercées, comme des incantations latine ou d’une autre langue d’une civilisation antique disparue ou inconnue.
Tout doucement il s’agenouilla prés de Rose et lui prit le menton pour lui relever délicatement le visage !
Ce dernier paraissait marqué par des années de souffrance et de solitude, Jasmin regarda alors Rose dans les yeux ceci étaient grands ouverts mais comme vide, l’on dit souvent que la pupille est le reflet de l’âme, alors si c’est le cas celle de Rose n’est plus pensa Jasmin !

Jasmin essaya de réveiller son amie avec plusieurs sommations mais rien a faire !Il en était certain maintenant elle était choutée aux médicaments mais sous els prescriptions de qui et pourquoi, Jasmin ne comprenait plus rien…

Puis, Jasmin désespéré observa longuement son ami et commença a lui parler en espérant qu’elle entendrait telle une comateuse !

Il lui parlait de son amnésie, de ses souvenirs refoulées, de ray, de Teena, de ses sentiments pour Teena,de James…tout en parlant il lui tenait la main qu’il caressait doucement, puis il lui fit une promesse : Rose je te sortirait d’ici a n’importe quel prix ne t’inquiète pas !!!

Puis Jasmin regarda le plafond et s’écria de colère : salop de Cytttorak, si James était encore la lui aurait la solution…

Soudain Rose hurla d’un cri strident : James, James non…Puis elle se mit à trembler dans tous les sens, Jasmin pensa alors qu’il avait fait une grosse erreur de venir ici et de parler de son feu ami !!!Jasmin essaya alors de la calmer il s’exclama à plusieurs reprises : Rose, Rose c’est moi Jasmin ton ami, tu te souviens, ton coéquipier des Advengers souviens toi on parlait souvent d’utopie, d’idéale et d’écologie ensemble, Rose c’est moi…

Jasmin avait pris Rose dans ses bras et lui avait collé la tête sur son torse, peu à peu celle-ci reprenait ces esprits : Jasmin c’est toi ???

Jasmin répondit alors de suite : Oui oui c’est moi ça va aller je suis là maintenant !

Rose se serra alors au plus prés de Jasmin et lui chuchota quelques mots : Ou était tu ces dernières années, pourquoi ne m’as-tu jamais rendu visite…

Jasmin je ne sais pas, je ne comprend plus trop moi non plus je vais tout t’expliquer mais il faut que je te sorte d’ici d’abord !!!

Rose : Non tu ne pourra pas il ne voudra jamais…

Jasmin : Qui quoi ?

Rose : L…

Jasmin : Mais pourquoi ne veut tu pas m’expliquer !?

Rose se retourna alors et regarda en direction du haut de la pièce, Jasmin suivi alors ses yeux et vit que ceux-ci se rivaient sur une caméra de sécurité scruté sur eux !

Jasmin allez pousser une exclamation mais Rose posa alors son doigt sur la bouche de Jasmin avec une expression mêlant frayeur et inquiétude, puis elle lui susurra à l’oreille un : laisse toi faire ne t’inquiète pas ?!

Jasmin fit très surpris par cette remarque puis une impression encore plus étrange l’envahit surtout quand Rose lui sauta à la bouche et l’embrassa délicatement.

Jasmin ne comprenait pas puis tout s’éclaira quand une foule d’images et de paroles lui apparurent à l’esprit, il ne savait pas comment Rose pouvait communiquer de cette façon mais ça marchait incroyablement bien !Le baiser lui parut une éternité celui-ci était très étrange ce mélange de plaisir et d’informations était aussi exquis sensoriellement que amer rationnellement !Il fut pris de stupeur par toutes les infos qu’il assimiler, c’était donc Ray qui avait fait interné Rose ici pour des raisons obscures que Rose ne lui avaient pas donnés, Jasmin était révolté par cette nouvelle, au début il restait inactif et laissait rose faire puis il comprit que lui aussi pouvait aussi profiter de ce moyen de communication plutôt révolutionnaire, il usa donc de sa langue et la tourna dans tous les sens, de gauche à droite et de bas en haut pour transmettre a rose des données sur son amnésie…
Rose paraissait aussi surprise que lui, peu à peu Jasmin délie la camisole de Rose tout en continuant à lui « parler » psychiquement !!!Jasmin proposa au final a Rose de la faire sortir d’ici en la prenant à sa charge sous tutelle mais celle-ci refusa, Jasmin fut alors encore plus étonné qu’il ne l’était déjà !
Il demanda alors un timide mais pourquoi ? en inclinant sa langue vers le haut et en chatouillant le palet de Rose, celle-ci en enroulant sa langue autour de Jasmin lui répondit : Eh bien je ne veut pas sortir dehors c’est le mal qui m’attend, je n’ai plus personnes…
Jasmin s’exclama alors : Et moi ?
Rose : Tu m’as déjà abandonné une fois comprend que je ne sois plus aussi confiante qu’avant…
Jasmin la langue boudeuse en retrait : Oui je comprend malheuresement…
Rose revenant au galop et passant à l’offensive, les mains maintenant libre elle jeta un sort en direction de la caméra puis enroula ses bras autour du corps de Jasmin serrant sa poitrine fort contre lui.
Sentant le rythme cardiaque de Jasmin s’accélérer, simple réaction chimique de base,elle continua de l’embrasser langoureusement tout en l’étreignant toujours aussi fort et lança un nouvel appel télépathique : Jasmin je veut bien sortir de cet endroit avec toi mais avant j’ai une faveur très spéciale a te demander…
Jasmin surprit répondit un hésitant : je t’écoute…
Rose : Eh bien je veut que tu prenne tout ton temps pour réfléchir a ma requête qui va te paraître des plus surprenantes mais…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papy_flambi
Pschit-Man de Légende
avatar

Nombre de messages : 4444
Age : 40
Pschit-Team : Visiteur
Date d'inscription : 22/01/2005

MessageSujet: Re: "Shinde : La tragédie des X-Advengers"   Mer 30 Aoû - 18:42

Voila Ray j’ai fait tout ce que je pouvais mais la bande était vraiment de très mauvaise qualité si tu veut mon avis, c’est Rose qui a dû utiliser sa magie pour brouiller nos images, mais j’ai quand même réussi a avoir certaines bribes regarde cet instant, tu risque d’être surpris mais aussi de comprendre pas mal de choses :

Soudain sur un des écrans de surveillance qu’observait Ray apparut la video de surveillance d’un homme et d’une femme roulant dans une chambre blanche d’internement en train de s’embrasser et de se trémousser en rythme (lol)…

Ray avec un air choqué et ahuri : la salop…elle n’a pas changé la garçe quelle manipulatrice, et le nain aux cheveux bleus qui s’est laissé avoir comme un débutant, c’est pour ça qu’il a dû la laisser sortir, quel idiot, comme si il ne me mettait pas déjà assez dans la mouise avant… (Carlos sans réaction !)
Merci Carlos si tu arrives à avoir des images plus précises et vraiment preuve de l’acte appelle moi !

Carlos : Ne t’inquiète pas j’y penserai après m’être moi-même bien éclaté dessus lol !!!

Ray : Hum hum !!! Bon c’est pas sa mais moi j’ai une femme qui m’attend pour dîner et des responsabilités…

Carlos : Oui plus la femme que les responsabilités en faite…


Ray : La femme st la plus grosse responsabilité qu’un homme puisse avoir non ?

Carlos : Oui en effet mais en parlant de tes « petites responsabilités » et bien j’ai reçu le rapport de la mission de l’escadron n°37, je te le faxerai dans ton bureau, ok ?

Ray : Oui pas de problèmes, mais rien de grave ?

Carlos : Eh bien même si la mission ne c’est pas déroulé comme prévu, il a eu quelques dérapages et incidents mineures, quelques blessés tout au plus mais rien e grave !

Ray : Ahlalal ces jeunes recrues ils se croient à même de sauver le monde alors qu’il ne savent pas encore gérer des missions de base !

Carlos : (Rires) Oui, mais un des petits nouveaux de cette équipe et très prometteur un très bon télékinésiste qui a de l’avenir enfin tes assistantes te diront ça mieux que moi !!!

Ray : oui ne t’inquiète pas je suis très bien entouré mais bon au prix ou la fondation les emploient ! Il faut bien !

Carlos : Oui bon bah je vais te laisser allez retrouver ta petite femme, on se retrouve demain au conseil ?

Ray : oui de qui plus est c’est assez important nous aurons l’honneur de la visite du secrétaire général de l’O.N.U pour discuter du problème Genosha et de la subvention annuel que nous accorde l’O.N.U.Allez Carlos a+

Soudain un appel retentit et Ray décroche depuis son oreillette : Allo Mr Rogers nous avons un problème, une prise d’otages par un groupe ‘une dizaine d’individus bien équipés avez-vous un avis pour…

Ray : envoyez la team Alpha Prime elle devrait faire l’affaire !

Secrétaire : D’accord Merci monsieur…

Ray : Je t envie Carlos, ton poste de superviseur des stratégies de combats et tranquille alors que moi j’ai pas une minute à moi.

Carlos : Qu’est tu veut c’est ça d’être le chef d’un regroupement mondiale de super-heros !

Ray : Mouai…lol allez bonne soirée l’ami !!!

Carlos : A demain !

Ray s’avance alors vers le pôle de direction des opérations de l’AdvengersIsland vers le bureau central, vers son bureau !!!


Pendant ce temps Jasmin est posé derrière son nouveau bureau observant des feuilles disposé en batailles sur ce dernier, il s’écrie alors dans un excès de ras le bol : je n’y arriverait jamais je ne suis bon qu’a produire que des illusions, la réalité c’est pas pour moi !!!

Puis une jeune femme arrive derrière lui se penche sur ce dernier pose ses bras autour de ses épaules lui dit tendrement à l’oreille : mais si mon chou tu es fait pour ce job .Allez encore un effort tu va réussir ! Puis elle l’embrasse avec ardeur !

Rose s’est encore métamorphosée, elle porte les cheveux coupés très courts coiffés à la punk plaqués devant en pétard derrière, roses avec de nombreuses mèches rouges, elle porte une minijupe noire des plus courtes ainsi qu’un petit top rouge et un décolletés des plus plongeants dans lequel même le plus prude des hommes si il y plongeait son regard si noierait !!!Elle porte un maquillage des plus marqué avec des traits de crayon noir presque gras sous les yeux et un rouge à lèvres couleur rouge des plus sulfureux. Ce changement de look des plus radicales a redonné un grand pouvoir de séduction à Rose sur les hommes et Jasmin semble être totalement sous son emprise !

Peu de temps après Rose décide de s’absenter, Jasmin sort alors une carte de sa poche et passe un coup de télephone :

Allo, Pixie ? C’est moi jasmin oui oui c’est cela c’était pour savoir si ce soir vous étiez disponible ?!!

D’accord c’est noté 21 h ce soir au Tower à toute à l’heure bisous beauté !

Jasmin raccroche puis soudain revient a la raison et des milliers d’interrogations lui viennent en tête

Jasmin : Mais qu’est ce qui se passe, qu’est ce que je fait, ce n’est pas moi tout ça, amis qui suis-je à la fin ???Je n’en peut plus, Rose puis cette fille, cette naïade bleu tout droit sorti d’un rêve !!!James qu’est que tu m’a fait…Ce n'ets pas possible tout ça ne me ressemblle pas...Mais c’est pas tout ça mais j’ai un rendez vous avec une charmante demoiselle moi !!!
Jasmin s ‘éloigne de son bureau…laissant derrière lui plusieurs papiers dont le testament de James et un dossier de couleur rouge à l’intitulé « Genosha MReborn »


Dernière édition par le Mer 30 Aoû - 18:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papy_flambi
Pschit-Man de Légende
avatar

Nombre de messages : 4444
Age : 40
Pschit-Team : Visiteur
Date d'inscription : 22/01/2005

MessageSujet: Re: "Shinde : La tragédie des X-Advengers"   Mer 30 Aoû - 18:46

Jasmin venait tout juste de rentrer de son rendez vous avec la charmante jeune femme bleu rencontré à l'hôpital psychiatrique où était interné Rose,Jasmin avait passé une fantastique soirée il en avait presque oublier tous ses récents problémes!
Jasmin épuisé se tenait maintenant assis dans sa chambre fixant intensément le miroir posé devant son lit en pleine méditation, trop de changement bizarres étaient survenues depuis son réveil, trop de choses qu’il ne comprenait pas, tous les gens qu’il croyait connaître s’étaient comportés étrangement, et lui même se terrifiait de sa propre étrangeté… parfois il ne se reconnaissait plus : lui qui avait été si proche de Teena la sentait si lointaine maintenant, Il avait succombé aux charmes de Rose qui lui avait fait de stupéfiante révélations et une tout aussi stupéfiante proposition… Et il s’était même mis a draguer une secrétaire avec la même assurance effrontée que James… Non décidément quelque chose ne tournait pas rond en lui, il devait absolument savoir quoi… et pour cela il n’y avait qu’un seul moyen : il devait à tout prix forcer le mur blanc de son amnésie, déchirer ce voile opaque sur ses souvenirs pour comprendre ce qui s’était passé, ce qu’il était devenu. Depuis des heures il se concentrait, s’il était un télépathe très puissant, il parviendrait à forcer ce mur au delà de sa mémoire, pour cela depuis des heures il focalisait ses pensées sur le même point critique : sa défaite face à Cyttorak ! Depuis qu’il avait repris connaissance, il ne parvenait rien à voir au-delà.

Et soudain le voile se déchira !

Jasmin reprit connaissance allongée dans une sorte de marais boueux, il sentit son corps s’enfoncer dans le marécage, et pendant un instant lui vint la tentation de s’y laisser glisser, s’y laisser avaler et ne plus penser à rien… Il avait échoué, il avait échoué à protéger ses amis les Advengers « Teena pardonne moi, je ne pourrai tenir ma promesse… Si seulement la boue des marais pouvait m’emporter loin des regrets et des remords…. Soudain Jasmin se mit à réaliser « Qu’est ce que je fais dans un marais ? Qu’est ce que je fais loin du combat. » Soudain il comprit n’ayant pu supporter le poids de sa culpabilité et de son échec, lors du dernier assaut de Cytorak, son esprit l’avait ramené dans son monde imaginaire. « C’est étrange je n’étais jamais venu dans cet endroit. » Jasmin releva la tête, quelque chose semblait avoir changé, et le temps était manifestement à l’orage, de lourds nuages d’encre noir s’était formé dans le ciel, et tout autour le monde prenait des contours encore plus sombre qu’à l’accoutumée.
-« On dirait que quelque chose à changé… Peut être est ce moi qui ai changé ? Comment se fait il qu’il me semble découvrir cet endroit pour la première fois… Et que pourtant…Cet endroit à quelque chose qui m’est familier, que je ne m‘explique pas. »
Jasmin vit alors au centre du marécage une sorte de petit lac aux eaux sombres, il s’approcha du bord et mira son reflet dans l’eau
-« Si seulement j’avais été plus fort, si seulement j’avais eu la force nécessaire pour vaincre Cyttorak »
Soudain Jasmin vit les lèvres de son reflet dans l’eau sombre bouger et il entendit distinctement ses mots :
-« Alors on vient encore se réfugier dans son petit paradis pour essayer d’oublier tous ses bobos. »
Jasmin poussa un cri de surprise, son reflet ! Son reflet dans l’eau sombre venait de lui parler ! Et à présent ce reflet souriait alors que son visage aurait du exprimer toute la surprise de Jasmin
-« Ça te la coupe hein ? Je suis sûr que tu n’imaginais pas me revoir vieux frère, après tous tes efforts pour m’oublier et te débarrasser de moi. »
-« Non c’est impossible… Qui es tu ? »
-« On pourrait dire que je suis ton frère jumeau que tu as noyé à ta naissance. »
Jasmin réprima un cri d’horreur alors que son reflet semblait se fendre la gueule, il comprit que ce dernier se moquait de lui.
-« Non tu n’existe pas …Tu n’est qu’une autre de mes créations… Une autre de ces hallucinations manifestations de mon pouvoir télépathique de… »
Jasmin vit alors le visage de son reflet se décomposer pur finalement exprimer une vive colère.
-« Crétin ! Je n’ai rien à voir avec ces illusions ! Ces morceaux d’êtres ! Je suis bien plus que cela, je … Hé où tu vas ? »
-« J’en ai assez de tout ça. » lança Jasmin sur le point de se détourner de son reflet. « A moins que tu ne répondes sincèrement à ma question : Qui es tu vraiment ? »
Jasmin et son reflet se regardaient tous les deux droits dans les yeux.
-« Je suis toi… Et ton contraire en même temps. Je suis l’autre. Celui que tu as refoulé dans les profondeurs de ta psyché depuis ton enfance. Je suis crée de tout ce que tu as rejeté pour te construire. Je suis la colère, le désir de revanche, la force qui est en toi. Je suis celui qui n’hésite pas, celui qui use de son pouvoir pour prendre ce qu’il veut. Celui qui affronte la vie et j’hésite pas à détruire ceux qui se mette en travers de ton chemin. Je suis qui te fais peur et que tu as cherché à enfouir en toi en t’inventant ce refuge illusoire. »
-« Mais pourquoi… Comment… »
-« Réfléchis un peu idiot, ton père qui te battait, ta mère qui avait honte de toi, les autres enfants qui te haïssaient…N’importe quel individu normalement constitué leur aurait rendu coup pour coup. Toute cette haine que tu as reçue ne pouvait qu’appeler la haine en retour… Mais tu étais bien trop faible pour pouvoir l’assumer, tu étais incapable d’assumer ta colère et d’user de tes pouvoirs pour faire plier ce monde à ta volonté, tu n’en avais pas la force. Tu as alors choisi de t ‘évader dans le rêve, tu t’es crée ce refuge imaginaire pour t’évader du monde qui te faisait souffrir… Mais ta souffrance, ta haine, ta colère, ton désir de revanche ne pouvait disparaître comme ça, tu les a juste occulté, relégué au plus profond de toi… Et c’est ainsi que je suis né. »
Jasmin eût un instant peur de ce reflet distordu de lui même peur de ce que cela impliquait, il eût un réflexe de recul mais aussitôt le bras de son reflet s’élança vers lui et sortit de l’eau pour l’attraper vers la nuque et attirer son visage près du sien.
-« Non pas de ça ! Je ne te laisserai plus m’ignorer et m’occulter dans les profondeurs de ta psyché. Tu vois, encore aujourd’hui tu as peur et tu ne cesse de fuir, laisse moi prendre le contrôle, laisse moi occuper ce corps à mon tour… Tu ne le regretteras pas… Je suis ta seule vraie force, je saurai utiliser ton pouvoir pleinement, sans aucune limite, je vaincrai Cyttorak, je mettrai à genoux les ennemis des Advengers, et les mutants pourront enfin prendre leur revanche… »
Jonathan fut tenté un instant de laisser son reflet l’attirer à lui, de passer de l’autre côté, mais soudain il se mit à résister à son emprise
-« Non si tu es née de mes pensées négatives, si je t’ai crée pour me déculpabiliser comment pourrais-je avoir confiance en toi ? »
-« Imbécile je suis toi ! L’un de nous deux doit assurer notre survie dans le monde réel. Tu as essayé et tu as échoué… Laisse moi faire, ça vaut mieux pour nous deux. »
Son reflet avait posé sa main sur le visage de Jasmin et le caressait comme pour l’inviter à venir le rejoindre, il se mit à lui parler doucement
-« Je sais ce que tu veux : pouvoir continuer à rêver. Laisse toi aller, laisse moi prendre possession de toi… Tu pourras continuer de rêver ici tant que tu veux, et moi je vais m’occuper de réaliser mes.. tes… nos désirs. »
Jasmin repensa à son échec contre Cyttorak, il était tellement las de se battre, en même temps sa colère, son dégoût devait fatalement trouver une issue, son double sombre lui faisait peur mais après tout peut être lui réussirait il là ou il avait échoué, Jasmin se laissa peu à peu entraîner par les mains de son reflet, son visage s’approchait du sien, leur lèvres allaient se toucher…

Et soudain ce fût fait Jasmin était passé de l’autre côté du miroir, au fond de son inconscient, tandis qu’un nouveau Jasmin s’éveillait et reprenait connaissance sur le champs de bataille, un Jasmin qui était prêt à tout pour vaincre Cytorak, qui allait lui faire payer très cher ce qu’il avait fait.

-« Aahahah le pouvoir est à moi, je vais enfin être libre d’en user comme bon me semble, je suis libre… (se détournant et lançant un regard noir vers Jasmin qui se trouvait à sa place au fond de l’eau.) Et je ne me laisserai plus jamais enfermer. »

Jasmin vit son reflet se mettre à souffler sur l’eau et une fine pellicule de glace s’y déposa, Jasmin voulut alors tendre le bras vers son double, mais il ne put traverser la surface de l’eau qui était devenue comme un lac de glace complètement rigide. Il e mit alors a cogner du poing pour essayer de briser la surface mais en vain.

-« Ahahah trop tard petit frère, ce corps est trop petit pour nous deux, il n’y a de place pour qu’un et je serai celui-là… Mais ne soie pas triste… j’accomplirai pour toi tout ce que tu n’osais faire… Et toi tu pourras continuer à rêver… Pour l’éternité… Ahahahah »

-« Nooon !!! »

Jasmin avait crié, sortant de sa transe lui remémorant tout ce qu’il avait ou ce qu’on lui avait fait oublié, bouleversé il quitta la pièce, et tomba rapidement sur Ray et Teena,

Jasmin : Qu’est ce qu’il fait ? Qu’est ce que… J’ai fait… Dites moi ce que j’ai été vraiment pendant toutes ces années… Je dois savoir ce qu’il a fait, dans les moindres détails.

Teena : Il ? Mais de qui parles tu Jasmin.

Ray : C’est peut être un effet post traumatique de son coma… Des troubles schizophréniques… Peut être devrait on faire venir un docteur ?

Jasmin se mit alors à fixer ses amis d’un regard égaré, un regard méfiant suite aux dernières paroles de Ray, il se rappela que Rose lui avait appris télépathiquement que c’était lui qui avait pris la décision de l’interner…

Jasmin : Non , il est peut être là qui nous écoute , il est en moi, peut être qu’il entend tout cela… Peut être qu’il a même tout planifié… Il vous a abusé pendant des années, peut être… Non ! Laissez moi vous ne pouvez pas m’aider.

Ray et Teena regardaient Jasmin eux aussi de plus en plus inquiets.

Teena : Mais enfin Jasmin de qui tu parles ? Je ne comprends rien… Je suis ton amie, laisse moi t’aider…

Elle tendit la main vers le jeune homme, celui-ci eût un instant d’hésitation puis la repoussa

Jasmin : Non ! Je regrette mais je ne peux pas vous faire confiance. Je ne sais pas ce qu’il vous a dit… Je ne sais pas si vous êtes avec moi… Ou avec lui.

Ray : Troubles de schizophrénie et délire paranoïaque. C’est grave, je vais appeler un médecin, calme toi Jasmin, détends toi, y a pas de honte ça arrive même aux hééé

Teena : Jasmin !

Le jeune mutant aux cheveux bleus s’était jeté entre eux, les avait bousculé et s’était mis à courir dans les couloirs de la fondation, il avait le sentiment qu’en agissant ainsi, une voix en lui le félicitait qui une seconde auparavant se désolait de son délire à haute voix. « Oui c’était n’importe quoi, digne d’un amateur, je me suis découvert stupidement, mais maintenant je sais ce que je dois faire. » Jasmin se surprit à se repérer si facilement dans les couloirs de la fondation, mais il réussit à atteindre la pièce désirée, le bureau de James –le sien à présent- avant que Teena et Ray ne puissent le rattraper. D’instinct il sût ce qu’il devait faire, comme s’il était guidé par la providence, il décela un petit panneau de commande il allait actionner actionna la triple épaisseur de blindage en adamantium quand il sentit la présence de Teena et Ray de l’autre côté de la porte.

Ray : Jasmin laisse nous entrer, tu dérailles, tu as besoin de soin. Tu es pris dans un délire paranoiaque post-somatique… Ouvre nous je t’en pries que nous puissions t’aider à retrouver la raison.

Jasmin eut un vague moment d’hésitation : Et si c’est moi qui devenait fou vraiment ? Et si j’étais en train de perdre la boule et que j’aie inventé tout cela… Que ce que je crois être mes souvenirs ne soit que le délire d’un esprit qui s’égare ?...Mais si c’est vrai, une fois que Ray m’aura interné et bourré de narcoleptique je ne pourrai plus rien faire… Comment savoir ? Qui croire ?

Ray (A Teena) : Tant pis je vais devoir utiliser la force, je vais enfoncer la porte.

Jasmin dans un réflexe actionna la commande pour abaisser le blindage.

Jasmin : Inutile Ray, même toi tu ne peux venir à bout d’un triple blindage en adamantium

Alors que les trois épaisseurs s’imbriquaient devant la porte et que Ray poussa un juron, Teena approcha sa bouche de la serrure qui n’était pas encore recouverte par l’adamantium.

Teena : Jasmin, quoiqu’il t’arrive… Rappelle toi que je serai toujours avec toi.

Jasmin s’agenouilla devant la porte la tête inclinée en avant, posée contre l’épaisseur métallique se renforçant inexorablement

Jasmin : Je voudrais le croire… Mais je ne le puis plus…

Jasmin s’assis alors le dos contre la porte, sentant le renforcement de celle-ci se terminer et former une protection parfaite, sentant les présences de Ray et Teena s’éloigner, il laissa aller sa tête contre le mur et poussa un long soupir

Il était seul mais serait il jamais à l’abri du mal avec l’ennemi qui était en lui ?

(à suivre…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papy_flambi
Pschit-Man de Légende
avatar

Nombre de messages : 4444
Age : 40
Pschit-Team : Visiteur
Date d'inscription : 22/01/2005

MessageSujet: Re: "Shinde : La tragédie des X-Advengers"   Sam 7 Avr - 12:52

je fais de même (je sais c'est à moi de faire la suite... en ce moment je bosse, je m'y remets pendants les vacances)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiroukou
Pschit-Man Mythique
Pschit-Man Mythique
avatar

Nombre de messages : 5194
Age : 29
Pschit-Team : Visiteur
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: "Shinde : La tragédie des X-Advengers"   Mar 22 Mai - 2:18

UP en attendant Flambi LOL...L'attente devient vraiment insoutenable mdr !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daddy Pool
Ultimate Pschit-Man
avatar

Nombre de messages : 2837
Age : 28
Pschit-Team : Visiteur
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: "Shinde : La tragédie des X-Advengers"   Mar 2 Oct - 20:52

Pendant ce temps, à la bibliothèque...

???: Il devrait être quelquepart par ici...

Il passa sa main sur une étagère de livres, en laissant glisser ses longs doigts sur les livres, à la recherche de celui qu'il cherchait. C'était l'étagère où étaient rangés les livres les plus précieux, comme les exemplaires uniques, ou les livres les plus anciens.

???: Je l'ai trouvé!

Il posa alors ses doigts sur le haut du livre, et le fit glisser afin de l'avoir entre ses mains. Il examina alors soigneusement la couverture.

"Etude de l'Evolution des Espèces et Apologie de la Mutation, Tome II", par N. Anders.

Il examina alors le livre dans sa totalité. Il semblait qu'il fut réalisé avec un soin immense, et pouvait représenter en lui même une oeuvre d'art. Il s'intéressa alors plus particulièrement à la tranche. En haut de celle-ci, il put voir une sorte d'ornement à l'apparence metallique qui donnait un style particulière au livre. Il tira alors dessus pour le détacher, et se retrouva avec l'étrange objet dans les mains. Celà ressemblait à un artefact en forme de demi disque, sur lequel étaient gravés de nombreux symboles ou des figures d'un style difficile à identifier. Au centre, on pouvait voir ce qui ressemblait à la moitié d'une tête ou plutôt d'un crane qui n'était pas humain, et dont on ne pouvit voir que la partie droite. Certains symboles étaient ainsi coupés en deux, ce qui indiquait qu'il manquait un morceau.
Il contempla alors cet étrange objet qu'il avait dans les mains, avec une sorte d'admiration, et une certaine jouissance. Une voix le ramena alors à la réalité. Elle était très lointaine, mais il entendait parfaitement ce qu'elle disait "Je crois avoir entendu un bruit par ici".
Il pensait avoir réussi à passer sans se faire remarquer dans la partie privée de la bibliohèque, mais ses chaussures en partie metalliques l'empêchaient de parfaitement camoufler sa présence.
Il s'apprêta à remettre le livre à sa place par réflexe, mais s'arrêta dans son geste. Il resta ainsi quelques secondes à hésiter, perdant par la même occasion un temps précieux, puis rangea le livre dans les vêtements qu'il avait vôlé à un type qui passait par là, et qui recouvraient la totalité de son corps. Il rabaissa alors la capuche pour cacher son visage, puis fonça en direction de la sortie. Il vit alors la porte s'ouvrir, et une jeune femme entra accompagnée de deux gardes de la sécurité.

Garde 1: Vous êtes sure que celà provenait de cette salle?

Bibliothécaire: Absolument! Je vous ai appellé car je n'ai vu personne ayant le droit d'y entrer depuis plusieurs jours dans les environs.

Les gardes jetèrent un coup d'oeil dans les environs, et dans toutes les allées, mais ne virent absolument rien. Si ils avaient pensé à regarder au sommet des étagères, ils auraient vu que quelqu'un n'avait en effet rien à faire là. Il attendit que les deux gardes ne soient plus entre lui et la porte, puis il sauta en direction de celle-ci. Le bruit de l'impact sur le sol alerta les personne présentes, mais c'était trop tard. Il ferma la porte de la pièce, et la verouilla. Celle-ci était équipée d'un système qui pouvait retenir toute personne s'y étant infiltrée tout en placant un système de protection autour des livres pour éviter qu'ils ne soient volés. Ils étaient piégés par leur propres pièges.

Evidemment, le temps qu'il avait gagné en les empêchant de le poursuivre, il allait le perdre à cause de l'alarme qui se déclenchait quand des intrus étaient signalés de cette manière. Il ne lui fallut que très peu de temps avant de se faire immediatement repérer. A sa grande surprise, on lui parla comme à quelqu'un de la maison.

-Alors Black Crow, on a encore attrappé des intrus?

Il ne savait pas trop de quoi il parlait, mais il acquisa avant de prendre le couloir opposé.

???: Black Crow hein?

Il éclata alors de rire. ce nom lui était familier. Dans le milieu dans lequel il vivait, tout le monde le connaissait, et le fait qu'il se soit engagé pour Stark and Co était comique. L'avantage était que ce genre de type ne parlait pas beaucoup, et ne montrait pas son visage, donc les gens ne se rendraient pas compte qu'il lui avait pri sa place après l'avoir assomé et ligoté dans ses propres quartiers où personne ne viendrait le chercher. Il devait cependant se dépécher avant qu'on ne fasse sortir la biliothécaire et les deux gorilles.

Il courut alors dans les couloirs en essayant de rejoindre un endroit isolé où il pourrait disparaître sans se faire remarquer. Il n'avait pas envie derester dans cet endroit qui ne lui inspirait pas vraiment du bien, et mieux valait pour lui que personne ne le remarque. Il partit dans les dédales des couloirs toujours bondés, pour arriver au centre médical.

???: Ca fera l'affaire.

Il se dirigea alors vers la porte de la première chambre qui lui tombait sous la main, mais un médecin l'arrêta.

Medecin: Où pensez-vous aller?

???: Je rend juste visite à un coequipier malade.

Medecin: Vous vous moquez de moi? Ce patient est dans le coma, et il est impossibles qu'il soit votre coequipier.

???: Je suis obligé de me justifier?

Medecin: Je suis désolé Monsieur Black Crow, mais seuls les medecins ou les gens ayant une autorisation peuvent entrer dans les chambres des patients. Vous connaissez le reglem...

Il ne lui laissa pas finir sa phrase. Il pointa deux doigts sur lui, et l'éjecta contre un mur à l'aide de ses pouvoirs. Il fit de même avec les autres personnes dans la salle, qui ne purent rien faire pour se défendre. Il entra alors dans la chambre, et se dirigea vers la fenêtre par où il pourrait s'échapper. Il s'arrêta alors pour regarder qui était le patient en question, et se figea sur place.

???: Merde!

Il reconnut imediatement la personne dans le lit, qui gisait inconsciente, avec un masque respirateur.

???: Le type intangible... Alex.

Il regarda alors les rapports pour voir ce qui l'avait cloué au lit, puis sortir un long poignard, et se dirigea vers le corps immobile du jeune homme en le tenant fermement dans sa main. Il regarda alors au plafond, et détruisit la caméra à distance d'un seul geste grâce à ses pouvoirs.


Ray martelait encore sur la porte blindée du bureau de Jasmin en hurlant. Le signal d'alarme aux intrus ne le souciait pas du tout, même si habituellement il était très sértieux avec ce genre de choses. Mais actuellement son ami avait besoin de lui, et celà comptait plus que tout. Teena était à ses côtés, et se surprit à laisser couler une larme en voyant ce qui arrivait à celui à qui elle tenait tant autrefois. Ce fut alors que la porte s'ouvrit, et que Jasmin apparut paniqué, et très pressé.

Jasmin: Au centre médical! Vite!

Ray jeta juste un coup d'oeil dans le bureau, et vit l'écran qui diffusait les enrengistrements des caméras en direct. Sur l'écran principal, on pouvait voir ce qui se passait dans la chambre ou Alex était interné. Il eut juste le temps de voir une silhouette tenant un couteau tendre la main vers la caméra, puis l'écran devint tout blanc avant que le signal ne soit perdu. Il se lança alors à la poursuite de Jasmin, qui était déjà suivi par Teena.

Jasmin avait temporairement oublié ce qui venait de se passer dans son esprit, et il ne voulait plus en parler à personne. Pour le moment, il devait sauver son ami. Il arriva dans le complexe médical, et vit avec horreur les corps inconscient et généralement blessés des personnes qui gisaient sur le sol, généralement le long des murs. Il ouvrit alors à la volée la porte de la chambre, et vit la silhouette ouvrir la fenêtre. L'intrus se retourna alors, montrant un poignard plein de sang.

Jasmin: Tu va payer assassin!

Il voulut alors tenter de lui lancer une attaque mentale, mais en se souvenant de ce qui venait de lui arriver, il eut comme un blocage. L'intrus sauta alors par la fenêtre, et disparut de son champ de vision. Il regarda alors dehors, et vit qu'ils étaient bien trop haut pour qu'une personne normale survive à la chute. Mais étais-ce une personne normale? Ray et Teena arrivèrent alors en trombe derrère lui. La jeune femme brune le regarda alors avec un air aussi interrogateur que desespéré.

Teena: Jasmin?...

Jasmin avait envie de dire "Oui... Je suis arrivé trop tard", mais le gémissement qu'il entendit à côté de lui l'arrêta avant qu'il ne parle.

Alex: Teena...

Teena se jeta alors sur son ami, et le serra dans ses bras.

Teena: Alex!!! Tu t'es réveillé!

Elle l'examina alors de tout son long à la recherche d'une plaie, mais elle ne vit que des taches de sang plutôt sombre, qui ne devait pas être le sien.

Teena: Oh Alex!

Elle le serra alors à nouveau dans ses bras. Ray toussota alors à son attention, aussi jaloux que gêné. Il préféra rester silencieux, car lui et Alex ne se connaissaient presque pas.

Alex: Qu'est-ce qui se passe...

Jasmin: Est-ce que ca va?

Il avait l'impression de lui parler comme si il venait de le quitter. Après tout, dans le cadre de sa mémoire, ils étaient encore ensemble il y a quelques jours.

Alex: Oui... Je crois. Je me sens bien. Mieux que ça même.

Il regarda alors ses mains, et son visage reflétait une impression de bien être et de puissance. Il était presque effrayant.

Teena: J'ai cru que ce type t'avait tué... J'ai eu une peur bleue!

Jasmin: Tu ne devait pas être conscient à ce moment là, mais un type est venu, et s'est approché avec un poignard. Quand on est arrivé, le poignard était plein de sang et il a sauté par la fenêtre.

Alex: La première choe que j'ai vue en ouvrant les yeux était le poignard rouge de sang... Et...

Il s'arrêta, comme si il avait peur de la suite.

Jasmin: Quoi?

Alex: Le type... Je crois que c'était Vergil!

A SUIVRE...

_________________
He's crazy like a fooooooool!
What about it Daddy Poooool!


PS: Merci Gorby pour cet instant de poétisme d'une rare intensité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astflo
Ultimate Pschit-Man
avatar

Nombre de messages : 2727
Age : 28
Date d'inscription : 02/02/2005

MessageSujet: Re: "Shinde : La tragédie des X-Advengers"   Sam 3 Nov - 12:25

Alex : Le type... Je crois que c'était Vergil!

Jasmin : Mais ce n’est pas possible je l’ai vu tout à l’heure, et que voulait il faire ?

Teena : ne bombarde pas trop Alex de questions, il vient de sortir d’un coma de 3ans.

Alex réagit brusquement : QUOI !!! COMA !!! 3ans !!! J’étais dans le coma !!!! Pendant 3ans !!! Mais ce n’est pas possible !! ca fait a peine quelques heures que nous avons vaincus Cyttorak.

Teena pris la main d’Alex, et la caressa pour le réconforter.

Teena : Calme toi, et je t’expliquerais ce qui c’est passé pendant ces 3 longues et affreuses années.

Quelques heures plus tard, Alex et Teena errant dans le manoir, elle venait de lui compter les nombreuses choses qui c’étaient déroulés.

Alex : Alors comme ça tu sors avec Ray !

Teena : Oui !

Alex : Et ben ça c’est une sacrée nouvelle !

Teena : ALEX !

Alex : Quoi ? On peut plus plaisanter.

Teena prit Alex dans ses bras : Qu’est ce que tu m’a manqué !

Alex rougit et relâcha Teena : Sinon les missions ??

Teena : Bof depuis Cyttorak, on a eu quelques missions mais rien de spéciales, c’est plus le néant qu’autres choses.

Alex : Ah ! C’est nul j’avais trop envie de frapper des méchants !

Teena : Bon je vais te laissez, il faut que j’aille voir Ray, si tu as un problème tu demande à l’une des cameras je te répondrais.

Alex : Ok, à plus.

Alex regarda Teena se dirigé vers le fond du couloir et s’engouffrer dans un autre couloir qui était derrière une porte métallique. Alex regarda un peu, il vit une porte à côté de lui, il s’avança et appuya sur la poignée, mais elle ne voulut s’ouvrir, Alex fit passer sa main de l’autre côté, puis il passa entièrement, il était dans une pièce lugubre, éclairé par quelques lueurs bleues, il vit des tubes géants, des tubes qui renfermaient des choses, des hommes, Alex s’approcha et regardait les tubes, et il fut pris d’horreur, quand il vit que l’un d’eux renfermait Cyttorak, il était inconscient dans un liquide. Alex toucha le tube et il vit que l’homme monstrueux s’anima. Alex courut en direction de la porte, il appuya sur la poignée mais impossible de l’ouvrir, il se rendit intangible mais il ne réussit point à traverser la porte, il n’arrivait pas à se rendre immatériel. Alex se retourna, il vit au loin une autre porte, il y alla, il l’ouvrit et tomba sur une autre pièce qu’il ne connaissait pas, il y avait un bureau avec un ordinateur et des dossiers, il s’approcha et s’assit sur la chaise, les dossiers concernaient les membres de l’équipe, il activa l’ordinateur qui lui révéla au jeune homme ce que sont les tubes vus auparavant. Il s’agissait d’expérience génétique, chimique et nucléaire sur des êtres vivants pour savoir comment tirer la force du pouvoir et comment la répartition des pouvoirs se faisait.

Alex : Mais qui c’est qui as monté çà ? Est-ce un complot ?

Alex s’infiltra de plus en plus dans l’ordinateur, jusqu’au moment où il remonta au fichier source, l’écran était au ralentit la page s’affichait lentement, mais soudain des bruits de pas et d’ouverture de porte se fit entendre, Alex ne devait pas se trouver ici, il éteignit la machine et se dirigeât droit vers le mur, mais il ne rencontra que le solide, impossible de se dématérialisé, Alex se concentra de toute ses forces, il réussit juste à faire passer sa main, il était pris au piège, il fallait faire quelque chose, la personne allait entrer dans la pièce, Alex tenta de faire explosé le mur mais aucun résultat, il se colla contre le mur, la personne était la, il vit le pied passer la porte, quand tout à coup il se sentit tirer en arrière, quelque chose l’avait fait traverser le mur, il se retrouva dans le couloir, seul, il était seul, personne à l’horizon, quelque chose se tramait dans le manoir, et Alex comptait bien dénicher ce que c’était. Il se releva et entama sa petite enquête qui allait s’annoncer rude car il n’avait presque plus de pouvoir, et cela allait lui rendre la tache plus difficile, il décida de commencer par les membres de l’équipe. Alex chercha un peu dans le manoir et il tomba sur Jasmin.

Jasmin : Alors Alex ça va mieux ? Tu as discuté avec Teena ? Elle t’a tout expliqué ?

Alex : Ouai me suis remis de mes émotions ! Sinon toi ça va ?

Jasmin : Ouai ça va ! Mieux que y a quelques temps !

Alex : Ouai Teena m’a raconté ! Sinon il y a eu des changements dans le manoir ?

Jasmin : Non tout est pareil ! Rien de new !

Alex un peu perplexe : Ah ok ! Et sinon le cadavre de Cyttorak, il a été retrouvé ?

Jasmin : Non il n’y avait plus rien quand on est revenu sur les lieux, que des décombres !

Alex : Ok, bon je vais allé voir un peu les autres, a plus.

Alex partit et continua à la recherche des autres membres de l’équipe, il était surpris que Jasmin réponde comme ça sans hésitation, ce pourrait il que les membres de l’équipe ne saches rien.
Teena entra dans le bureau de Ray, elle s’approcha de lui et l’embrassa, puis s’assit sur le bureau, croisa les jambes et regarda Ray.

Ray : Tu as parlé avec Alex ?

Teena : Oui, je lui ai tout raconté, mais il ne va pas tardé à se rendre compte que quelque chose cloche.

Ray : Tu crois ?

Teena : Il n’est pas dupe, il est plus intelligent qu’il n’en parait !

Ray : On fera face à ses questions.

Teena : Je ne sais pas si je pourrais….

Ray tapa du poing sur la table : Tu pourras !!

Teena : Tu crois qu’il va vite s’en rendre compte pour ses pouvoirs ?

Ray appuya sur un bouton et un écran télé sortit du mur : regarde !

Teena : Il a déjà compris pour cela !

Ray : On va s’en sortir !

Teena : Oui, mais quand le reste de l’équipe s’en rendra compte on aura vraiment un problème !

Ray : J’ai déjà un plan.

Teena : Je te fais confiance !

Teena se leva et partit, la porte juste fermé, Ray appuya sur un bouton et un écran sortit de son bureau.

Voix : Comment se déroule le plan ?

Ray : Personne ne se doute de rien, même pas Teena, je lui ai raconté n’importe quoi !

Voix : Bien, dans peu de temps j’aurais tous les pouvoirs des Advengers !

Ray : Sans aucun problème !

Voix : Tu vas recevoir les nouvelles données.

Un homme en costume noir entra dans la pièce, il plaqua le visage de Ray contre le bureau, et sortit une clé USB de sa poche, il la plaça dans un port USB qui se trouve dans le cou de Ray. Ray se releva, vide sans émotion.

Voix : Transfert de données effectuées !

Ray ouvrit les yeux : Bien maître, vos ordres seront effectués le plus vite possible.


A SUIVRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.corse-vs-picardie.skyblog.com
Daddy Pool
Ultimate Pschit-Man
avatar

Nombre de messages : 2837
Age : 28
Pschit-Team : Visiteur
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: "Shinde : La tragédie des X-Advengers"   Lun 5 Nov - 19:37

Un peu plus tôt...

L'intrus venait de se jeter par la fenêtre, et était en train de faire une chute absolument monumentale. Le complexe d'Advenger Island était devenu plus important depuis sa dernière visite, et il ne s'attendait pas à trouver une foule de gens en dessous de lui. Il attendit d'être à une dizaine de mètres du sol pour écarter les bras d'un coup sec,les mains grandes ouvertes. Il s'arrêta alors net à deux mètres au dessus du sol. Tout le monde le fixait avec un air étrange, puis se détourna rapidement pour ne pas avoir à entendre le traditionnel "Alpha Prime en mission, circulez!" que Black Crow lançait toujours après s'être fait remarquer. Tout le monde s'était habitué à ses interventions plus qu'extrèmes, et n'y fesait plus attention. La seule différencve était qu'il ne s'agissait pas de Black Crow.

Après avoir posé les pieds sur terre, il se mit à courir à toutes jambes, pour s'éloigner le plus possible du batiment principal. Il ne lui restait plus beaucoup de temps...

Le sang angélique représentait le soin le plus efficace contre toute maladie, et blessure mentale ou physique qui puisse exister. L'effet était instantané, et n'avait aucune limite d'efficacité. Cependant, si son usage était miraculeux pour la personne qui en bénéficiait, alors il avait des conséquences dramatiques sur la santé de celui qui sarifiait son sang. Les symtomes les plus visibles sont l'apparitions de plaies, et une faiblesse très importante, dont l'intensité dépendait de la blessure soignée. Celà allait généralement jusqu'à la perte totale de connaissance, pour une durée plus ou moins longue. Au réveil, toute trace de ces effets secondaires avaient toujours disparus, mais un abus pouvait entraîner la mort.

C'était le revers de la medaille quand on possédait le don de sauver des vies... Il pouvait soigner d'une manière bien moins douloureuse pour lui, en placant tout simplement sa main au dessus d'une blessure, qui se refermait lentement, mais celà n'était pas approprié quand le temps manquait, ou quand l'état du blessé était trop grave. Et dans ce cas, il n'avait pu se permettre d'utiliser cette methode. Et il allait en payer le prix.

Ses forces le quittaient peu à peu... Sa vision s'assombrissait... La dernière chose qu'il put voir était un point rouge lumineux qui se déplaçait sur sa poitrine, avant de s'éffondrer sur le sol.


Une demi heure plus tard:

Jasmin venait de se séparer d'Alex, après une courte discussion où le nom de Cyttorak, qui ne lui rappellait que des mauvais souvenirs, avait été mentionné. Il ne savait que faire à part errer dans le manoir à la recherche de souvenirs de l'ancienne époque que le temps n'aurait pas emporté. Il fut ramené à la réalité quand son téléphone portable sonna.

Jasmin: Allô?

Secrétaire: Monsieur, quelqu'un demande à vous rencontrer, et précise qu'il faut préparer une salle d'interrogatoire.

Jasmin: Il a donné son nom?

Secrétaire: Non, mais il s'agit apparemment d'un chasseur de primes. Il tient mennoté un homme qui aurait pri la place du leader de l'équipe Alpha Prime. Nous avons vérifié, et Black Crow - C'est son nom de code - était effectivement ligoté dans ses quartiers.

Jasmin: Dites lui que je ne rencontre personne aujourd'hui. Cette journée a été riche en évènements et...

La voix de Carlos remplaca alors celle de la secrétaire, et lui coupa la parole.

Carlos: Jasmin! Il faut que tu vienne! Tu ne va pas le regretter!

Jasmin: Mais...

Carlos: Vite!

Il raccrocha alors, et se dirigea à contre-coeur vers le hall, ou Carlos, Teena, et Alex étaient en train de discuter avec un homme qui portait une armure qui semblait inspirée de celle d'Iron Man, mais avec un casque différent, et qui parlait avec une voix très robotique. Ray ariva alors très calmement, et avec le regard étrangement vide. Après quelques secondes, il cligna des yeux, et reprit son expression naturelle. Teena avait les larmes aux yeux, et semblait très en colère.

Teena: Vous serez payé la somme convenue, mais laissez nous l'interroger tout de suite!

Alex: Calme toi Teena.

Teena: Mais bon sang... Il a tué James!

En entendant cette phrase, le sang de Jasmin se figea. Il n'avait pas besoin de plus d'explications pour savoir de quoi il était question. Il passa devant les membres de son équipe sans leur prêter attention, et regarda au travers de la fenêtre de la salle d'interrogatoire. Vergil était assis sur une chaine, solidement mennotté, et un garde de la sécurité lui pointait un fusil automatique sur la tempe. Il n'avait pas changé depuis trois ans... Le seul changement apparent était une cicatrice verticale au niveau de son oeil droit, et qui avait une couleur sombre. Il était habillé tout en noir, et un long manteau lui descendait jusqu'aux chevilles. A sa vue, Jasmin serra les poings. Pour lui, il l'avait croisé la dernière fois il y a quelques jours, avant de partir pour la bataille contre Cyttorak, mais la haine qu'il ressentait contre lui était aussi forte que s'il avait passé trois ans à vouloir sa mort dans la plus grande souffrance possible... C'était pour lui le seul et unique responsable de tout le malheur qu'il vivait actuellement.

Jasmin: James... Ta mort sera vengée!

Son expression montrait une rage presque impossible à contenir, et il serrait tellement les poings qu'on entendit ses os craquer.

Carlos: Je sais que tu veux venger James avant tout, mais essaye de rester calme. Il y a des questions qu'on aimerait lui poser... Que tout le monde veut lui poser depuis trois ans.

Jasmin: Comment a t'il été capturé?

Carlos: Il s'est infiltré à Avenger Island il y a quelques jours. On a pas réussi à savoir quand exactement. Le peu d'infos qu'on a nous vient du vrai Black Crow qu'on vient de retrouver dans ses propres quartiers. Il nous a dit l'avoir repéré ici il y a une dizaine d'heures, et il a essayé de le capturer, mais s'est fait neutraliser instantanément, et s'est réveillé un peu avant qu'on arrive. Vergil lui avait pri ses vêtements pour passer inaperçu. On sait juste qu'il est entré dans la chambre d'Alex en souflant les médecins et la sécurité comme des allumettes, qu'il a sauté par la fenêtre, et que ce chasseur de primes qui semble être à sa poursuite depuis pas mal de temps l'a eu tout de suite après. Apparemment il s'est tout simplement écroulé sur le sol sans forme de résistance quand il le visait avec son sniper. Plutôt frustrant de le capturer aussi facilement sachant qu'il s'est montré insaisissable depuis 3 ans...

Jasmin se dirigea alors vers le chasseur de primes. Il avait des questions à lui poser.

Jasmin: Excusez moi, je suis celui que vous avez demandé. Vous êtes?

Chasseur: Appellez moi juste le Chasseur.

Jasmin le dévisagea comme s'il avait l'espoir que celà lui permettrait de voir au travers de son casque.

Jasmin: J'ai déjà eu à faire à vous n'est-ce pas?

Le Chasseur parut alors comme destabilisé par cette question, pourtant anodine. Il était sur la piste de vergil depusi 3 ans, et Jasmin était convaincu qu'il l'avait lui même engagé dans ce but, même si ce n'était pas vraiment lui qui avait vécu ces trois dernières années. Mais alors pourquoi semblait-il géné de répondre à une telle formalité?

Chasseur: Vous avez mi sa tête a prix. De nombreux chasseurs de primes sont venus ici pour prendre des informations sur la cible. Vous m'avez peut être croisé à ce moment là.

Bizzarement, Jasmin n'en croyais aps un mot, mais ce n'était pas sa priorité actuellement.

Jasmin: Allez voir ma secrétaire pour vous faire payer. Pouvons nous aller l'interroger maintenant?

Le chasseur lui indiqua la porte de la salle d'interrogatoire comme pour l'inviter à y entrer. Jasmin ne se fit pas prier, et ouvrit alors la portebrutalement, faisant signe au garde qui le tenait en joue de se placer devant la porte. Désormais, il n'y avais dans la salle que les Avengers originaux, privés de James et Rose. Ray était resté dehors, a regarder par la vitre sans teint, entouré de quatre gardes de sécurité lourdement armés. Il y eut un long silence durant lequel Jasmin et Vergil se dévisagèrent, puis Jasmin lui tourna le dos avant de briser le silence.

Jasmin: Alors tu es revenu. Tu n'a pas changé.

Vergil: J'ai rien à vous dire.

Jasmin: Dommage pour toi car nous avons l'intention de discuter, et nous avons tout notre temps.

Vergil se contenta de lever les yeux au ciel. Teena ne pouvait plus retenir ses larmes.

Teena: Comment a tu osé faire une chose pareille? Pourquoi a tu fais ça à James?

Vergil: Je n'ai pas tué Stark. Je n'ai pas à me justifier, et encore moins devant vous.

Teena: Mais alors pourquoi es-tu parti? Tu nous a abandonné au moment où nous avions le plus besoin d'aide!

Vergil: Pour vous rafraichir la mémoire, je ne suis pas parti. Vous m'avez viré! Vous ne m'avez pas tendu la main au moment où j'en avais le plus besoin, quand je n'avais nulle part où aller, alors je n'ai aucun regret à avoir.

Carlos: James avait pri cette décision seule. Ce n'est pas nous qu'il faut blamer.

Vergil: N'essayez pas de me faire croire que vous vouliez m'intégrer. Vous n'avez pas été très accueillants non plus.

Carlos: Ca fait une excellente raison de l'assassiner hein? Des témoignages affirment qu'une personne avec des ailes s'est dirigé vers la zone ou James se battait. C'était si facile de le tuer alors qu'il était affaibli par les combats, et quand aucun d'entre nous ne pouvait le voir.

Vergil: Bien que l'idée m'ait plusieures fis traversé l'esprit, je n'ai PAS tué Stark! J'ai juste respecté les deux dernières volontés que j'ai entendues de sa bouche. J'ai sauvé l'élue de son coeur et j'ai disparu de vos vies. Qu'est-ce que vous voulez de plus?

Alex: Alors si tu ne l'a pas fait, qui s'en est chargé? Puisque tu étais dans les environs tu dois le savoir non?

Vergil resta alors silencieux. Il s'était juré de ne rien dire à ce sujet. Ce fut Jasmin qui brisa le silence.

Jasmin: J'ai une autre question à te poser. Si tu nie avoir fait quelquechose de mal, alors pourquoi James a t'il décidé de refuser ton entrée dans l'équipe?

Vergil: Parce que c'était une ordure.

Teena réagit alors incroyablement rapidement, et le gifla de toutes ses forces. Vergil eut un léger rire ironique tandis que la marque rouge de sa main apparaissait sur sa joue.

Vergil: Franchement, je ne suis pas sur, mais je crois qu'il me voyait comme un animal depuis notre rencontre. Vous saviez qu'il n'avait pas jugé nécéssaire de me donner une chambre, ni de remplacer les vêtements déchirés que je portais quand vous m'avez trouvé? Et quand il a fallu m'examiner, il a même employé un vétérinaire.

En y repensant retrospectivement, personne ne put vraiment le contredire. Ils ne s'en étaient pas vraiment souciés à l'époque.

Vergil: Mais la raison principale est tout de même due au fait qu'il était une ordure.

Teena s'apprêta à le gifler une seconde fois, mais Jasmin l'arrêta.

Jasmin: James était un homme tout à fait respectable, d'une grande générosité, et d'une fidélité sans égale. Il a toujours été dévoué pour les autres, donc tu a vraiment du mériter son refus.

Vergil: James? Respectable? Ce n'était qu'un milliardaire égoiste et égocentrique qui ne pensait qu'à son bonheur personnel et toutes les bonnes actions qu'il a menés n'avaient pour but que de lui attribuer l'admiration des autres. Il n'est dévoué que quand ça l'arrange, et si vous ne faites aps partie de son cercle d'amis, alors il vous considère de haut et vous éloigne de sa vie avant que vous ne lui retiriez ce bonheur.

Cette fois, Jasmin vint lui même lui donner un coup de poing au visage. Du sang coulait de sa bouche, mais il n'avait pas perdu ce sourire ironique.

Vergil: Et dire que tu étais un de ceux que j'admirais le plus. Tu n'avais pas l'esprit corrompu comme tous les autres, et tu ne te laisser pas aller dans la facilité. Tu a toujours préféré chercher les réponses aux questions plutôt que d'avoir peur de te les poser pour vivre dans l'illusion du bonheur. C'est difficile d'expliquer précisément pourquoi mais... De toute façon tu n'es plus celui que tu es avant. Tu es devenu un James Stark.

Jasmin: Arrête!

Vergil: Tu veux savoir pourquoi il m'a renvoyé? C'est simple! Il avait peur que je sois un obstacle pour qu'il se tape Rose! Il coryais que j'étais amoureux d'elle! Ca vous va?

Il y eut un long silence, puis il reprit:

Vergil: Le jour où il s'est réveillé, il s'est précipité dans la chambre de Rose pour lui déclarer sa flamme. En arrivant devant la porte, il m'a vu alors que j'allais également y entrer. Il avait également repéré que je la regardais souvent, et que je passais souvent longemtps à regarder des photos d'elle. Il m'a alors éloigné de la chambre en me traitant d'animal et de tous les noms, puis m'a frappé de nombreuses fois. J'ignore encore pourquoi je me suis retenu, mais je ne lui ai pas rendu ses coups ni ses insultes. Je me suis contenté de saisir son poing au vol, et de le repousser. Je n'ai laissé echapper qu'une seule phrase qui était plutôt expressive de ce que je pensais de lui à ce moment là, et je suis parti. Je sais que si j'avais voulu, je l'aurai renvoyé dans le coma qu'il venait de quitter, mais par simple principe, car même s'il était le pire des hôtes il m'avait accueilli. J'ai alors entendu malgré moi à cause de mon ouie accentuée ce qu'ils se disaient, donc je savais pourquoi il avait fait ça : Par pure jalousie, et par pur égoisme, de peur que je lui vole sa Rose. Tout ce que je voulais était lui demander si elle avait un lien de parenté avec une personne que je connais, et qui a exactement le même visage qu'elle. Seuls les yeux sont vraiment différents. C'est pour ça que la regardais. J'étais juste intrigué par la ressemblance. Je ne lui aurai finalement jamais posé la question. Cette ordure m'a littéralement interdit d'approcher le périmètre dans lequel elle se trouvait.

Jasmin: Tu n'a pas connu James!

Vergil: Plus que tu ne le crois. J'ai fréquenté la famille Stark alors que tu n'étais même pas né!

Alex: Mais bien sur... Tu a à peine trois ans de plus que lui alors à moins d'être très précoce...

Vergil: Qui a dit que j'avais trois ans de plus que lui?

Il déplia alors ses ailes, qui étaient restées plaquées contre son dos depuis le début. Même sans la toge blanche qu'ils portaient sur les représentations traditionelles, il avait vraiment l'air d'un ange.

Vergil: Comme tu a dit Jasmin, je n'ai pas changé... Depuis mes 20 ans, je n'ai plus changé. Et ça fait déjà 26 ans.


A suivre.

_________________
He's crazy like a fooooooool!
What about it Daddy Poooool!


PS: Merci Gorby pour cet instant de poétisme d'une rare intensité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daddy Pool
Ultimate Pschit-Man
avatar

Nombre de messages : 2837
Age : 28
Pschit-Team : Visiteur
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: "Shinde : La tragédie des X-Advengers"   Mar 6 Nov - 21:42

Tout le monde était effaré devant la révélation qu'il venait de leur faire. Il était en réalité le plus vieux dans cette salle. Tout le monde resta sans voix.

Vergil: C'est extraordinaire ce que les gènes peuvent faire n'est-ce pas? Un simple fragment d'ADN a suffi à arrêter l'emprise du temps. Et il y a eu tellement d'années perdues dans ma vie que mon esprit a aussi gardé sa jeunesse...

Jasmin: L'immortalité...

Vergil: Pas exactement. Je peut mourrir comme tout le monde, mais ce ne sera pas de vieillesse. Si rien ne me tue d'ici là, je serai encore vivant dans un siècle. C'est bien moins extraordinaire que ça en a l'air en réalité. Si j'avais le temps et l'envie de le faire, je vous expliquerai comment ça marche, mais ça risque d'être pour une autre fois.

Ce fut Alex qui le remarqua le premier. Il ne portait plus ses menottes, et ne craignait plus de recevoir une décharge de 200 volts si Ray appuyais sur le bouton de la télécommande que le Chasseur lui avait donné.

Alex: Attention!

Il était trop tard. La table au centre de la salle d'interrogatoire glissa sur le sol, et plaqua Teena contre le mur. Alex eut le réflexe de se rendre intangible, mais échoua à nouveau et se retrouva bloqué au centre de la table, qui semblait l'avoir coupé en deux au niveau du nombril.

Alex: Pourquoi ça ne marche pas!

Jasmin ne fit pas attention à Alex et Teena, car le fauteil de Carlos recula soudainement en laissant son propriétiaire en place, le laissant tomber au sol sans être capable de se lever. Ray venait de défoncer la vitre et arriva brutalement dans la pièce, accompagné du Chasseur qui était venu assister à l'interrogatoire. Les gardes firent alors feu dans la pièce, mais les tirs semblaient arrêtés par une barrière lumineux qui se trouvait devant leur cible. Vergil serra alors les poings, et une onde de choc lumineuse projeta tout le monde contre les murs. Tout ça s'était passé en exactement 10 secondes. Vergil se précipita alors hors de la pièce, prenant au passage l'équipement qu'on lui avait retiré, qui se composait de deux longs poignards qu'il accrocha à sa ceinture, d'un sabre japonais qu'il placa sur son dos entre ses ailes, d'un vieux fourreau vide en pierre qu'il garda à la main, et d'un bracelet electronique qui semblait cacher de nombreuses fonctionalités. Dix secondes plus tard, il avait disparu. Ray hurla alors dans un talkie walkie d'un des gardes de la sécurité.

Ray: Poursuivez le!

Jasmin: J'arrive pas à croire qu'il ait réussi à s'enfuir comme ça...

Alex: Quelqu'un pourrait nous aider?

Il était toujours coincé dans la table, tout comme Teena qui n'arrvait pas à se dégager. Carlos avait quant à lui réussi à se trainer jusqu'à son fauteuil. Une voix se fit alors entendre dans le talkie walkie.

Garde: Monsieur, nous avons récupéré le fugitif.

Ray: Déjà?

La voix de Vergil lui répondit alors à la place

Vergil: Oui. J'ai décidé que quitte à être prisonnier ici, autant ne pas l'être avec des menottes au main dans une cellule. Maintenant que je vous ai démontré l'efficacité de votre sécurité, et que je ce 'est pas vous qui me retenez ici, que diriez vous de discuter tranquillement autour d'un verre?

Chasseur: Il est vraiment très frustrant...


A la demande de Jasmin, les Avengers se réunirent pour parler dans la cuisine de l'ancien manoir des Avengers, et non dans un bar du nouveau complexe Stark and co. Il s'y sentait plus chez lui.

Jasmin: Pourquoi tu a décidé de rester alors que tu pouvais t'enfuir?

Vergil: Peut être parce que j'ai encore quelquechose à faire ici. Il doit bien rester un mal à réparer. Et puis, si j'ai toujours fait en sorte que nos chemins ne se croisent plus, il fallait quand même faire une mise au point. Maintenant que le destin a voulu que vous me retrouviez, autant en profiter. Après ça, vous ne me reverrez plus jamais.

Teena: Et pourquoi ça?

Vergil: Même si elle a été faite à l'une des personnes que j'ai le plus haï depuis ma naissance, j'ai une promesse à tenir.

Carlos: Tu ne crois quand même pas que tu va t'en tirer aussi facilement?

Vergil: Je vous répète que je n'ai pas tué Stark. Je ne vois plus rien que vous pouvez me reprocher à part le fait d'avoir respecté votre choix, même si à ce moment vous aviez besoin de moi. Si celà peut permettre de me faire excuser, mes pouvoirs sont à votre disposition si il y a des blessures que je peut refermer.

Il fixa alors les jambes de Carlos. Celui-ci comprit là où il voulait en venir.

Carlos: Tu pourrai me soigner?

Vergil: Aucune idée. Je peut te les régénérer, mais j'ignore si tu pourra remarcher. Je n'ai jamais réussi à influer sur le système nerveux, et depuis tout ce temps, le tien ne doit plus gérer tes jambes. Peut être qu'avec de la réeducation intensive tu pourra remarcher un jour, mais je te conseille d'y réfléchir, car celà représentera un choc pour ton organisme qui n'y est plus habitué. C'est à toi de prendre la décision.

Carlos resta alors pensif. Il n'avait jamais pensé pouvoir remarcher à nouveau, et était en train d'essayer de se créer une autre vision de son avenir que celle d'un homme en fauteil roulant.

Vergil: Et au fait... Ou est Rose?

Alex: C'est vrai, je ne l'ai pas vue non plus depuis mon réveil. Elle n'est pas?...

Jasmin: Non. Elle n'est pas morte, mais la mort de James a été un choc émotionnel énorme. Elle a été un peu secouée et...

Ray: Elle a totalement perdu la raison. Elle est dans la cellule psychatrique du complexe.

Vergil sentit alors le remord monter en lui. C'était entièrement sa faute. Il avait fait deux choses qui avaient déterminé cet état mental de Rose. La première était sa part de responsabilité dans la mort de James, et la seconde... Personne ne pouvait s'en douter. Il se rappella alors qu'il n'avait fait que la moitié de ce qu'il avait à faire ici.

Vergil: Il faudra que je lui rendre visite. Il y a une chose que je peut faire pour améliorer son état. Mais avant, comme j'ai raté pas mal de choses, vous pouvez me raconter ce qui vous est arrivé depuis 3 ans? Ca évitera de poser les questions au faire et à mesure.

Ce furent Ray, Carlos et Teena qui racontèrent leur histoire. le plus étonnant était que c'étaient Alex et Jasmin qui semblaient découvrir le plus de choses.

Teena: Et toi, qu'es tu devenu depuis ton départ?

Vergil: Il s'est passé beaucoup de choses étranges. Ou plutôt tout ce qui se passait d'étrange autour de moi s'est arrêté brutalement après le jour de mon départ. Pour commencer, une fois que j'ai ramené Rose auprès de vous, je suis passé de la forme de démon à celle d'ange, et depuis... Il n'y a plus eu aucun changement. Je suis sous ma forme d'ange depuis 3 ans. Ensuite, mes changements brutaux de personalités se sont totalement arrêtés depuis ce jour. C'était comme si je retrouvais la raison. J'ai alors commençé à reprendre une vie normale, en m'achetant un appartement et en gagnant ma vie en mettant mes talents aux service de ceux qui en avaient besoin, pour des missions extrèmes. N'ayant pas de problèmes financiers, je me suis lancé dans des affaires personnelles qui m'ont pri le plus gros de mon temps, mais rien qui ne vous intéresse.

Ray: Quel genre d'affaires?

Vergil: Il vous manque beaucoup de données pour comprendre tout. Si vous voulez un exemple, j'ai eu besoin de chercher des informations sur une personne ayant eu les mêmes pouvoirs que moi car ils ont grandement évolué depuis quelques mois. Par exemple, je ne peut plus faire disparaitre mes ailes. Il a fallu trouer tous mes vêtements.

Jasmin: Quelqu'un a eu les mêmes pouvoirs que toi?

Vergil: Mes parents. Mon père avait le pouvoir de se transformer en démon, et ma mère en ange. Ils étaient tous les deux "immortels" comme moi, et leurs pouvoirs s'étaient pleinement dévelloppés. En faisant des recherches sur les pouvoirs de ma mère, je pensais trouver des réponses à mes questions, mais ce ne fut pas très fructueux.

Le silence regna à nouveau parmi les gens présents.

Teena: Et maintenant? Qu'est-ce qu'on fait?

Jasmin: Vergil. J'aimerais que tu me jure sur ton honneur que tu n'a pas tué James, et que tu n'a jamais fait quoi que ce soit qui puisse réelement justifier le fait qu'il t'ai renvoyé.

Vergil: Sur mon honneur, je te jure que je ne l'ai pas tué, et que je ne me rappelle pas avoir fait quoi que ce soit de mauvais envers vous depuis que je vous connais. Au contraire, si je me souviens bien, je vous ai sauvé la mise plusieures fois : j'ai sauvé James quand nous nous étions séparés peu après vous avoir rencontré alors qu'il était à moitié mort dans un vide ordure, j'ai sauvé Jasmin et Alex avec mon sacrifice sanguin, et lors de la bataille contre Graal, j'ai mi Gasth hors de combat alors qu'il venait de massacrer les soldats du Shield à l'extérieur, et qu'il se préparer à venir s'attaquer à vous.

Alex: Gasth?

Vergil: Le cyborg qui peut absorber le métal autour de lui pour le manipuler à volonté autour de son corps. C'était un des trois mercenaires qui ont organisé le piège en allant chercher des ennemis de votre passé, et le retour de Graal avec Shock et Armageddon. Il y avais Kary la métamorphe, Gasth, et...

Il s'arrêta alors, comme si il n'avait plus rien à dire.

Carlos: Je suis désolé, mais je n'ai jamais vu de cyborg à ce moment là, à part la personne qu'ils étaient allé chercher pour se battre contre moi. C'était un collegue mort par accident à cause de moi.

Vergil: C'est vrai... A chaque fois que j'ai eu à faire à lui, j'était seul. C'était le seul à ne pas s'être montré lors des batailles contre vous. Il devait controller l'androide à distance.

Jasmin: Un androide?

Vergil: Piers. Mon frère. Il n'a jamais été présent lors de cette bataille. Il est mort il y a 11 ans. A cette époque, je faisais partie d'une équipe de justiciers dont faisaient partie Gasth, Piers, et nous avions hébergé Kary après la mort de ses parents. Gasth, qui n'était pas encore un Cyborg, travaillait sur un androide qui puisse nous imiter mon frère et moi à la perfection, avec les mêmes capacités que nous imitées grâce à une technologie de pointe, et qui serait controllable à distance via une interface neuronnale qui ressemblait à un casque. Le jour où toute mon équipe est morte, seul Kary a survécu, et Gasth a réussi à se sauver en utilisant ses pouvoirs pour devenir un cyborg. Il a alors préparé sa vengeance pendant 8 ans avant de s'associer aux acolytes de Graal en utilisant cet androide comme chef symbolique de l'opération. C'est lui qui a pri ma place quand vous pensiez me ramener ici, et qui vous a jeté dans la gueule du loup en vous amenant directement à leur QG où la bataille finale a eu lieu. La seule chose que je ne peut expliquer, c'est comment cet androide a t'il pu m'attaquer alors que Gasth venait de mourrir. Mais ça n'a pas d'importance... On a complètement dérivé.

Jasmin: Peut être, mais tu viens de remplir une grande zone d'ombre dans ce qui s'était passé. Pour en revenir au sujet principal, et si tout le monde est d'accord, je pense que des excuses sont appropriées.

Tout le monde acquiessa, en lui adressant au passage un sourire amical, mais peu naturel. Il y a encore quelques heures, ils le considéraient comme le principal responsable de leur douleur, donc il n'étaient pas encore prêts à le considérer comme un ami.

Jasmin: On dira qu'on te crois sur parole pour le moment, même si tu risque de rester encore un peu sur notre liste des suspects. Mais pour le moment, considère que tu es le bienvenu ici, au moins en tant que dédommagement pour il y a trois ans.

Vergil: Je vous remercie infiniment. Je ne vous dérangerai pas très longtemps, car j'ai quelquechose d'important à faire à l'extérieur, mais je vous promet que si un jour vous avez besoin d'aide, vous pourrez compter sur moi. Au fait, pour commencer, je pourrai rendre visite à Rose si vous m'y autorisez? Je suis sur de pouvoir faire quelquechose pour elle.

Jasmin: On va d'abord t'indiquer où tu dormira, et nous irons ensuite la voir ensemble qu'en dis-tu?

Jasmin se rappella alors de ce qui s'était passé avec Rose récemment. Il se rappella quand ils s'étaient embrassé tout en s'échangeant des messages télépathiques, et quand il elle lui avait dit que c'était Ray qui était responsable de son envoie en cellule psychatrique. Bien qu'elle semblait perturbée par rapport à la normale, il n'était pas vraiment convaincu qu'elle avait réellement perdu la tête. Il fallait qu'il pense à mener son enquête, mais en attendant les pouvoirs de Vergil allaient au moins améliorer son état. Mais il ne pouvait s'empêcher de remarquer à quel point Vergil s'était empressé de proposer de la soigner, et l'intérêt inhabituel qu'il avait eu au sujet de Rose. Ou alors Vergil avait raison... la jalousie l'aveuglait, et il était vraiment devenu un James Stark.


A suivre...

_________________
He's crazy like a fooooooool!
What about it Daddy Poooool!


PS: Merci Gorby pour cet instant de poétisme d'une rare intensité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daddy Pool
Ultimate Pschit-Man
avatar

Nombre de messages : 2837
Age : 28
Pschit-Team : Visiteur
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: "Shinde : La tragédie des X-Advengers"   Jeu 8 Nov - 18:27

(peut être modifié en cas d'erreur)

Jasmin accompagna alors Vergil à sa chambre, mais avait demandé à ce que les autres ne les suivent pas. Il ne voulait pas que tout le monde soit au courant de ce qu'il avait préparé avec Rose, et tout le monde devait penser qu'elle était encore là bas...

Jasmin: J'espère que tu t'y plaira. C'est l'ancienne Chambre de John, alias Gravius. Un ancien membre de l'équipe qui s'est suicidé durant ton absence.

Vergil: Celui que vous cherchiez quand vous êtes tombés sur moi?

Jasmin: C'est ça.

Il baissa alors les yeux, car il ne s'était toujours pas fait à l'idée de sa mort. Il venait de se rendre compte que depuis que Ray l'avait vaguement évoqué sans donner de détail, il n'avait jamais repensé à la mort de John.

Jasmin: Je te laisse poser tes affaires, je t'attendrai dans le couloir.

Il laissa alors Vergil seul dans la chambre. Celui-ci plongea alors la main dans sa veste, et en sortit un livre qui par miracle avait échappé aux fouilles qu'on avait faites sur lui. C'était le livre qu'il avait volé dans la bibliothèque, et qui parlait de l'évolution . Il l'ouvrit alors, et feuilleta rapidement les pages avant de s'arrêter sur celle qui l'intéressait : "Analyse de l'évolution de la mutation génétique chez un même individu sur des périodes très longues". Il vit alors que l'auteur avait déjà découvert quel était le secret de son immortalité:

"Il est envisageable que la mutation entraine des modifications cellulaires chez certains individus, qui pourraient alors braver les lois du temps, et posséder des longévités incroyables. Il a déjà existé certains cas d'"immortalité", qui ont permi de voir comment évoluait la mutation après plus de 100 ans de dévelloppement.

Tout d'abord, cette immortalité est due à un fonctionnement différent de la reproduction cellulaire. Chez les êtres vivants "normaux", les cellules se divisent en deux clones identiques, et remplacent les cellules trop anciennes, qui sont alors détruites. A force de divisions cellulaires, des anomalies se font remarquer, et le corps finit par se déteriorer, ce qui peut se voir par le viellissement. Chez certains cas très rares, les cellules ne se reproduisent pas. Elles se renouvèlent d'elles mêmes, en se rétablissant grâce à un facteur situé dans le sang, qui conserve ces cellules en les régénérant. Ceci entraine une stabilité des cellules, qui permet de les conserver en permanence dans leur état de base. Le corps ne subit alors pas la détérioration due au temps, et est protégé contre les maladies virales, qui ne profitent de la division cellulaire pour se multiplier. Les divisions ne se produisent que lorsque des cellules sont détruites dans leur intégralité, ou sont dangereuses pour l'organisme et doivent être détruites, comme dans des cas de Cancers..."

Vergil sauta alors au paragraphe suivant, n'ayant plus rien à apprendre sur le phénomène qui lui permettait de ne pas viellir. La réponse qu'il cherchait concernait ce qui arrivait à ses pouvoirs, et ce qui allait arriver s'il vivait encore longtemps. Il entendit alors Jasmin faire les cents pas dehors, et posa le livre sur une étagère.

Vergil: Je verrai celà plus tard. Ce n'est pas pour ça que je suis venu.

Il posa alors ses armes blanches sur son lit, retira sa veste difficilement à cause de ses ailes, et rejoignit Jasmin.

Jasmin: Tu es prêt? Je ne vais pas t'amener au centre psychatrique comme je te l'avais dit, car j'ai pri des mesures pour faire sortir Rose sans en parler aux autres. J'aimerai que celà reste entre nous d'accord?

Vergil: Compris.

(J'ignore où se trouve Rose, alors on dira qu'elle est dans une chambre cachée en attendant).

Quand Jasmin ouvrit la porte de la chambre de Rose, celle-ci sembla sortir d'une sorte de sommeil éveillé. Elle tourna la tête vers lui, et lui adressa un sourire charmeur. Dès qu'elle aperçut Vergil derrière lui, elle poussa un hurlement:

Rose: C'EST LUI!!!! NE LE LAISSE PAS ME FAIRE DE MAL!!!!

Elle se dirigea alors vers lui avec la rage dans son expression, et à sa grande surprise, elle le serra dans ses bras.

Rose: Mon sauveur! Tu m'a sauvé la vie!

Vergil la regarda sidéré. Il ne la reconaissais presque pas. Ce n'était pas la Rose qu'il avait connue... Il pensa alors un peu haut, et heuresement pour lui Jasmin n'entendit rien:

Vergil: Qu'est-ce que je t'ai fait?

Rose le relâcha alors brutalement, puis repri son air hoffifié:

Rose: C'EST LUI QUI ME TORTURE!!!

Elle se jeta alors à nouveau sur lui, mais cette fois, ce fut autour de son cou qu'elle placa ses mains, en serrant de toutes ses forces. Vergil eut le mauvais réflexe, et un un mouvement sec, il l'envoya valser à travers la pièce, en la plaquant contre le mur.

Vergil: Je suis désolé... Je n'ai pas fait exprès. Je ne maitrise pas encore totalement ma nouvelle télékinésie...

La seule chose qu'il savait en faire, c'était projeter les objets violemment sans aucune précision. Il se précipita alors vers Rose, qui était à demi inconsciente. Il placa alors sa main au dessus d'elle, et celle-ci se mit à briller. Les égratignures qui venaient d'apparaître sur le visage de Rose disparurent aussitôt. Elle le regarda alors avec un regard rêveur.

Rose: Mon sauveur...

Vergil recula alors, complètement effaré. Jasmin semblait aussi ne pas comprendre ce qui lui arrivait.

Jasmin: Tu pense pouvoir faire quelquechose?

Vergil: Oui... Mais il vaut mieux que tu sorte de la pièce si tu ne veut pas finir aveugle. La réaction est... très lumineuse.

Jasmin n'avait pas très envie de laisser Vergil seul avec Rose, mais après tout le prix à payer pour la guérir n'était pas si élevé. Il sortit de la pièce et attendit derrière la porte. Sans se soucier du mensonge qu'il venait de raconter à Jasmin pour l'éloigner, Vergil s'approcha alors lentement de Rose, et s'accroupit pour être face à elle. Il la regarda droit dans les yeux, et vit qu'elle semblait à la fois ravie de le revoir et complètement terrorisée.

Vergil: Bonjour Rose. Je suis Vergil? Tu te souviens de moi?

Rose: Ou... Oui...

Vergil: Tu te rappelle le jour où nous nous sommes vu pour la dernière fois?

Rose se mit alors à pleurer à chaudes larmes. Elle semblait souffrir énormément.

Vergil: Une bien mauvaise journée hein? Je t'avais sauvée alors que tout espoir était perdu de te retrouver. Je t'ai ramené auprès de tes amis, mais avant je t'avais dit que j'allais partir. Tu te souviens?

Rose acquiessa d'un signe de la tête, incapable de parler, toujours les larmes aux yeux.

Vergil: Je t'avais demandé un service. Je t'avais demandé de veiller sur quelquechose, et j'avais promi que je reviendrai un jour, et que je le récupèrerai. Tu a gardé cette chose?

En guise de réponse, Rose retira la chaine qu'elle portait autour de son cou, et la tendit à Vergil, laissant pendre un médaillon en forme de demi disque. On pouvait y voir des signes illisibles, ainsi qu'un crâne apparemment non humain, dont seule la moitié gauche était visible.

Vergil: Je te remercie Rose. Excuse moi de t'avoir infliger la douleur de le porter durant ces trois années. Excuse moi aussi pour ce que j'ai fait... Tout ce qui t'es arrivé est ma faute.

Il fixa alors la moitié gauche de l'artefact, et tendit la main pour le recevoir. Il hésita un moment avant de le toucher, puis, en se forçant un peu, il le saisit et le placa autour de son propre cou.

Vergil: La moitié gauche... qui ramène constamment ses pires souvenirs à saon porteur, et le fait peu à peu sombrer dans la folie, en faisant ressortir les côtés les plus sombres de sa personalité, jusqu'à l'effacer complètement et n'en faire qu'une coquille vide d'émotions... J'ai été épargné de ce mal durant 3 ans... Une véritable renaissance... Désolé de te l'avoir infligé Rose. Je prendrai le relais.

Il sortit alors un autre demi disque de sa poche, qui était l'exact symétrique du précédent, qu'il avait trouvé sur la tranche du livre trouvé à la bibliothèque.

Vergil: La moitié droite... J'ignore encore quel est sa malédiction, mais c'est un risque à prendre.

Il rassembla alors les deux moitiés, formant ainsi un médaillon en forme de disque. Les deux yeux du crane se mirent alors à briller d'une lumière rouge, puis s'éteignirent.

Vergil: Merci Rose. Tu ne peut imaginer à quel point tu m'a rendu service. Maintenant, voici ce que je peut t'offrir en remerciement:

Il plaqua alors sa main sur son front, et dans un flash de lumière, le regard de Rose se vida. Les séquelles de sa torture mentale se refèrmèrent alors. Jasmin entra alors méfiant, trouvant que celà prenait plutôt longtemps.

Vergil: Justement, je viens de terminer. Elle est encore en état de choc, mais d'ici peu elle se remettra. J'ai soigné ses problèmes mentaux, mais elle risque de rester un peu différente. Après tout... Tout le monde a changé en 3 ans.

Jasmin: Je te remercie. Finalement, je trouve que tu a aussi changé. Tu n'es plus le personnage froid et sans sentiments que tu étais autrefois. Tu es devenu plus humain.

Vergil: J'avais plutôt perdu mon humanité à cette époque. Celui que tu vois aujourd'hui est celui que j'ai toujours été.

Il ressentait une certaine gêne en disant celà, car il venait de se condamner à redevenir ainsi. Mais c'était le prix à payer pour porter le médaillon.

Jasmin: Et dire que je n'ai pas pu être là pour l'aider... J'aurai du me trouver à ses côtés, comme à celui de mes amis. Je jure qu'un jour je ferai payer ça au responsable!

Vergil: Ne te lance pas dans la voie de la vengeance. Tu va t'y perdre, et rapidement, il n'y aura plus rien autour de toi. Ne fais pas la même erreur que moi. J'ai perdu bien que plus que 3 ans de ma vie à cause de la vengeance. Maintenant, viens. Il vaut mieux la laisser seule.

Jasmin: Au fait... J'ai réfléchi un peu, et j'ai pensé qu'il serait juste de te proposer de faire partie de l'équipe. Je crois que tu le mérite.

Vergil: Je... Merci. Laisse moi juste le temps d'y penser un peu avant d'en parler aux autres. J'ai aussi besoin de réfléchir un peu pour savoir où j'en suis.

Ils se séparèrent alors, en retourna chacun dans leur chambres respectives. En arrivant devant l'entrée de sa chambre, Vergil se rendit compte qu'il suait à grosses gouttes, et qu'il avait du mal à respirer.

Vergil: Pas maintenant...

Il sentit alors ses genoux se dérober sous ses pieds, et la porte s'ouvrir sous son poids. Il dut s'appuyer sur son lit pour se relever, et avait un mal de crâne épouvantable. La chambre semblait très floue autour de lui, et il avait du mal à garder l'équilibre tellement sa tête tournait. Il appuya alors sur un bouton de son bracelet pour révéler une cache où il plaçait ses doses de sérum en cas d'urgence, et constata qu'il n'y en avais plus qu'une seule. Il traversa la chambre avec difficultés, et dans une douleur atroce, en direction de la salle de bains, à la recherfche d'une seringue. Il s'écroula alors à nouveau sur le carelage, et cracha du sang à la couleur sombre. Il saignait aussi très fortement du nez, d'un sang anormalement liquide. Il toussait très fortement, et sentait sa tête exploser. Sa resipration était de plus en plus difficile... Il devait également avoir dans les 42 de fièvre, et était incapable de bouger. Une personne entra alors en trombe dans la chambre, sans qu'il puisse la reconnaître.

???: Oh mon Dieu! Vergil!

Sa vue était de plus en plus floue, et la voix sonnait pour lui comme un echo. Ses sensations le quittaient peu à peu. Il réalisa alors qu'il avait tout fait pour rien... Il allait mourrir. Il entendit juste un "A l'aide" très faible, qu'il entendit résonner pendant une dizaine de secondes dans un silence insoutenable, et puis... Plus rien.

A suivre.

_________________
He's crazy like a fooooooool!
What about it Daddy Poooool!


PS: Merci Gorby pour cet instant de poétisme d'une rare intensité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daddy Pool
Ultimate Pschit-Man
avatar

Nombre de messages : 2837
Age : 28
Pschit-Team : Visiteur
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: "Shinde : La tragédie des X-Advengers"   Jeu 8 Nov - 23:53

34 ans plus tôt.

Piers: Maman? Papa?

Les deux jumeaux de 12 ans venaient de rentrer chez eux par la porte de derrière pour ne pas se faire remarquer. A leur grande surprise, il avaient trouvé leur maison totalement vide.

Vergil: Où ils sont passés?

Piers: J'en ai aucune idée. Peut être qu'ils sont sortis Je vais voir si leur voiture est dehors.

Vergil: Ok. Moi je vais poser le sac dans la chambre.

Vergil regarda alors son frère ainé se diriger vers le jardin qui se trouvait à l'entrée de leur immense maison. Il commença alors à se diriger vers leur chambre, mais s'arrêta en voyant une photo posée sur une étagère. Elle les représentait avec leurs parents. Leur père était plutôt grand, aux cheveux noirs plutôt courts, et portait une barbichette qui lui donnait un air digne. Sa mère était une très belle femme aux cheveux chatains clairs, très longs, et raides, des traitns on ne peut plsu fins, et des yeux mauves qui lui donnaient un charme inmanquable. Ses deux parents avaient l'air très jeunes par rapport à leurs deux fils, des jumeaux, qui avaient beaucoup hérité de leur mère, et aviaent exactement les mêmes yeux, mais avaient les cheveux totalement noirs et en bataille, ce qui effacait totalement la grace qu'elle leur avait légué. Vergil regarda la photo pensif, mais un cri attira son attention.

Piers: Papa? Maman? Qu'est-ce que... NON!!!

Vergil accourut alors pour voir ce qui était en train de se passer. La porte d'entrée était grande ouverte. A peine eut-il mi un pied dehors, qu'il fut saisi par deux hommes en tenue de combat. EN se débattant, il jeta un oeil aux alentours, et vit que son frère était aussi tenu tranquille par deux personnes. Trois mètres plus loin, un spectacle horrible se tenait sous leurs yeux. A l'intérieur d'un cercle d'hommes armés, il pouvait voir ses deux parents gisant au sol, grievements blessés, comme si ils avaient été frappés viollement. Son père était à genoux, et gémissait de douleur. Vergil n'avait jamais vu ses parents utiuliser leurs pouvoirs de mutants. Il savait juste qe son père pouvait se transformer en démon, et sa mère en Ange. Il avait toujours pensé que c'était une métaphore pour pontrer qu'ils était "le Ting et le Yang" complémentaires, qui s'étaient parfaitement trouvés.

C'est alors qu'il le vit. L'homme qui semblait être le chef. Il avait du mal à distinguer son visage, mais était persuadé de l'avoir déjà vu quelquepart. L'homme fit alors un signe à ceux qui ressemblaient à des soldats, qui reculèrent et formèrent une ligne, son père et sa mère, en restant face à celle-ci. son père était en train de hurler, et avait les larmes aux yeux.

-Je vous en supplie! NON!!!

Vergil vit alors sa mère le fixer. Elle le regardait, lui, ainsi que Piers, d'un regard plein d'amour, qui semblait dire adieu. Des plumes se décollèrent alors de ses ailes, et volèrent alors vers eux. Dans un éclat de lumière, un phénomène étrange se produisit. Leur système génétique était la fusion parfaite de celui de leurs deux parents. Ils avaient hérité de leurs facteurs mutants à l'identique, mais ceux-cis n'étaient pas censés se manifester, et ils auraient sûrement muté comme n'importe qui, en ayant des pouvoirs propres. Mais quelquechose d'étrange se poursuivit. C'était comme si leur mère venait de donner sa vie pour les sauver... en forçant leurs gènes à s'activer.

Les soldats levèrent alors leurs armes, et les pointèrent sur l'ange, qui s'était levée, et écartait désormais les bras. Tout alla si vite. Le son des balles tirées, le sang de leur mère qui se répandait sur le sol, les cris de leur père désespéré, qui était trop affaibli pour pouvoir l'empêcher. La vision de eur mère morte fusillée sur le sol était insoutenable. Elle réveilla en eux une nouvelle rage... Une nouvelle force. Ce fut ce jour que, contre toute les lois naturelles, des pouvoirs qui ne leur appartenaient pas s'activèrent en eux. Vergil avait perdu tout contrôle de ses actes. Sa rage guidait son corps, et il se vit tuer les deux soldats qui la maintenaient en les projetant contre les murs avec une force incroyable. Il regarda alors son père, toujours à genoux, les larmes aux yeux. L'homme qui avait donné l'ordre de tirer s'était avancé vers lui. De sa place, Vergil entendit ce qu'il lui dit avant de pointer un pistolet sur sa nuque.

-Désolé, mais le temps des gens comme vous est terminé.

Trois tirs se firent alors entendre. Vergil vit alors son père tomber, comme sa mère, avec le regard vide. L'homme essuya son arme, et ordonna à un soldat.

-Mettez les corps dans la voiture. Il ne faut pas qu'on les retrouve.

La suite était plutôt floue. Il y avait eu une explosion de rage, qui avait tué tous les soldats sur son passage. Quand il avait repri ses esprits, Vergil vit Piers penché sur lui.

Piers: Ca va vieux?

Son frère avait deux ailes d'ange dans le dos, et le regardait avec un air à la fois inquiet et horrifié. Il avait les larmes aux yeux.

Piers: C'est horrible... Papa... Maman...

Vergil: Que s'est-il passé?

Il n'arrivait pas à réaliser que ses parents venaient de se faire assassiner, et surtout que la seule raison apparente était qu'ils étaient des mutants. La cruauté des humains n'avait t'elle donc pas de limites?

Piers: Des hommes armés sont venus juste pour les tuer... Les monstres. Ils ont même emmené le corps de Papa...

Vergil se rendit alors compte qu'il était allongé sur le sol. IL essaya de se lever, et constata qu'il avait les mains recouvertes de sang.

Vergil: Je me souviens... Les monstres!

Il serra alors les poings, et Piers parut horrifié. Des lignes noires se mirent à apparaitre sur ses bras, en s'allongeant jusqu'à atteindre le cou, puis les yeux.

Piers: Qu'est-ce qui t'arrive?...

Vergil cligna aors des yeux, et les lignes noires disparurent.

Vergil: De quoi tu parles?

Piers: Ils voulaient emmener le corps de Maman. Après le flash de lumière quand elle nous a envoyé des plumes, je me suis retrouvé avec des ailes d'ange dans le dos. Mais toi... C'est à cause de toi qu'ils n'ont pas réussi à prendre son corps. Tu les a tous tués.

Vergil était effaré. Il n'avait jamais tué personne, et il ne se rappellait de rien.

Vergil: Que... Comment... Je...

Piers: Je crois qu'il vaut mieux que tu te regarde dans un miroir avant de continuer.

Piers lui en tendit alors un à moitié brisé, dans lequel il avait du se regarder aussi pour voir si il n'y avais pas eu de cahngements innatendus. Vergil le prit alors, et se regarda en poussant un cri d'horreur. Sa peau était totalement grise, et ses yeux rouges vifs. Il avait de plus des petites pointes noires qui lui sortaient des coudes et des genoux. En regardant ses mains de plus près, il constata que ses doigts s'étaient transformés en griffes acérées, mais très courtes.

Vergil: Qu'est ce qui m'arrive...

Piers: Papa pouvait se transformer en démon. Mamaman se transformait en ange. Apparemment on a hérité de leurs pouvoirs. On était des mutants.

Vergil: Mais ils pouvaient passer d'une forme à l'autre sans problèmes non?

Piers: Je n'en sais rien...

Il recommença alors à pleurer. Il était complètement perdu. Vergil ne ressentait pas du tout le même sentiment. Il était juste fou de rage. Il posa alors la main sur l'épaule de son frère.

Vergil: Il faut qu'on les venge Piers! Ils vont payer!

Il y eut alors un petit flash de lumière, qui éloigna un peu les deux frères. Dès qu'ils se regardèrent, ils purent constater que leurs formes s'étaient échangées. Et depuis ce jour, elles s'échaigeaient régulièrement à la seule condition que les deux frères étaient à proximité l'un de l'autre. Ils étaient désormais appeurés tous les deux, et surtout complètements dépassés par les évènements.

Vergil: C'est un cauchemard! On va se reveiller...

Piers: On ne se réveillera pas. Papa et Maman sont morts. On est seuls...

Ils se regardèrent alors silencieusement, les larmes aux yeux.

Piers: Allons enterrer Maman.


...


???: Sujet 256. Vous êtes véritablement un problème pour nous. Mais d'ici un moment, vous serez devenu aussi docile qu'un agneau. Celà prendra le temps qu'il faudra.

Il appuya alors sur un bouton de sa console, et les chaines que Vergil portait aux poignets et aux chevilles commencèrent à l'écarteler.

Vergil: Allez crever!

???: Nous allons repousser vos pouvoirs jusqu'à leurs limites... Tout comme votre souffrance. Nous allons voir de quoi vous êtes faits, à commencer par les propriétés bénéfiques de votre sang. Mais pour celà il va falloir que vous preniez votre forme d'ange. Et si vous ne coopérez pas...

Il appuya alors sur un autre bouton, ce qui eut pour effet de relacher un courant très puisant dans les chaines. Vergil hurla alors comme jamais, mais son bourreau laissa le bouton enfoncé durant vingt longues secondes. Vergil releva alors la tête avec un sourire en coin, et du sang qui coulait dans le coin de sa lèvre.

Vergil: Finalement, vous, les humains, vous êtes tous pareils.

???: En effet. Mais d'ici peu, nous aurons totalement exterminé la race mutante. Ce camp de concentration n'est que le premier de son type. Une loi concernant sa reproduction de masse risque d'être votée très prochainement. On va enfin pouvoir exterminer cette race de parasites dont le premier crime a été d'exister!

Il relança alors le courant, en prenant un malin plaisir à voir Vergil hurler en se débattant.

Vergil: Allez crever!!!

???: Mais vous avez décidé de resister. Nous savons comment mater les cas comme vous. Habituez vous à celà, car désormais, ce sera votre quotidien!

Il fit alors chauffer une barre de métal au rogue, et la plaqua contre la peau de Vergil, lui créant de nombreuses brûlures.

???: Amenez moi un scalpel! Si il ne veut pas noud donner du sang d'ange, alors nous verrons ce qu'il y à a faire avec du sang de démon!


(suite d'évènements de la vie de Vergil en vrac dans le post suivant)

_________________
He's crazy like a fooooooool!
What about it Daddy Poooool!


PS: Merci Gorby pour cet instant de poétisme d'une rare intensité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daddy Pool
Ultimate Pschit-Man
avatar

Nombre de messages : 2837
Age : 28
Pschit-Team : Visiteur
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: "Shinde : La tragédie des X-Advengers"   Ven 9 Nov - 0:43

Vergil: Tu m'a abandonné!

Piers: Je suis désolé... Ils t'ont pri sans qu'on puisse t'aider et...

Vergil: Mais tu n'a rien fait pour ven,ir me chercher! J'ai passé 3 ans là bas! Trois ans de torture permanente!

Piers: Mais c'était une véritable forteresse! Nous n'étions pas assez nombreux!

Vergil: Et pourtant, nous leur avons tenu tête de l'intérieur. Et nous n'étions que deux. Et tu n'étais pas le deuxième!

Piers: Vergil...

Vergil: Le Vergil que tu connais n'existe plus. Tout ce que j'ai subi... Plus rien ne sera jamais comme avant Piers! Tu m'entends? Plus jamais!


...


Vergil: Et il n'y a aucun remède?

Chris: Désolé. Je suis ingénieur pas biologiste, mais je peut te dire que je n'ai jamais rien vu de pareil. C'est comme si tes cellules sanguines se suicidaient. Le facteur dans ton sang qui leur permet de se régénérer qui te permet de ne pas vieillir est en train d'agir de manière inverse, ce qui cause une très grave hémophilie, et une inssufisance de la circulation. C'est totalement incurable.

Vergil: C'est contagieux?

Chris: Non. Celà provient d'une anomalie génétique. Le gène qui code pour la sécrétion du facteur régénérant a un problème, et il ne s'est manifesté que récemment.

Vergil: Alors pourquoi Piers n'est pas touché? Nous avons le même code génétique.

Chris: J'ai analysé vos génomes, et j'ai remarqué qu'il y avait des différences concernant le gène qui code pour vos pouvoirs mutants naturels, pas ceux de vos parents. L'anomalie doit venir de là.

Vergil: Et en quoi mon pouvoir de furie peut-il affecter mon sang?

Chris: Je ne sais pas. J'ai le pouvoir d'absorber le métal autour de moi pour le manipuler autour de mon corps. Et même si il n'y a aucun lien, celà provoque une sorte de bronchite chronique, sauf que je tousse du métal.

Vergil repensa alors au son mécanique "GASTH" que celà produisait quand il toussait. Même s'il le connaissais déjà depuis un moment, ça le faisait toujours sursauter.

Chris: Je devrais pouvoir trouver un moyen de ralentir les effets de la maladie. Piers a le même facteur que toi dans le sang, mais il fonctionne normalement. Je devrais pouvoir réaliser un sérum en étudiant son sang. Il n'y aura pas de rejet car vous êtes jumeaux. Je t'en fabriquerai alors pour quelques années.

Vergil: Combien de temps il me reste selon toi?

Chris: Actuellement, je dirai 2 ans maximum. Si le sérum est assez performant, tu devrais pouvoir survivre tant que tu le prend régulièrement. Je vais voir ce que je peut faire.

Vergil: Merci Chris.


...


Piers: Allo? Vergil? Il faut qu'on parle.

Vergil: Qu'y a t'il?

Piers: Ca fait maintenant 3 mois que tu est parti. L'équipe a besoin de toi.

Vergil: J'ai quelquechose d'important à faire. Je ne peut pas t'en parler. Et vous quelles sont les nouvelles?

Piers: Depuis qu'on a battu le gros morceau? Rien de bien méchant. Mais c'est pas pour prendre des nouvelles que j'appelle. Vergil. J'ai vu les recherches que tu a faites dans la banque de données.

Vergil: Alors la surprise est ratée.

Piers: Tu es complètement fou? Tu a la moindre idée de ce que tu es en train de faire?

Vergil: De quoi tu parle?

Piers: Tu le sais très bien! Je croyais que tu avais finalement réussi à dominer ta colère et ton désir de veangeance.

Vergil: Après ça, il n'y aura plus besoin de se venger! Tout sera enfin fini!

Piers: Je suis désolé, mais je ne peut pas te laisser faire ça. C'est pour ton bien.

Vergil: Quand arrêtera-tu d'être si protecteur avec moi? Depuis toujours tu me protège comme si je n'étais pas capable de le faire seul.

Piers: Tu ne te rend pas compte. Tu es un danger pour les autres et pour toi même!

Vergil: J'essaye justement de le corriger. Si je réussis alors ce ne sera plus le cas.

Piers: Mais à quel prix... Désolé Vergil. Tu va trop loin.

Vergil: Je n'ai pas besoin de toi pour me faire la morale! Tu n'a jamais vraiment été à la hauteur quand il s'agissait de m'aider.

Piers: Alors oublie moi. Mais ne compte plus sur moi. Je vais dire aux membres de l'équipe que tu es désormais un ennemi. Si tu décide de revenir, alors ils t'attaqueront. Adieu Vergil. Je ne peut plus rien pour toi.


...


3 mois plus tard...

Vergil s'avançait vers l'entrée de son QG. Il avait l'expression d'un homme qui venait de prendre une décision. Une seule personne était devant la porte à ce moment là.

Chris: Vergil! Tu est vivant! Je croyais qu'ils t'avaient tués! Ca fait plaisir de te revoir!

Vergil: Désolé Chris... Désolé...

La furie le dominait alors complètement. Comme à chaque fois que son pouvoir s'activait, ses capacités étaient décuplées, mais il contrôlait à peine ce qu'il faisait. Il plongea alors ses griffes dans la poitrine de son ami, et en arracha le coeur. Il le jeta alors à terre, et continua à marcher droit devant lui, sans même jeter un regard à celui qui avait été autrefois son meilleur ami.

Il continua alors à marcher. Dès qu'il fut entré dans le batiment, tout le monde sembla surpri de le voir. C'est en voyant les lignes noires qui s'étendaient sur ses 4 membres, son cou, et qui allaient se terminer sans ses yeux rouges vifs, qu'ils comprirent que seule sa colère le controllait. Ils ne purent rien faire contre lui. Il les tua un à un... Ses propres amis. Lorsqu'il n'en resta plus aucun, il aperçut une petite fille aux cheveux rouges vifs tassée dans un coin. Elle avait 9 ans. Ce fut alors à ce moment que Vergil reprit le contrôle.

Vergil: Kary... Non je ne peut pas. J'ai promi de te protéger...

Il ferma alors les yeux, et pleura. Pendant ce temps, Kary courut vers l'extérieur, en laissant derrière elle la vision la plus horrible de sa vie. Celui qu'elle considérait comme un grand frère venait de tuer tous ceux qui l'avaient accueillie. Lorsquelle arriva à l'extérieur, elle vit une silhouette de métal se lever. Gasth avait utilisé son pouvoir pour se créer un corps à partir de métal absorbé dans le portail, et dont seul son coeur, et son cerveau étaient encore présents. Ces deux survivants allaient 8 ans plus tard réaliser leur vengeance.

De son côté, Vergil se dirigea vers la bibliothèque. C'était là que se trouvait le premier Tome... Sous son nez depuis le début. Le premier livre de l'étude de la mutation par N. Anders. C'était là qu'il avait acquis la premiere moitié du médaillon. Mais à quel prix... Il lui restait encore une chose à faire... Il devait faire des recherches pour retrouver le deuxième tome... et la deuxième partie du médaillon.

C'était alors le noir total... Comme si on avait retiré la suite de sa mémoire... Le cours du temps je reprennait que 8 ans plus tard... Par la rencontre d'un groupe nommé les Avengers...
Tant de questions s'étaient posées...
Si peu de réponses avaient été données...
Le secret du jour du massacre était la clé de tout.

C'est là qu'il faut chercher.

A suivre.

_________________
He's crazy like a fooooooool!
What about it Daddy Poooool!


PS: Merci Gorby pour cet instant de poétisme d'une rare intensité


Dernière édition par Argoths le Lun 26 Mai - 17:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daddy Pool
Ultimate Pschit-Man
avatar

Nombre de messages : 2837
Age : 28
Pschit-Team : Visiteur
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: "Shinde : La tragédie des X-Advengers"   Sam 10 Nov - 19:21

Jasmin venait de rentrer dans sa chambre après avoir laissé Vergil. Il était énormément frustré de ne pas avoir pu voir le résultat de ses soins directement, mais il pouvait toujours utiliser les écrans de conrôle à son bureau. Il se laissa tomber sur sa chaise, et appuya sur le bouton pour faire apparaître l'interface et les écrans. Rose n'avait pas bougé, et regardait dans le vide.

Jasmin: Si tu a empiré son cas tu vas entendre parler de moi.

Il regarda alors le tas de papiers sur son bureau, prit la première feuille sur pile, la roula en boule, et la jeta dans la poubelle, en ratant son coup. Il se leva alors pour aller la ramaser, et vit l'envelloppe avec écrit "Pour Jasmin" juste à côté de la poubelle. Il l'avais complètement oubliée. Il l'ouvrit, et prit à nouveau l'étrange objet qu'elle contenait entre ses mains. Il ignorait totalement à quoi celà pouvait servir. C'était une sorte de disque en métal percé par endroits, et qui était traversé par une tige en métal rouillé.

Il jeta un oeil aux écrans, et vit Vergil entrer dans sa chambre difficilement. Il devait probablement souffrir des effets secondaires après les sacrifices sanguins, même si apparemment il n'en avait pas eu besoin pour Rose. Teena entra peu de temps après, et il l'entendit appeller à l'aide. Il eut le réflexe de se lever, mais quand il la vit ressortir pour appeller de l'aide médicale, il en conclut que ce n'était pas elle qui avait besoin d'aide. Il se rassit alors, persuadé qu'elle avait paniqué devant une de ses pertes de connaissances après avoir réalisé des soins grâce à ses pouvoirs d'ange. Il fit alors tourner le disque entre ses mains, et se surprit à se poser des questions à haute voix.

Jasmin: Ca ressemble à un disque de données. James doit avoir un appareil qui permet de le lire. Et si c'était lui qui m'avait légué cet objet? Mais alors pourqui est il arrivé aussi tard?

Il était possible que son "double" qui a contrôllé son corps pendant 3 ans ait voulu qu'il posède cet objet si jamais il devait en reprendre le contrôle. Il se dirigea alors vers son immense écran de télévision, et chercha un lecteur CD qui sorte de la normale. Mais il n'y avais que les meilleurs lecteurs de films sur le marché. Il fouilla alors parmi les étagères de DvD, et eut la surprise étrange de tomber en premier sur une immense liste de films pornographiques.

Jasmin: James... Tu ne changera jamais. J'espère en tout cas que ce n'est pas moi qui ait mi tout ça là.

Son regard se fixa alors sur la boite d'un film nommé "Ca glisse au pays des merveilles", et dont le commentaire était "Alice commee vous ne l'avez jamais vue!"

Jasmin: Ca existe ce truc? Qu'est-ce qu'ils vont pas inventer...

Il tira alors la boite par simple curiosité, mais celle-ci refusa de se détacher de l'étagère. Il y eut alors un bruit de déclic, et l'étagère se décala sur le côté, laissait entrevoir un mur vide, ou seul un cerclé était dessiné en plein milieu. On pouvait voir un petit trou au milieu du cercle. Jasmin s'approcha pour étudier l'étrange dessin, puis, sans réfléchir, il sortit le disque de metal, et enfonca sa tige dans le trou ( Oulà je viens de relire et... Je vous rassure c'est totalement involontaire Mr.Red ). Le disque correspondait parfaitement avec le cercle dessiné sur le mur. Le plus étonnant était que des lettrs apparaissaient désormais dans les trous du disque. Elles devaient être visibles grâce à un certain éclairage uqui s'était activé en apposant le disque. La suite était évidente. Il devait tourner le disque demanière à former une certaine combinaison. Il tourna les différentes parties dans tous les sens, et constata qu'en réalisant un tour complet, chacun des 4 trous sur le dique indiquait les 26 lettres de l'alphabet. Il pouvait former un mot de 4 lettres

Jasmin: Si c'est bien James qui m'a laissé cet objet, alors il n'y a qu'une solution.

Il placa alors le premier trou sur le R, le deuxième sur le O, le troisième sur le S, et le dernier sur le E, afin de former le nom de Rose.

Une porte s'ouvrit alors dans le mur, cachant une salle secrète. Jasmin était persuadé d'y être déjà allé. Il y avais de nombreux écrans vidéos, des feuilles qui trainaient partout, un range dossier plein à craquer, et, sur un piédestal, le tout premier modèle de l'armure d'Iron Man. Jasmin remarqua alors que toutes les versions utilisées depuis Tony Stark étaient dans des vitrines sur les côtés. Jasmin regarda alors les dossiers sortis... Tout était là. Cyttorak, le Shield, Graal... Ces dossiers contenaient tout ce qu'il fallait savoir sur ce qui était arrivé le jour de la mort de James, et sur ce qaui avait précédé. Avant de les lire, il chercha ce qu'il pouvait trouver d'autre dans cette mine d'informations. Il vit alors une grande envelloppe dont le sceau avait été ouvert. Dessus, on pouvait lire "A propos de Vergil". En l'ouvrant, Jasmin trouva un dossier que James semblait avoir réalisé lui même, car de nombreuses notes étaient écrites de sa main. Au fond de l'envelloppe, il trouva également un mini disque, sur lequel était collé un post-it disant "à voir en premier". Jasmin ouvrit cependant le dossier pour voir de quoi il était question. Il y avais de nombreuses informations sur ce qui s'était passé quand ils avaient rencontré Vergil, et le piège organisé pour le retour de Graal. Il s'intéressa notamment à la fiche complète d'un certain Christopher Opsum, alias "Gasth". Vergil n'avait donc pas menti. Le dossier disait clairement qu'il avait entièrement organisé le piège qui leur avait été tendu, à la demande des acolytes de Graal, et qu'il avait simplement posé la condition d'y mêler Vergil. Il était également noté qu'il avait utilisé un androide à l'effigie de son frère décédé comme intermédiaire, et qu'il s'était lui même fait passer pour un simple androide programmé pour tuer. Il avait réussi à berner tout le monde, mais apparemment l'information aura été soutirée par la torture à Kary. Il feuilleta alors les pages, et y trouva des informations sur le QG en question. Il aurait été un lieu de fuite des X-mens à l'époque où ils existaient encore. Ils l'avaient fabriqué au cas où ils doivent quitter leur manoir précipitemment, et on y trouvait une banque de données complète, un modèle de Cerebro, qui aurait été saisi par le Shield après la bataille, et une salle des dangers. Il était impossible de dire si les X-mens y avaient un jour mi les pieds, mais la présence de la bibliothèque personnelle de Charles Xavier montrait que ce lieu a du jouer un rôle à une époque.

Jasmin ferma alors le dossier. Il partirai à la recherches d'informations concernant directement Vergil plus tard. Il préférait connaître ce qui s'était réelement produit il y a 3 ans... Quand James était mort. Il posa sa main sur le dossier, mais son téléphone portable sonna. Il décrocha alors, avec l'intention de se débarasser de cette personne le plus vite possible, puis d'éteindre son téléphone.

Jasmin: Qu'est-ce qu'il y a?

Teena: Vergil va mourrir. Viens au service médical.

Elle avait raccroché immediatement. Jasmin regarda alors la pièce qu'il allait devoir quitter à contre-coeur, puis sortit en refermant toutes les sécurités derrière lui. Il allait passer beaucoup de temps dans cette salle...

En arrivant au service médical, il trouva Teena et Alex debout devant un lit, ou gisait Vergil, le regard vide, et torse nu. Ses ailes étaient écartées pour pouvoir l'allonger correctement. On pouvait voir des grandes marques noires qui balayaient son dos, et qui ressemblaient aux cicatrices qu'il avait sur les poignets. Il semblait maintenu en vie par les machines.

Teena: Je l'ai vu entrer en titubant dans sa chambre, puis quand je suis entré pour voir ce qui lui arrivait, il était allongé par terre, et perdait du sang à une vitesse incroyable. Les médecins disent que son sang comporte une anomalie, et qu'il était bien trop fluide et pauvre en globules rouges pour alimenter son organisme. Il semblait posséder une sorte de sérum, mais il n'a pas réussi à se l'injecter avant de perdre connaissance. J'ai eu le réflexe de lui administrer, mais je crois que j'ai réagi trop tard... Il est dans le coma. Son sang a repri un état normal, mais son cerveau a subi de graves lésions. Un scanner a également montré une blessure très ancienne derrière le crâne, comme un coup de poignard. C'était déjà un miracle qu'il soit encore en vie. Même avec les machines, les médecins ne lui donnent que quelques heures.

Jasmin s'approcha alors de lui. C'était ironique. Il avait tant de fois sarifié son sang pour sauver les autres, et c'était à cause d'un problème sanguin qu'il allait mourrir.

Alex: Et dire qu'il y a pas longtemps, c'était moi qui était allongé sur ce lit, et qui était dans le coma. Il a été obligé de se laisser prendre pour me sauver. Dommage qu'on ne puisse pas lui rendre la pareille.

Jasmin: Attends une minute... Et si on pouvait lui rendre la pareille?

Teena et Alex le regardaient bizzarement. Ils ne comprenaient pas où il voulait en venir.

Jasmin: Quand il utilise son sacrifice sanguin, il est possible qu'il en reste des traces sur les personnes qu'il sauve? Et si un peu de son sang coulait dans nos veines depuis qu'il nous a sauvé Alex et moi?

Teena: Ca fait 3 ans qu'il l'a utilisé sur toi Jasmin...

Alex: Mais ca fait juste quelques heures qu'il l'a utilisé sur moi.

Les deux autres le regardèrent alors silencieusement. Ca pouvait marcher. Alex alla chercher un des poignards sur la ceinture de Vergil qui se trouvait sur une table à côté, puis s'entailla la main, en laissant son sag se répandre sur celle-ci.

Alex: J'ai à peine ressenti la douleur... Espérons que ça marche!

Il tendit alors la main vers Vergil, mais s'arrêta.

Alex: Au fait... Quelqu'un sait ce qu'il fait une fois qu'il s'est entaillé la main? J'aurai du poser la question avant de le faire...

Jasmin: Je crois qu'il tend juste la main vers toi, et sa main se met à briller. Mais je n'avais pas réfléchi à ça...

Alex: Tant pis, ça ne coute plus rien.

Il posa alors sa main sur le front de Vergil, mais rien ne se passa.

Teena: C'était trop beau.

Alex fixait le poignard plein de son propre sang sans écouter la remarque. Il brillait très légèrement.

Alex: C'est imprégné de son sang... Il s'est souvent entaillé les poignets avec... Désolé Vergil, mais c'est pour ton bien!

Il planta alors profondément le couteau dans le ventre de Vergil. Le sang gicla intensément, et Alex en recut plein la figure.

Alex: Si ca marche pas et qu'il se réveille autrement... Il va me tuer!

Il sortit alors le poignard, qui brillait d'une lumière éclatante. Ils avaient leur sang d'ange. Il y eut un flash de lumière, et la blessure au ventre de Vergil se referma. Cinq secondes après, il ouvrit les yeux.

Teena: Alex, tu es génial!

Vergil: Qu'est-ce que... Où suis-je?

Jasmin: Tu es au centre médical du complexe. Tu nous a fait une de ces peurs!

Vergil: Le sérum... Vous me l'avez injecté?

Teena: Oui, mais ça n'a pas suffit.

Vergil: ...

Alex: On a une bonne, et une mauvaise nouvelle. La bonne, c'est qu'en faisant une sorte de sacrfice sanguin foireux sur toi même, on t'a définitivement sauvé.

Vergil: Merci infiniment... Attend une minute! Ca va pas?

Alex: La mauvaise c'est qu'on a oublié que ça allait te faire retomber dans les pommes dans cinq secondes.

Jasmin et Teena explosèrent de rire en même temps.

Vergil: C'est décidé, je reviendrai plus me faire soigner ici. Quand on me confie pas aux vétérinaires c'est à des gens encore plus dangereux que moi.

Il sourit alors, puis s'écroula dans son lit.

Teena: Bon, l'incident est clos. Ca va Alex?

Le jeune homme semblait effrayé devant sa propre main.

Alex: L'entaille que je me suis faite tout à l'heure. Il vient d'y avoir une sorte d'étincelle, et elle s'est refermée.

Teena: Tu doit te faire des illusions. Le sang de Vergil a du te soigner quand ça a giclé sur toi.

Alex: Ecoutez. Il m'arrive des choses étranges depuis que je me suis réveillé, et j'aimerai qu'on me dise quoi!

Quand il disait celà, des étincelles rouges se formaient autour de lui. Ses yeux commencèrent alors à briller légèrement.

???: Déchaine ta puissance!

Alex avait entendu cette voix dans sa tête comme si quelqu'un avait parlé derrière lui. Il se retourna, mais ne vit personne. Il se relacha alors, et redevint normal.

Alex: Qu'est-ce qui m'arrive?


A suivre.

_________________
He's crazy like a fooooooool!
What about it Daddy Poooool!


PS: Merci Gorby pour cet instant de poétisme d'une rare intensité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daddy Pool
Ultimate Pschit-Man
avatar

Nombre de messages : 2837
Age : 28
Pschit-Team : Visiteur
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: "Shinde : La tragédie des X-Advengers"   Mer 14 Nov - 20:15

*****

Le sablier avait recommencé à couler. Tous les Avengers gisaient à terre, complètement paralysés. Ils étaient presque tous blessés, et trop faibles pour résister une seconde de plus. Alex était le seul à être encore debout. Il était le seul a lui avoir tenu tête... Il jeta alors un regard vers ses amis, ainsi que leur nouvel allié qui avait été neutralisé le premier, puis fixa leur adversaire avec un regard de haine. On pouvait sentir une forme immense émaner de lui.

???: Déchaines ta puissance!!!

Jasmin: NON!!!

Le mutant aux cheveux bleus avait beau hurler, il était trop tard. Il y eut une immense vague de lumière, puis l'explosion balaya tout sur son passage... Leurs corps furent pulvérisés en une seconde. L'explosion prit une ampleur absolument immense, balayant bien plus que la superficie d'une ville. C'était le monde entier qui se faisait englober dans une nouvelle apocalypse...

*****

Alex: NON!

Il s'était réveillé dans le complexe médical, où il se passait de plus en plus de choses ces temps-cis. Il venait de faire un cauchemard. Il avait vécu ce qui ressemblait à une mauvaise version de ce qui s'était produit il y a trois ans. Tout était flou, et certains détails changeaient, mais c'était juste le rêve qui avait déformé la réalité.

Jasmin: Il s'est réveillé.

Alex: Qu'est-ce qui s'est passé?

Carlos: C'est à nous de te le demander. Tu es entré dans une sorte de transe pendant quelques secondes. Les machines ont détecté une activité cérébrale très intense, tout comme chez un des fragments de cristal qui est implanté dans ton corps.

Alex: Je sais pas. Ca ressemblais à un cauchemard. C'était la bataille de Cyttorak, mais ça ne finissait pas de la même manière.

Teena: Et ça pourrait correspondre à quoi pour toi?

Alex: A rien de particulier. Juste un cauchemard.

Carlos: C'est Ray qui s'y connais le mieux à propos de ces cristaux, mais il a des affaires à régler et il ne peut pas venir tout de suite. Tout ce que je sais c'est que les 6 fragments de cristaux fonctionnent indépendament des autres, et te fournissent chacun une capacité différente. Bizarement, elles n'ont pas vraiment de rapport avec Cyttorak, alors que ce sont des fragments des cristaux qui lui donnent ses pouvoirs.

Jasmin: En forçant l'ctivité des fragments, on a réussi à déterminer les pouvoirs de 4 d'entre eux : Téléportation, Hydrokinésie, Champ de Force et Télékinésie. le 5e te donnerait des cauchemards?

Alex: Je saurai pas vraiment vous dire. Mais je ne comprend toujours pas pourquoi ces cirstaux m'ont affaibli mes pouvoirs de base.

Carlos: Qu'en dit l'expert en magie?

Vergil: Mes connaissances en magie s'étendent surtout sur la magie blanche ou angélique, et j'ai quelques rudiments concernant les objets magiques. Les cirstaux entiers et réunis donnaient les pouvoirs du dieu Cyttorak à celui qui les possédait, mais celui-ci était sous son contrôle. Une fois en morceaux, ces cristaux doivent founir une partie incomplète de l'énergie normale, ce qui se manfeste par des pouvoirs différents. L'affluence d'autant d'énergie magique de sources différentes a du rendre approximatif le contrôle que tu a sur eux, car tu a plus de mal à te concentré sur un pouvoir en particulier. Après ce n'est qu'une théorie, je n'y connais rien à Cytorrak.

Alex: Si on m'enlève ces cristaux, je récupèrerai le plein contrôle de mes pouvoirs?

Teena: On a essayé quand tu étais dans le coma, mais les médecins ont dit que c'était trop dangereux d'enlever ceux-cis. Tu avais de nombreux autres fragments beaucoup plus petits et qui ont pu être enlevé facilement car il n'étaient pas trop profondément enfoncés dans ta chair. Et Vergil a déjà dit qu'il ne s'y connaissais pas suffisament pour pouvoir faire quelquechose sans prendre trop de risques.

Alex: ...

Jasmin: Et si on essayait le dernier fragment? Si ça se trouve, il nous en apprendra plus.

Alex: D'accord...

Il se laissa faire à contre coeur, et une machine envoya une décharge énergétique légère dans le dernier fragment. Celui-ci se mit à briller, et Alex eut une réaction immédiate. Des étincelles rouges se formaient autour de lui, et une forte quantité d'énergie fut alors libérée comme par une bombe. Par chance, son pouvoir de cahmp de force s'était aussi activé, et rien n'avait été touché. Alex semblait indemne, mais un peu sous le choc.

Carlos: Fiew! Il envoie celui-là! Il faudra faire attention.

Alex: Je suis désolé...

Teena: Ne t'excuse pas, tu n'a blessé personne.

Alex: C'est bizzare, mais j'ai senti ce qui allait arriver trois secondes avant que vous ne l'activiez. J'ai cru que c'était juste un mauvais préssentiment, mais c'était aps tout à fait pareil.

Carlos: Le compteur indique une activité du 5e fragment testé juste avant le dernier. Il s'est en effet passé quelquechose. Prédiction de l'avenir proche?

Alex: C'est possible. Enfin... Non. C'est pas possible. Ce que j'ai vu la première fois n'avais rien du futur.

Teena: Tu y a vu quoi?

Alex: C'était la bataille contre Cytorrak. Nous étions tous hors de combat, même notre nouvel allié, et notre adversaire était invincible. Je crois qu'il y avais aussi un sablier, mais ce n'était pas là la première fois. Je me suis alors avancé vers lui comme il y a trois ans, mais vous n'étiez pas à l'abri dans les hélicoptères cette fois-ci. L'explosion a alors eu lieu, et vous êtes tous morts. Et après... Le monde a été englobé dans l'explosion. Je n'arrivais pas à distinguer clairement les détails, mais je savais que tous les Avengers étaient tombés face à un ennemi invincible, Cyttorak, et que nous venions de nous faire un allié, Ray. C'était le passé un peu déformé.

Vergil: Un sablier tu a dit?

Alex: Oui. J'en suis sur. Il mesurait bien 3 mètres de haut, et semblait flotter en l'air. Pourquoi?

Vergil: Pour rien.

Vergil resta alors pensif, mais tout le monde commençait à s'inquiéter.

Jasmin: Bizzare...

Alex: Le médecin!

Teena: Quel médecin.

Alex: Il va glisser et se casser la colone vertébrale sur le sol en entrant.

Jasmin: Quoi?

Il y eut un long silence, puis la porte s'ouvrit. Un homme en blouse blanche entra dans la salle le nez plongé dans ses dossiers, ne vit pas l'eau qui avait fini sur le sol après qu'Alex leut déplacé avec son pouvoir d'hydromancie, glissa dessus, et percuta le sol viollement. Vergil se précicipta sur lui pour le soigner, et utilisa la methode classique sans y réfléchir, dégoutté du sacrifice sanguin pour le mois à venir. Les autres, qui lui fisaient confiance pour guérir le médecin, fixiaent désormais Alex. L peur était lisible sur leurs visages.

Alex: Je... Je crois que ce n'était pas juste le passé déformé... C'est peut être le futur.

Il revit alors tous ses amis mourrir devant ses yeux. Ce n'était pas possible... Ca ne pouvait pas arriver.

A suivre.

_________________
He's crazy like a fooooooool!
What about it Daddy Poooool!


PS: Merci Gorby pour cet instant de poétisme d'une rare intensité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daddy Pool
Ultimate Pschit-Man
avatar

Nombre de messages : 2837
Age : 28
Pschit-Team : Visiteur
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: "Shinde : La tragédie des X-Advengers"   Sam 17 Nov - 0:10

Les jours passèrent alors sans que rien de notable ne se produise. Ray était apparu avec une quantité impressionnante de formalités auxquelles Jasmin du consacrer la plupart de son temps. Il ne profitait de ses pauses que pour dormir, car ses journées étaient très fatiguantes. Il pensait souvent à Rose qui était encore cachée dans sa chambre, et qui avait sans doute peur de sortir sans son accord. Il espérrais que cette attente de plusieurs jours seule ne serait pas trop dure à supporter. De son côté, Carlos gérait avec difficulté les différentes missions qui se présentaient, en les assignant aux équipes disponibles, et était obligé de faire une aprtie du travail de Ray. Celui-ci passait de nombreuses heures à "disparaître" pour s'occuper d'affaires importantes et confidentielles, délaissant un peu Teena qui s'occupait comme elle le pouvait. De son côté, Alex s'était fait très discret, et évitait plus ou moins ses amis depuis sa vision. Aucun d'entre eux ne l'avait croisé depuis déjà deux jours. Enfin, Vergil essayait d'aider comme il le pouvait, en accomplissant quelques missions en solo pour remplacer l'équipe originale des Avengers qui était totalement occupée. Il avait juste fait une mission avec Teena qui n'avait rien à faire ce jour là, mais Ray avait demandé à ce qu'ils ne partent plsu tous les deux en mission seuls, par pur manque de confiance.

Il était 23h ce jour là, une dizaine de jour après la série d'évènements qui avait commençé avec l'arrivée de Vergil. Ray avait décidé d'accorder à Carlos un repos bien mérité en prenant sa place pour finir le travail de la journée (ce qui consistait principalement à gérer des dossiers), et avait demandé à ce que personne dans l'équipe ne travaille trop tard pour récupérer de cette dure semaine. Il sursauta en entendant la porte s'ouvrir derrière lui.

Vergil: Je suis revenu.

Ray: J'ai entendu que le preneur d'otages pyrokinésiste avait été arrêté. Félicitations.

Vergil: A vrai dire, ça s'est plutôt mal passé. Deux personnes sont mortes, incluant le criminel et un otage. J'avais battu ce type, mais avant de perdre connaissance, il a fait brûler de l'essence près des otages, et j'ai du les sortir de là précipitemment. Il s'est alors réveillé quand je m'apprêtais à faire sortir une fillete, et a commençé à fuir. J'ai décidé qu'il fallait le tuer avant tout, car il menaçait de faire d'autres victimes. Je lui ai décoché un rayon de lumière en pleine tête dans le but de l'assommer, et il s'est empalé sur un débris pointu en tombant. Quand je suis revenu vers la fillette, il y a eu une explosion deux secondes avant que je ne sois capable de la sauver. Elle est morte parce que j'ai pri la mauvaise décision.

Ray: On est toujours confronté à des choixs. Il y a toujours celui de suivre son instinct ou sa raison, sachant que le second exige des sacrifices et une conscience solide.

Vergil: Parfois j'aimerai vivre sans ma conscience. J'ai trop souvent suivi la voie de la passion et de la colère.

Il tendit alors un dossier à Ray.

Vergil: Je me suis déjà occupé de toutes les formalités. J'ai promi à la famille que j'irai son enterrement. Je pense que c'est un devoir dispensable, mais qui fait la différence.

Ray resta silencieux.

Vergil: Je suis complètement crevé. Bonne nuit.

Il laissa alors Ray finir son travail, et se dirigea vers sa chambre. Il savait que celà était inutile, car il n'arriverait pas à dormir. Il était naturellement insomniaque, et celà ne s'arrangeait pas quand ce genre de choses lui arrivaient.

Vergil: Une bonne douche ne sera pas du luxe.

Il se déshabila alors, et alluma le robinet d'eau froide au maximum. Ses longs cheveux noirs retombèrent alors sur ses yeux, créant une sorte de rideau sombre sur lequel coulaient de nombreuses perles d'eau. Il entendit alors un sifflement dans ses oreilles, différent de celui de l'eau qui coulait. Il se plaqua la main sur l'oreille en pensant être déscendu au sol trop vite après son voyage aérien, mais celà semblait provenir de son imagination. Il contempla alors l'eau qui coulait dans la douche, et poussa un cri d'effroi. Ce n'était plus de l'eau qui coulait, mais du sang. Et il en était recouvert.

Vergil: Qu'est-ce que?

Il éteignit alros le robinet, et sortit de la douche en trombe. Il s'essuya alors le visage, et constata qu'il ne s'agissait que d'une hallucination. Sa respiration se faisait de plus en plus bruyante. Il regarda son reflet dans le miroir, et vit qu'à sa droite et à sa gauche se trouvaient des doubles de lui même transformés respectivement en Démon et en Ange. Il avait appri à vivre avec ces trois visages, et ils ne les quitteraient jamais. Il s'essuya complètement, et se rhabilla avec le projet de prendre un peu l'air pour se changer les idées.

???: Désolé, mais mes réponses sont limitées. Veuillez reformuler votre question.

Vergil: !!!

Il savait très bien ce que cette voix signifiait. Il l'entendait régulièrement par le passé, toujours de cette même voix informatique féminine. Celà faisait partie des souvenirs qui hantaient les retranchements sombres situés dans sa mémoire.

Vergil: Je n'ai plus entendu de voix dans ma tête depuis 3 ans... Pourquoi maintenant?

???: Désolé, mais mes réponses sont limitées. Veuillez reformuler votre question.

Vergil: Le médaillon!

Il placa sa main sur la chaine avec l'intention de l'arracher, mais celà rendit le sifflement dans ses oreilles encore plus fort, et tout ce qui l'entourait disparut brutalement, entouré par du vide noir. Il revivait le cauchemard des 8 ans qui s'étaient déroulés avant qu'il ne rencontre les Avengers. Il avait oublié à quel point le pouvoir du médaillon de replonger son porteur dans ses pires souvenirs était difficile à supporter.

Le noir se remplti peu à peu autour de lui. Il n'était plus dans l'ancienne chambre de Gravius, mais dans la bibliothèque de son ancien QG. Il se voyait enfilant la première moitié du médaillon, et ouvrir le livre auquel il était rattaché. La fameuse étude de N. Anders sur la mutation, qui avait été interdite par le gouvernement car il y décrivait une disparition de la race humaine au profit de la race mutante. Celui-ci était un des deux tomes écrits, chacun en exemplaire unique. Sur la première page, on pouvait lire "A Charles Xavier, qui fut le plus grand défenseur de la cause mutante, et qui m'a si souvent soutenu dans mes recherches". La signature était celle de l'auteur : "Neihlo". Ce livre avait été offert à Charles Xavier, qui était d'après l'auteur une des deux personnes à qui il serait le plus utile. Il avait été déplaçé là par Xavier quand le manoir était menaçé, par peur de perdre cet exemplaire unique et qui comprenait toute une vie de recherches que personne d'autre n'avait osé commencer. L'ironie avait voulu que Xavier disparaisse avec ses X-mens avant de pouvoir sortir le livre de sa nouvelle bibliothèque.

Vergil se vit alors fermer le livre, et le remettre à sa place. Rétrospectivement, il pensa qu'il aurait du le garder avec lui, car il avait été détruit peu de temps après. C'était pour celà qu'il avait refusé de laisser le deuxième tome à sa place sur Avenger Island. Il aurait risqué de perdre de nombreuses réponses à ses questions comme il l'avait fait ce jour là. Vergil suivit alors son double dans les couloirs du QG qu'il avait maintenant du mal à reconnaitre, jusque dans ses sous-sols. Il aurait tant voulu hurler à son double que le deuxième tome avait été offert à Tony Stark, et qu'il se trouvait toujours là où il l'avait laissé. Il aurait tant voulu pouvoir éviter que la suite ne se produise...

_________________
He's crazy like a fooooooool!
What about it Daddy Poooool!


PS: Merci Gorby pour cet instant de poétisme d'une rare intensité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daddy Pool
Ultimate Pschit-Man
avatar

Nombre de messages : 2837
Age : 28
Pschit-Team : Visiteur
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: "Shinde : La tragédie des X-Advengers"   Sam 17 Nov - 0:11

Il entra alors dans une pièce qui avait la forme d'une immense bulle de verre, qui donnait sur la salle des dangers à l'étage inférieur, et qui était traversée par une passerelle au bout de laquelle se trouvait un ordinateur. C'était la Banque de donnée, et l'ordinateur central du QG, qu'ils avait mi tant de temps à rafistoler. Ils avaient pu récupérer 65% des données qui avaient été enrengistrées par les X-mens par le passé, et avaient eux mêmes ajouté leurs propres informations. Le coeur de Vergil battait de plus en plus fort. Jusqu'à ce jour, il avait été capable de garder hors de sa mémoire ce qui c'était passé à partir de ce moment là, mais son passé revenait cruellement vers lui. Il se sentit alors s'effacer complètement devant les évènements, comme si il n'existait plus... Comme si il était redevenu l'acteur de cette scène...

Vergil: Identification vocale: Vergil.

Ordinateur: Identificationr réussie. Bienvenue Vergil.

Vergil: Donne moi tout ce que tu sais sur l'étude de Neihlo Anders sur la mutation, et sur les personnes à qui il a donné ces recherches.

Ordinateur: Désolé, mais mes réponses sont limitées. Veuillez reformuler votre question.

Vergil: Il n'a quand même pas... Ordinateur, quel est mon niveau d'accès?

Ordinateur: Désolé, mais mes réponses sont limitées. Veuillez reformuler votre question.

Piers: J'ai formaté la banque de données. Je ne pouvais pas t'interdire l'accès aux données sans bloquer ma propre empreinte vocale.

Vergil: Piers...

Il se retourna, et vit son frère jumeau avancer lentement sur la passerelle, la porte se refermant derrière lui, apparemment scéllée.

Piers: J'aurai jamais cru que tu irai jusque là. Ton cas étais plus grave que je ne pensais.

Vergil: Tu ne leur a jamais donné l'ordre de me tuer à vue hein?

Piers: Je ne pouvais pas. Même moi je ne l'aurai pas fait... même si je suis au courant de tes intentions.

Vergil: Tu n'avais pas à te placer contre moi. Tu sais que je ne me contrôle pas quand je suis en colère...

Piers: Celà a pri des proportions que je ne pouvais imaginer. Et Dieu sait que ses limites se sont agrandies depuis que j'ai vu ce qui s'est passé avec Shadow.

Vergil: Shadow n'existe plus! Il est mort en même temps que O. P.

Piers: Il avait trouvé ta faiblesse, tout comme la mienne. C'était le seul adversaire qui aura jamais su nous battre... Mais aujourd'hui c'est toi qui est en train de tout détruire. Et même si ça me brise le coeur, je ne peut plus te laisser faire.

Vergil: Tu va me tuer?

Piers: On ne peut plus faire la paix et repartir à zéro. Pas après ce que tu viens de faire. Tu dois mourrir Vergil... Tu es devenu trop dangereux.

Les fomes des deux jumeaux s'échangèrent une fois de plus, et Piers se transforma complètement. Sa forme de démon lui donnait un air encore plus grave. Vergil lui tourna alors le dos par pur mépris.

Piers: Dommage qu'il ait fallu en finir comme ça... Je le fais pour ton bien Vergil. Désolé de ne pas avoir réussi à t'aider.

Vergil tourna alors légèrement la tête, dévoilant les lignes noires qui traversaient son visage, marque qu'il était retourné dans son état de furie.

Vergil: Je n'ai pas envie qu'on m'aide!

Une seconde plus tard, c'était commençé. Vergil avait bondi sur lui toutes griffes dehors. Vergil dégaina alors son sabre japonais chargé d'énergie lumineuse, et le frappa directement en plein vol, le projetant directement contre la porte. Il enchaina en envoyant de nombreux rayons lumineux à l'aveuglette dans sa direction, mais celà ne suffit pas à bloquer sa charge suivante. Vergil glissa le long de la passerelle sous le choc, et se retrouva dos au clavier de l'ordinateur. Il avait laché son épée au moment de l'impact, et elle avait directement filé au fond de la bulle de verre. Il sortit alors ses deux poignards et se rua sur son frère en ouvrant grand ses ailes. Arrivé à son niveau, il éxécuta un salto au dessus sa tête avec l'intention de lancer une attaque puissante dans le dos de son frère, mais celui-ci l'intercepta avec sa queue avant qu'il ne puisse y arriver.

Piers: Je te rappelle que je connais tes techniques par coeur, et que je sais comment les parer.

Piers sauta alors tout en faisant une vrille, afin de frapper à nouveau Vergil avec sa queue par la force centrifuge. Celui-ci attrapa cependant la queue au vol comme si il avait su à l'avance où elle allait frapper.

Vergil: Alors nous sommes deux dans le même cas.

Il tira alors d'un coup sec sur a queue de son frère, le projetant ainsi sur sa gauche. Piers réussit alors un retour plus qu'acrobatique : Il planta ses griffes dans le rebords de la passerelle, ce qui eut pour effet de le faire tourner autour en passant par dessous, puis, surgissant immediatement dans le dos de son frère, il lui donna un violent coup de pied qui l'envoya valser contre la bulle de verre, qui se fissura à l'impact.

Vergil commença alors à glisser rapidement le long de celle-ci, freinant au faire et à mesure qu'il atteignait le point le plus bas. En levant les yeux, il put voir Piers sauter vers lui, tout en préparant un impact violent. Il concentra alors de l'énergie lumineuse dans ses mains, et frappa le verre dans son dos de toutes ses forces. Celui-ci se brisa alors, et il le traversa comme du carton, continuant ainsi sa chute. Cependant, son frère tombait plus vite que lui, et il ne put éviter une violente projection contre le sol de la salle des dangers.

L'arène était parfaite pour un duel de la sorte: Spacieuse, régulière, et surtout sans personne pour interrompre le combat. Vergil se releva, ramassa son épée qui trainaît près de lui, et fit à nouveau face à Piers.

Vergil: Tu te rappelle le nombre de fois qu'on aura du réparer cette bulle de verre?

Leurs formes s'échangèrent alors à nouveau. Vergil rengaina son épée et ses dagues, n'en ayant plus besoin, et Piers sortit sa propre arme, une sorte de vieux glaive dans un fourreau en pierre, qui émettait une forte lumière bleue. Vergil en oublia la remarque cynique qu'il venait de faire en la voyant.

Vergil: J'aurai du me douter que tu t'en servirai.

Piers: Je ne la sors de son fourreau que quand celà est vraiment nécéssaire.

Vergil: Je n'aurai finalement jamais trouvé comment l'ouvrir. Qui que ce soit, ceux qui l'ont fabriqué avaient l'esprit tordu.

Piers: C'est plutôt pour éviter que son usage ne soit abusif qu'ils l'ont fabriqué ainsi. C'était une bonne chose finalement.

Cette épée était par le passé considéré comme une épée magique, qui utilisait la force vitale de son utilisateur pour la rendre plus efficace, mais certains des symboles qui l'ornaient s'avéraient être de l'anglais? Celà indiquait qu'il s'agissait d'un niveau de technologie très avancé qui aurait été amené du futur. Le fourreau était scellé par un magnétisme très puissant, et, d'après la légende, il ne laissait sortir la lame que pour les plus sages. Piers avait rapidement trouvé la solution, mais Vergil avait rapidement laissé tomber et avait préféré se procurer un sabre japonais, par préférence pour les lames plus fines. L'importance qu'accordaient les deux frères aux armes blanches était tout simplement due au fait qu'ils avaient le pouvoir de "communier" avec une lame sous leur forme angélique, qui représentait leur seule protection en combat rapproché, et était tout simplement nécéssaire pour utiliser certaines de leurs capacités.

Vergil: Nous allons voir si celà en valait vraiment la peine.

Il dégaina alors ses griffes, et les jumeaux se lancèrent dans un combat rapproché intense. Si Piers avait un style de combat plutôt calculé et stable, en assurant toujours une défense optimale et des attaques puissantes, Celui de Vergil était beaucoup plus acrobatique, et nerveux. A l'étage du dessus, l'ordinateur était passé en mode gestion de la salle des dangers. L'écran affichait "Programme d'entraînement activé. Simulations d'environnements : Série 4". La salle des dangers se transforma alors. Les plaques de métal qui l'entouraient disparurent peu à peu dans une grande lumière, puis tout changea autour d'eux sans pour autant les perturber, pour prendre la forme d'un champ de bataille dans une ville en ruines. Des tirs fusaient en tous sens, provenants d'armes invisibles, et de nombreuses explosions se produisaient autour d'eux. Ils durent tous bondir en arrière et se maintenir en l'air grâce à leurs ailes en voyant une grenade rouler entre eux. Après un simple regard de haine, ils recommencèrent à se battre farouchement, dans un duel sans fin...

_________________
He's crazy like a fooooooool!
What about it Daddy Poooool!


PS: Merci Gorby pour cet instant de poétisme d'une rare intensité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daddy Pool
Ultimate Pschit-Man
avatar

Nombre de messages : 2837
Age : 28
Pschit-Team : Visiteur
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: "Shinde : La tragédie des X-Advengers"   Jeu 22 Nov - 0:00

Jasmin avait tout prévu. Quand Ray avait demandé à ce que tout le monde se repose cette soirée, Jasmin avait immédiatement échaffaudé son plan. Il avait la ferme intention de passer une nuit blanche dans la salle secrète située derrière l'étagère des DvD. Il se coucha comme tout le monde tôt dans la soirée, après avoir soigneusement vérouillé sa porte. Il avait mi son réveil à 2 heures du matin pour être sur que personne ne l'entendrait, et pour être capable de tenir le coup. De plus, si on venait vérifier qu'il dormait bien, alors celà passerait comme une lettre à la poste. Jasmin était frustré, car le travail que lui avait donné Ray avait réussi à l'empêcher de remettre les pieds dans cette salle, et il n'avait pas non plus pu voir Rose depuis que Vergil l'avait soignée. Vergil lui avait glissé rapidement des mots lui disant qu'il lui rendait discrètement visite, car il n'avait aucune tâche fixe. Cependant, Jasmin avait encore du mal à lui accorder toute sa confiance, et il se faisait beaucoup de soucis pour elle.

Le réveil sonna comme prévu, et Jasmin se précipita immediatement vers l'étagère, pour désactiver la sécurité qui bloquait l'accès à la salle. Une fois à l'intérieur, il activa immediatement les écrans, pour voir si quelqu'un s'approchait de sa chambre, et se lança dans un premier tri avant de plonger dans les dossiers. Il lui fallut tout d'abord une heure pour passer en revue tout ce que cette pièce contenait, puis une deuxième pour sélectionner ce qui l'intéressait le plus. A sa grande surprise, tout était déjà classé à sa manière, ce qui confirmait l'intuition qu'il avait eu qu'il était déjà venu ici. Il sortit alors l'envelloppe qui contenait l'étrange clé de la salle, sur laquelle était marquée "Pour Jasmin". Il était persuadé qu'il s'était lui même donné cette clé, en s'assurant qu'il puisse à nouveau venir ici si il devait reprendre le contrôle de son corps. Cependant, après une minute d'observation, il était devenu indéniable que ce n'était pas son écriture, ni celle de James. Une autre question qu'il se posait était : "Comment ai-je pu entrer dans cette salle avant de retrouver la mémoire si on viens juste de me donner la clé?".

Il décida alors de se plonger dans sa mine d'informations en constatant que la nuit était déjà plus qu'avancée. Il n'y avais aucun doute à avoir, il allait avoir besoin de passer beaucoup de temps ici.

Il commencea par le dossier concernant la bataille contre Cyttorak, qui représentait la source de la majorité de ses questions. Au bout d'une dizaine de pages, il abandonna, et le reposa sur la pile. Il lui manquait de nombreuses données pour pouvoir tout comprendre. Il ne commenceait pas par le bon dossier.

Jasmin: J'ai sûrement du faire une liste des choses à lire en premier... J'ai déjà connu ces difficultés...

Par réflexe, il alluma l'écran de l'ordinateur de la salle, qui se trouvait au cetre des écrans de sécurité. Sur le bureau, il pouvait voir un dossier nommé "Commencer ici".

Jasmin: J'aurai du commencer par là...

Il cliqua alors sur le dossier, et vit plusieurs fichiers vidéos s'afficher sur son écran. Cependant, ils étaient tous corrompus, comme si quelqu'un avait fait en sorte qu'on ne puisse plus les regarder. Il y avais en tout 7 vidéos. Jasmin tenta tout de même d'ouvrir le premier, mais un message d'erreur s'afficha : "Le fichier a été endommagé, et ne peut pas être récupéré. Veuillez l'importer à nouveau".

Jasmin: C'était trop beau.

Il ferma alors la fenêtre, et regarda alors à nouveau le dossier "Commencer ici".

Jasmin: Commencer ici...

Jasmin eut alors un déclic, et ouvrit immediatement l'envelloppe qui contenait le dossier concernant Vergil. Il en sortit le disque qui comportait ma mention "à lire en premier", et l'inséra dans le lecteur. Dix secondes plus tard, une fenêtre s'ouvrit, contenant un fichier vidéo intitulé "2/7". En l'ouvrant, une vidéo se lança, et le visage de James s'afficha sur l'écran central.

-James: Ici James Stark. Ceci est la deuxième partie sur sept des derniers secrets que je révèlerai avant ma mort. Elle concerne un mutant du nom de Vergil, qui est bien plus impliqué qu'il n'y paraît. Début de la transmission.

Jasmin resta bouche bée. Il s'assit profondément dans son siège, et regarda attentivement le dernier message de James qu'il possédait à l'heure actuelle.


---------------------------


Celà faisait déjà plus de trois heures que Vergil assistait au combat qu'il avait mené contre son frère jumeau. Il n'avait plus conscience du temps dans cet état, et ne possédait d'ailleurs plus de conscience extérieure à ce qu'il voyait, comme si sa faculté de penser l'avait quitté.

Le combat avait été incroyablement long. Celà faisait trois heures qu'ils se battaient sans relâche, dans un environnement qui changeait toutes les dix minutes, tout comme leurs formes qui s'inversaient à des intervalles anormalement proches. Aucun d'entre eux n'avait réellement montré d'avantage sur l'autre depuis le début. Parfois, l'un des deux semblait dominer, mais l'autre revenait toujours immediatement à son niveau.

L'environnement actuel était une arène de gladiateurs, dans laquelle de nombreux autres combats se déroulaient, sans qu'ils n'y portent la moindre attention. Piers était sous sa forme d'ange, et Vergil sous sa forme de démon.

Vergil: A ton avis ça va finir comment?

Il lui donna alors un violent coup de griffe, paré, mais qui projeta Piers deux mètres en arrière.

Piers: Je ne sais pas. Je ne n'avais jamais imaginé un tel scénario.

Une quinzaine de gladiateurs foncèrent alors sur eux. Ils durent leur faire face séparément, et continuèrent à parler sans se regarder. Ils en profitèrent pour reprendre forme humaine, et privilégier les armes blanches pour ne pas trop se dépenser. Leurs mouvement étaient en synchronisation parfaite, comme si on voyait la même action en double. Chaque attaque, défense, ou pas vers l'avant était reproduit à l'identique et au même moment par l'autre frère.

Vergil: Les deux anges jumeaux se battant éternellement loin de tous les regards... Celà ferait une bien triste histoire.

Piers: Dommage qu'il n'y ait personne pour la raconter...

Après une attaque circulaire, suivi d'une estocade, ils bondirent tous les duex en même temps, et plantèrent leur lame dans le corps du dernier gladiateur à leur portée. Il n'en restait qu'un, le quinzième, situé exactemetn entre eux. Ils coururent alors vers lui, chacun venant d'une direction différente, et le coupèrent en même temps en arrivant à son niveau, laissant les trois morceaux retomber sur le sol et disparaître. Ils rengainèrent leur épée en même temps.

Piers: On forme toujours une aussi bonne équipe.

Vergil: Tout ça n'est que du gâchis...

Piers: Tu es le seul à blâmer.

Vergil: C'est si facile de rejetter la faute sur les autres.

Vergil reprit alors sa forme démoniaque, et, toujours dos à Piers, il fit un salto arrière pour se retrouver face à lui, et lui donna de nombreux coups de griffes rapides et dispersés pour le forcer à rester sur une position de défense, puis changea brutalement de rythme par un coup violent et direct, qui brisa sa défense en faisant voler son épée. Piers recula alors rapidement, comme s'il glissait sur le sol, en suspension grâce à ses ailes. Dès qu'il eut mi assez de distance, il sortit deux pistolets, et les pointa sur Vergil.

Vergil: C'est pas très sportif de ta part!

Piers: Il faut bien des solutions de secours.

Faute de balles dans le chargeur, il activa la fonction tir d'énergie, chargea les batteries au maximum par de l'énergie lumineuse fournie par sa forme d'ange, et tira à cadence très rapide sur Vergil, qui dut s'envoler pour échapper aux tirs. Quand il eut vidé les batteries, Piers s'envola à son tour. Une seconde après, ils avaient échangé leurs formes. Piers dégaina ses griffes, et Vergil, saisi au dépourvu, lança des attaques magiques dans sa direction, sans réussir à le toucher. Il ne réussit pas à parer le coup de griffe, qui lui causa une blessure profonde sur la poitrine, dont il a gardé la cicatrice 11 ans après. Il repossa alors son frère en créant une sorte d'onde de choc, qui dispersa de nombreuses plumes autour de lui, qui commenceaient à se transfoemer en énergie pure. Il les fit alors toutes exploser en même temps, projetant Piers contre une porte de l'arène. Il sortit alors son épée, et fonça vers lui, mais s'arrêta en voyant des nouveaux ennemis apparaître sur le terrain.

En effet, tous les spectateurs de l'arène venaient de se lever, et s'étaient transformés en archers. Ils commencèrent alors à tirer des flèches par centaines, qui traversaient la partie aérienne de l'environnement. Vergil créa un champ de force autour de lui, mais du le désactiver quand Piers revint à la charge. Ils durent slalommer dangereusement entre les flèches, tout en essayant d'attaquer l'adversaire. Après avoir recu des flèches dans les ailes, ils furent contraints de se poser, et les arrachèrent en gémissant. Leurs formes s'échangèrent alors à nouveau. L'intervalle n'avait jamais été aussi court depuis le début du combat.

Vergil: Saleté! Matt était pas censé rélger les problème de cet environnement qui causait de vraies blessures?

Piers: Figure toi que comme tu l'a tué il y a quelques heures, il va falloir s'en contenter!

Les grilles de l'arène s'ouvrirent alors, et une demi douzaine de chars en sortirent, balayant tout sur leur passage. Vergil faillit se faire percuter, et dut se jeter sur le côté. Piers en profita pour courir chercher son épée tant qu'il ne risquait pas une atatque directe de son frère. En la saisissant, il sentit une entaille se former dans sa main, et son sang coula le long de la lame, qui fut alors baignée d'énergie. C'était pour le sacrifice vital nécéssaire à son utilisation qu'ils avaient appellé cette épée Damoclès. Une fois activée par le sang de celui qui la portait, elle devenait bien plus qu'une simple lame...

Il se rendit alors comtpe qu'un char fonçait sur lui. Il n'avait pas le temps de se retirer de sa trajectoire. Il placa son épée horizontalement devant lui, et se concentra. Le char rencontra alors une barrière invisible, qui le désintégra complètement. C'était l'amélioration que donnait l'épée à sa capacité de champ de force. Et elle améliorait toutes ses autres capacités quand il s'en servait. C'était ce qui lui permettait de rester au niveau face à la furie de Vergil, qui multipliait grandement sa force, sa précision et sa vitesse, mais qui, heuresement pour lui, n'avait pas été utilisée pleinement depuis le début du combat, ce qui montrait qu'une part de Vergil luttait pour ne pas le tuer. Il y avais finalement un certain espoir.

Il se retourna pour arrêter un deuxième char qui arrivait de son dos, mais reçut un couteau de lancer droit dans l'épaule, qui réussit à lui arracher un cri. En regardant qui pilotait le char, il fut surpri de voir Vergil sous sa forme humaine qui venait d'éjecter le pilote et les cadavres des autres gladiateurs qui se trouvaient dans la nacelle. Il venait de lui jeter un de ses deux poignards, n'ayant pas de couteaux réservés à cet usage sous la main.

Vergil: Je t'emmene faire un tour?

Piers sauta à son tour dans la nacelle, et frappa un grand coup en retombant, qui rencontra des griffes en position défensive, ce qui eut pour effet d'enfoncer les pieds de Vergil dans le bois qui déformé. Plus personne ne dirigeait le char, qui fonçait de manière totalement incontrolable dans l'arène, avec deux personnes qui se battaient dans sa nacelle. Il y avait très peu d'espace, ce qui donnait l'avantage à Piers, qui misait moins sur le mouvement que Vergil. Piers lui assénait de nombreux coups d'épée qu'il avait de plus en plus de difficulté à parer. Dans un gémissement, Piers concentra une grande quantité d'énergie dans Damoclès, faisant couler un peu plus de sang, et balaya littéralement Vergil hors du char. celui-ci rencontra le sol violemment, reprenant sa forme humaine sous le choc, et roula sur le sol avant de rester immobile, face contre terre. Piers n'avait plus qu'à l'achever.

Piers: Je peut le faire... Je ne l'ai pas fait la dernière fois, et je l'ai regrétté... Je peut le faire.

Il ne vit pas que le char foncait droit vers un mur. Le choc fut très violent, et Piers se cassa un bras. Heuresement, ce n'était pas le bras qui tenait l'épée. Il se releva difficilement, regardant le corps de Vergil toujours inerte. Il n'était pas capable de marcher. Il sortit alors un de ses pistolets, et visa la tête. Le tir partit, mais passa à côté, et entra sous l'omoplate pour ressortir juste à côté de la blessure qu'il lui avait faite il y a peu de temps. L'environnement changea alors avant qu'il n'ait le temps de tirer à nouveau, pour prendre la forme d'une sorte de champ d'astéroide ou la gravité était divisée par deux, et où de nombreuses plates formes rocheuses flottaient sur différents étages. Vergil se trouvait sur la plus haute, et Piers sur la plus basse. Après une minute de récupération, Piers vola jusqu'à la plateforme de son frère, mais ne le trouva pas là où il était étendu auparavant. Il sentit alors une vive douleur au niveau de son épaule. Le poignard, qu'il avait oublié d'enlever, venait de retourner dans la main de son propriétaire.

Vergil: C'est à moi!

Piers se retourna alors, et lui tira une seconde fois en pleine poitrine. Vergil tenait déjà à peine debout... Il tomba à genoux, et émit un profond gémissement. Les lignes noires s'étendirent alors pour prendre leur taille maximale. Les yeux de Vergil tournèrent alors au rouge vif, et il se releva avec un regard plein de colère... Une colère qui venait de remplacer sa douleur.

Piers: Vergil... Regardes-toi...

Vergil dégaina ses griffes sans répondre, et se jeta sur lui à une vitesse impressionnante. Il propulsa immediatement Piers hors du sol, puis vola vers lui à la même vitesse, en le lacérant sans relâche, jusqu'à ce qu'il reproduise l'onde de choc qu'il avait lui même faite un peu plus tôt. Après que Piers eut repri ses esprits, ils reprirent le combat dans les airs encore plus farouchement, au milieu des rochers flottants.

_________________
He's crazy like a fooooooool!
What about it Daddy Poooool!


PS: Merci Gorby pour cet instant de poétisme d'une rare intensité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daddy Pool
Ultimate Pschit-Man
avatar

Nombre de messages : 2837
Age : 28
Pschit-Team : Visiteur
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: "Shinde : La tragédie des X-Advengers"   Lun 26 Nov - 0:33

--Communication de James Stark 2/7--

James: De nombreuses recherches ont été faites sur Vergil. Aussi étrange que celà paraisse, il n'y a aucun dossier existant à son nom, même dans le classement secret défense. Le seul regroupement d'informations le concernant directement est celui que j'ai commençé à remplir. On a cependant constaté qu'il était impliqué dans de nombreux autres affaires, et son nom apparaissait dans les dossiers d'autres personnes, qui sont pour la plupart très difficile d'accès. Son véritable nom est encore à ce jour un secret total. On sait juste qu'il se faisait appeller "L'ange Gardien", et qu'il était à la tête d'un groupe de résistants mutants à l'époque où leur ségrégation était à son paroxysme, il y a quelques années. Ils auraient été le symbole de cette résistance jusqu'a l'application de la loi qui a redéfini leur statut et leurs droits, avant un retour à la tendance raciste plus récemment. Le groupe serait alors devenu une équipe de héros qui ont arrêtés de nombreux criminels. Même si nous n'avons rien pu savoir de ce projet, nous savons qu'ils ont été à l'origine de l'échec du projet "Genèse", qui a failli boulverser le monde et amener à une nouvelle guerre. Ils auraient été des véritables héros aux yeux du monde si seulement l'existence de ce projet avait été connue. En effet, les seules informations que l'on ait pu obtenir à ce sujet provenaient de la base de données de cete équipe que nous avons retrouvée dans leur QG après la bataille contre Graal. L'équipe de héros aurait alors brutalement céssé toute activité il y a 8 ans, et n'aurait plus donné de signes de vie.
Une question demeure alors : Comment a t'il pu diriger une équipe de mutants née il y a si longtemps, alors qu'il semble aussi jeune? La réponse nous a semblé claire... Il est plus agé qu'il en a l'air, et pourrait avoir plus de quarante ans selon nos estimations.

Jasmin écoutait celà avec attention. Il n'apprenait pas grand chose pour le moment;

James: Nous avons en effet pu émettre une théorie sur son identité. Il semblerait qu'il soit le fils d'un des hommes les plus riches de la planète. En effet, son père, ayant commencé en tant qu'archéologue, avait décidé de faire seul des fouilles en Egypte Antique, découvrant une cache où étaient entreposés le butin de nombreux pillages datant de l'Egypte Antique, qu'on pensait perdus à jamais. Il aura conservé la collection d'objets d'arts, dont la valeur était inimaginable. Il sera devenu multimilliardaire en ne vendant que le quart de ces objets aux plus offrants, et aura fait une seconde carrière en montant une entreprise de haute techologie et de recherche qui aura longtemps surpassé toutes les activités de ce domaine avant de faire faillite du jour au lendemain. Il aura été le plus grand actionnaire de Stark & Co, et aussi son plus grand partenaire. Nous avions investi une fortune dans son entreprise. Il était aussi devenu un bon ami de la famille. A sa mort, la moitié de ses actions ont été retirées du marché à sa volonté, et le reste a été confié à un groupe d'hommes d'affaires de son choix, qui a été remplacé aujourd'hui par des hommes beaucoup moins honnetes, et qui essayent perpétuellement de prendre le contrôle de l'entreprise.

Jasmin était sidéré. Alors les pingouins qui essayaient de prendre sa place seraient en train de jouer avec des actions appartenant au père de Vergil?

James: Il a demandé à ce que son héritier puisse reprendre le contrôle de ces actions quand il se présentera, et avait précisé qu'au cas ou le capital serait mal géné par le groupe, alors il pourrait à volonté récupérer l'autre moitié et la remettre sur le marché. J'ai fait mes calculs, et celà veut dire que Vergil et son frère jumeau pourraient si il le souhaitaient posséder 38% des actions de Stark & co, en, si l'entreprise de son père n'avait pas fait faillite, ils auraient pu toucher 10% de son chiffre d'affaire en se tournant les pouces. Seulement, le jour où ses parents ont été assassinés, ils ont été également considérés comme morts, et par conséquent, ils n'ont jamais touché d'héritage, et ne savent rien de ces actions qui leur appartiennent toujours.

James fit une pause, puis continua.

James: Ceci reste assez surprenant quand on sait que Vergil et Piers ont fréquenté mes parents quand je n'étais qu'un enfant. Je crois que celui des deux que j'ai rencontré était Vergil. Il avait plusieures fois discuté avec moi, et d'après ce que mes parents me disaient, il était là car il était possible que je sois spécial, et il était là pour nous aider à mieux le comprendre et à l'assumer. Je ne comprenais pas à l'époque, et je comprenais encore mois les prises de sang qu'il m'avait faites. A la mort de mes parents, mon oncle a littéralement coupé les ponts avec lui, et je me rappelle avoir vu de loin Vergil le menacer avant de partir en volant. Il m'aura fallu du temps avant de le reconnaître... Il n'aura jamais été pour moi qu'un étranger. Il est maintenant trop tard pour nous de parler du passé, et de sonlien avec mes parents. La dernière fois que je l'ai croisé, c'était quand je l'ai banni de l'île. Je crois qu'il va me tuer. Mais de toute façon il ne changera rien s'il le fait. J'ai pri la décision de le bannir pour protéger mes proches, et je n'ai pas à revenir dessus. Il a commi un acte inhumain durant sa présence au manoir... Le jour où je me suis réveillé, après ma séparation avec l'esprit de Jasmin, pendant que tout le monde était présent autour de moi, il a assassiné 12 personnes dans le complexe. Pour la plupart des mécaniciens. Les caméras de surveillance montrent qu'il a tenu des propos racistes envers les humains avant de les tuer. Il semble posséder une telle haine envers la race humaine, qu'il prend un plaisir fou à les tuer. Il ne se cachait même pas, et étalait même leur sang sur lui. Un véritable monstre! Je n'en ai pas parlé à ce jour, mais je pense qu'il savait de quoi il s'agissait quand je lui ai appri ma décision. Je ne pouvait laisser un monstre pareil nous mettre en danger. Quand je l'ai vu alors qu'il rejoignait Rose, on m'avait déjà appri la nouvelle, et je lui ai dit ce qu'il avait sur le coeur. Il n'était qu'un animal qui ne vivait que pour son instinct. Je ne sais pas pourquoi je ne l'ai pas tué... Peut être pour ne pas me rabaisser à son niveau.

Jasmin était sidéré. Il avait du mal à croire tout celà, après avoir entendu la version des faits de Vergil, mais c'était parole contre parole. Son meilleur ami contre un étranger. Ils étaient en danger, il en était convaincu!

Il regarda alors les écrans de sécurité, et eut un haut le coeur.

Jasmin: Oh mon Dieu...

Il se précipita alors dehors, en laissant le message de James en route, et la porte de la salle secrète grande ouverte. De nombreux cris résonnaient depuis les couloirs, et du sang recouvrait le sol et les murs, qui étaient également parsemés de cadavres.


To be Continued...

_________________
He's crazy like a fooooooool!
What about it Daddy Poooool!


PS: Merci Gorby pour cet instant de poétisme d'une rare intensité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daddy Pool
Ultimate Pschit-Man
avatar

Nombre de messages : 2837
Age : 28
Pschit-Team : Visiteur
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: "Shinde : La tragédie des X-Advengers"   Jeu 29 Nov - 0:07

La fatigue commençait à se faire sentir des deux côtés. La furie de vergil s'était calmée, et il sentait de plus en plus les effets de ses blessures. Piers de son côté subissait les effets secondaires de l'utilisation abusive de Damoclès. L'environnement spatial avait été modifié pour prendre l'aspect du sommet d'une chute d'eau. Les deux jumeaux se battaient les pieds dans l'eau, et leur sang coulait parfois le long de la cascade. Ils avaient tous les deux laissé tomber leurs transformations, pour économiser au maximum le peu de forces qu'il leur restait. Les poignards de Vergil comme les pistolets de Piers étaient tombé des mains de leur propriétaires, et tant que la salle des dangers aurait cette configuration, ils demeureraient au pied de la chute d'eau. Ils se battaient désormais l'épée à la main, comme se seraient battus deux hommes sans aucun pouvoir.

Piers: On approche de la fin. On est déjà presque morts tous les deux.

Vergil: Ca fait combien de temps qu'on se bat d'après toi? Pour moi celà semble être une éternité.

Piers: Je ne sais pas. Mais chaque seconde que nous avons passé à nous battre est une seconde de trop. Tout ça n'aurait pas du arriver.

Vergil: Et pourtant, ça arrive.

Piers: Toutes ces années à se battre, pour enfin atteindre notre but... Et tu a tout gâché!

Piers frappa alors Vergil de toutes ses forces, avec toute la rage qu'il avait en lui.

Piers: J'avais confiance en toi! Tu aurait du être celui qui guiderait le monde vers la paix, et qui réaliserait notre rêve... Au lieu de ça tu l'a détuit.

Il s'acharna alors de plus belle, ayant des lamres qui coulaient à flots de ses yeux, et Vergil chercha à peine à se défendre. Il n'était plus sous l'emprise de sa furie, et commençait à réaliser que Piers avait entièrement raison.

Piers: Tu a détruit tout ce que tu aimais!

Vergil vit arriver le coup suivant, et décida qu'il devait le laisser passer. Ce n'était pas lui qui défendait la juste cause. C'était lui qui devait y passer. Il se remémora alors tous ceux qui avaient été ses amis, et qui venaient de mourrir aujourd'hui à cause de sa folie. Ils étaient morts pour rien, et ils alleitn être vengés. Leur mémoire ne serait pas ternie. Il réalisa alors que si il mourrait maintenant, alors leur mort n'aura vraiment amené à rien. Il avait fait tant de sacrifices pour atteindre un objectif illusoire que le fait d'abandonner maintenant ternirait vraiment leur mémoires. Il allait êre puni, mais il devait d'abord faire ce qu'il avait à faire. N'ayant plus le temps de parer l'attaque, il se jeta en arrière, et tomba à plat dans l'eau, qui était à peine assez profonde pour amortir sa chute. Il resta alors allongé, et écoutait le silence autour de lui. Le niveau de l'eau s'arrêtait juste au dessus de ses oreilles, et il n'entendait plus que le ruissellement de la cascade. Des bruits d'éclaboussures se rapprochaient également de lui. Piers courait dans sa direction. En levant la tête, il le vit lever son épée, et l'abattre sur lui. Piers venait de concentrer une énorme quantité d'énergie dans Damoclès pour porter le coup de grâce. Vergil eut un réflexe idiot, qui n'avait qu'une chance sur deux de marcher. Il eut la chance de se trouver sous sa forme d'ange à ce moment là, et crée un champ de force juste sur la trajectoire de Damoclès. L'énergie se libera alors, et fila en l'air, comme si elle avait rebomdi contre le bouclier de lumière. Piers fut projeté en arrière, mais ce ne fut que l'effet le moins visible de l'impact. En effet, l'énergie avait percuté de plein fouet le plafond de la salle des dangers, qui leur paraissait être un maginique ciel bleu. L'explosion qui s'en suivit fut énorme. Le système de simulation venait de se désactiver, et la véritable apparence de la salle leur était de nouveau visible. De nombreuses plaques de métal qui tapissaient la salle se décrochèrent, et allèrent se planter dans le sol, obligeant les deux jumeaux à faire de nombreuses esquives. Vergil avait du se lever brutalement pour ne pas être coupé en deux au niveau de la taille. Tous les cables électriques aux alentours avaient également été sectionnés, ce qui causait des surcharges un peu partout, créant d'autrees explosions . Une réaction en chaîne avait commencé, qui aboutirait à la destruction de la salle des dangers.

Piers: Tout va exploser Vergil! Tout ce que tu a construit va disparaitre avec toi!

Il y eut un nouvel échange de formes.

Vergil: Les choses se déruisent d'elles mêmes pour que d'autres soient reconstruites à patir de leurs cendres. Et tant que ce cycle est maintenu, alors les rêves ne meurent jamais.

Piers: Les rêves meurent si il n'y a plus personne pour rêver. Les sorties sont scéllées Vergil. On ne peut plus revenir en arrière. C'est fini.

Toute la salle était en train de s'écrouler autour d'eux. Les surchages créaient des éclairs qui balayaient la salle par endroit, et l'un d'entre eux passa à un mètre de Piers.

Vergil: Alors on ne saura jamais lequel de nous deux aurait gagné?

Piers: Comme tu l'a dit toi même... Deux frères luttant éternellement... On s'est battu ensemble, on mourra ensemble.

Vergil: Alors mourrons ensemble!

Leurs formes s'échangèrent alors. Ils se jetèrent l'un sur l'autre, Vergil armé de ses griffes, et Piers armé de Damoclès. Au moment de frapper, leurs formes s'échangèrent à nouveau, et ils se croisèrent sans se toucher, perturbés par la transformation. Ils se retournèrent alors, et Piers tenta de donner un coup de griffe, tandis que Vergil se préparait à lui lancer une puissante attaque llumineuse. Cependant, leurs formes s'échangèrent à nouveau, et leurs mains vides se rencontrerent sans que rien ne se passe.

Piers: Qu'est-ce que...

Ils regardèrent alors tous deux leurs mains, les voyant passer successivement d'une forme à l'autre, comme un métronome déréglé. Ils restaient à peine deux secondes sous la même forme, avant de changer à nouveau. Un éclair passa alors entre eux, les obligeant à sauter sur le côté. Ils se jetèrent alors un regard, puis sortirent leurs ailes avant de se jeter l'un sur l'autre, pour se rencontrer à trois mètres du sol. Jamais ils ne s'étaient battus aussi intensément. Chaque coup qui était porté marquait une nouvelle transformation, et ils devaient alterner avec une synchronisation parfaite attaques à l'épée, coups de griffes, champs de forces, ou autres capacités que leurs donnaient leurs deux formes. C'était comme si tout ce qui se passait autour d'eux n'avait aucune importance. Les plaques tombaient au sol dans un fracas de métal de plus en plus régulièrement, et les explosions aicnsi que les éclairs balayaient la pièce, en ne les épargnant que par miracle. Au bout d'une trentaine de coups, il devenait totalement impossible de contrôler leurs formes. Ils se posèrent tous les deux au sol, et se concentrèrent pour essayer de reprendre le contrôle. Ils n'étaient plus que deux taches lumineuses, qui se transformaient trop vite pour que celà devienne visible.

Vergil: Je ne contrôle plus rien!

Piers: Stop!

Ils reprirent alors tous deux forme humaine, et tombèrent à genoux, exténués.

Piers: Je crois qu'il va falloir s'en passer...

Ils se relevèrent tous deux. Vergil essuya le sang qui coulait le long de sa lèvre, sortit son épée, et dit calmement:

Vergil: Finissons-en.

Ils se pointèrent alors mutuellement avec leurs épées, puis la rejettèrent en arrière avant de foncer l'un vers l'autre.

_________________
He's crazy like a fooooooool!
What about it Daddy Poooool!


PS: Merci Gorby pour cet instant de poétisme d'une rare intensité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daddy Pool
Ultimate Pschit-Man
avatar

Nombre de messages : 2837
Age : 28
Pschit-Team : Visiteur
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: "Shinde : La tragédie des X-Advengers"   Jeu 29 Nov - 0:08

C'était comme si les explosions autour d'eux n'avaient plus existé. Ils n'entendaient que le bruit de leurs pas, et du bout de leurs lames qui frottait contre le sol. Piers frappa le premier. Vergil hésita. Il savait que c'était le dernier coup qu'ils allaient porter. C'était comme si le temps s'était arrêté. Il gémit alors comme si il venait de faire un choix difficile, et donna un coup incroyablement rapide et puissant. Il frappa alors directement Damoclès, sans viser son frère, ce qui eut pour effet de la faire sauter hors de ses mains. N'ayant plus d'autre solution, Piers se transforma en démon, et para l'attaque suivante à l'aide de ses griffes.

Un duel de contact, et de force pure les opposaient alors. Ils sentaient tous deux que la fin était toute proche, et qu'ils devaient utiliser leurs dernières forces. Vergil avait également revêtu sa forme d'ange, et appuyait de toutes ses forces contre les griffes de Piers, qui était en train de prendre l'avantage. Ils étaient dans une position qui leur interdisait de faire autre chose que lutter pour briser la garde de l'autre, sous peine de recevoir un coup fatal. Ils priaient tous les deux pour la même chose: Que leurs transformatiosn restent stables, et qu'ils ne perdraient pas le contrôle au moment où leur adversaire n'avait plus qu'à frapper pour les tuer. Mais ils n'allaient pas avoir cette chance, et ils sentaient déjà que leurs formes allaient bientôt s'échanger. Leurs corps brillèrent alors d'une lumière très vive, et Piers commença à voir ses griffes se transformer en doigts. L'épée commencait à lui entailler la chair, et laissait son sang couler sur le sol. Il utilisa toute la force qui lui restait à la dernière seconde, sachant qu'il n'aurait plus d'autres d'occasions. L'épée de Vergil vola à travers la pièce juste avant que la transformation n'ait lieu.

Il regardait Vergil avec les larmes aux yeux, impuissant. Il était sous sa forme d'ange, et n'avait plus aucune défense.

Vergil le regarda un intant, hésita, puis poussa un hurlement pour se donner le courage faire ce qui devait être fait. Il sortit alors ses griffes, et les enfonca dans le ventre de son frère. Ce fut alors le silence complet. Piers émit un léger gémissement, puis se laissa tomber en arrière, avec cinq trous béants dans la poitrine. Vergil restait figé, ne réalisant pas ce qui venait de se passer. C'était allé si vite. Piers était allongé sur le sol, agonisant, son sang s'écoulant peu à peu autour de lui.

Vergil: Qu'est-ce que j'ai fait...

Il se jeta alors à genoux à côté de Piers.

Vergil: Piers!!! Non... Tu ne dois pas mourrir!!! J'ai besoin de toi...

Son frère regardait dans le vide, et semblait ne pas entendre ce qu'il disait.

Vergil: On va attendre que je me retransforme en Ange, et je vais te soigner. Après ça on reconstruira tout! On repartira à zéro!

Il toucha alors la main de Piers, et constata qu'elle était gelée. Il enleva alors quelques vêtements jusqu'à se retrouver torse nu, et les posa sur le corps de Piers pour le réchauffer.

Vergil: C'est pas possible... Ca ne peut pas finir comme ça...

Il ramassa alors un de ses deux poignards qui traînait par là, puis se trancha une veine au niveau du poignet, et se concentra du plus qu'il pouvait, même si il savait que celà n'aurait aucun effet. Il se tailla alors encore plus profondément le poignet, et réeesaya plusieures fois. C'était ridicule, mais il était tellement perdu qu'il avait besoin de se rattacher à un espoir quelquonque. Il prit alors Damoclès qui était un peu plus loin, et tenta d'utiliser son pouvoir pour essayer de faire fonctionner le sacrifice sanguin, mais celà était tout aussi inutile. Il la rangea alors dans son fourreau de pierre, scellant le verrou magnétique qu'il n'avait jamais réussi à ouvrir, et l'attacha à sa ceinture.

Vergil: C'est le dernier héritage de maman... Je m'assurerai qu'elle ne soit pas perdue.

Il parlait à Piers comme si celui-ci pouvait l'entendre. Il fixait le plafond en respirant de plus enplus difficilement, et semblait complètement sourd et aveugle.

Vergil: Ne pars pas!

Il était en train de pleurer devant le corps à peine vivant de son frère. Il ne s'était jamais senti aussi impuissant. Ce fut alors que la chance qu'ils avaient eu d'être épargné par les explosions prit fin. C'était parti d'une surcharge au niveau des câbles sur le mur derrière eux. La décharge électrique avait jailli d'un coup, et balaya la pièce jusqu'à foudroyer Vergil de plein fouet dans le dos. Il ne se rappellait pas de grand chose à ce moment là. Juste une douleur insupportable, qui était un de ses derniers souvenirs avnt de rencontrer les Avengers. La foudre brûla complètement sa chair, creusant des plaies dont il garderait les cicatrices toute sa vie. Quand la décharge disparut, Vergil ressentait toujours la même souffrance. Il aurait aimé être tué sur le coup, mais la décharge s'était contenté de le mutiler. Les plaies commencèrent alors à prendre une couleur noire, formant les marques sur son dos qui avaient été un mystère pour les personnes les ayant vues, en particulier Teena qui aait posé beaucoup de questions la première fois qu'il avait mi les pieds à Advenger Island.

Vergil venait d'assister au dernier combat entre lui et son frère. Il reprenait peu à peu conscience de ce qui se pssait, comme si les visions allaient prendre fin, et qu'il allait se réveiller. Il vit cependant les images suivantes sous un autre point de vue, car il n'était pas en état de savoir ce qui s'était passé après avoir été foudroyé. Il vit Piers tendre sa main vers son double, et la poser sur son épaule. Il lui parla alors pour la dernière fois.

Piers: Je garde un oeil sur toi.

Une sorte de vapeur étrange sortit alors de son corps, puis glissa le long de son bras, et entra dans le corps de Vergil, toujours en train d'essayer de lutter contre la douleur. Le pouvoir propre de Vegil était la furie, Piers venait d'utiliser le sien... L'instant d'après, son corps était raide et inanimé. Vergil poussa alors un hurlement, et s'envola à travers une ouverture qui s'était ouverte dans le plafond qui venait de s'écrouler, laissant le corps de son frère dans le champs de ruines qui s'éffondrait sur lui. Vergil était complètement sidéré. Il venait de tout comprendre, grâce au détail qu'il n'avait pas pu voir la dernière fois. Il vit alors son double se poser dehors, en semblant se battre contre lui même. Il ne pouvait plus vivre avec l'idée qu'il venait de détruire tout ce qu'il aimait, et surtout qu'il venait de tuer son propre frère. Il posason doigt sur l'arrière de son crâne, et dégaina la griffe dans un dernier hurlement de douleur.
Il avait détruit la zone de son cerveau qui contrôllait les émotions, et la mémoire proche... Il avait aisni pu chasser de son esprit ses derniers souvenirs, qui étaient les plus horribles de sa vie, avant que le médaillon qu'il venait de voler ne les lui ramène. Il s'était également condamné à vivre sans rien ressentir, au moins le temps que son esprit ne se répare de lui même, et qu'il ne redécouvre ses sentiments. Il restait cependant une chose qu'il était capable de ressentir : La Haine.

???: Je t'en prie Vergil, arrête!

Tout redevint alors sombre autour de lui. Il entendait alors une voix féminine le supplier sans savoir d'où elle provenait. Quand il reprit ses esprits, il tenait Rose par la gorge, plaquée contre un mur. La jeune femmee le regardait d'un regard incompréhensif.

Rose: Pourquoi...

Son regard se vida alors. La vie venait de la quitter.

Jasmin: Je vais te tuer espèce de monstre!

Vergil ne comprenait pas... Il était dans un couloir plein de sang et de cadavres, tenait son épée pleine de sang dans une main, et venait de tuer Rose de l'autre. Il n'entendait qu'un rire dans sa tête, et savait désormais ce qu'il signifiait. Il ne fallait pas qu'il reste à proximité des autres, ou il risquait encore de tuer des personnes auquelles il tenait. Il lâcha Rose, la laissant retomber sur le sol.

Vergil: 9 plumes pour une régénération totale, 10 pour redonner la vie...

Il s'araccha alors quelques plumes, et les lança sur Rose. Jasmin arriva alors par sa droite, et lui donna un coup de poing au visage qui le forca à s'arrêter avant de poser la dernière plume.

Jasmin: Je te jure que tu va crever!

Ray et Teena arrivèrent alors derrière Jasmin en courant, et Teena hurla en voyant le cadavre de Rose. Vergil essuya le sang qui coulait de sa bouche, et fit un geste sec qui l'envoya gicler contre le corps de Rose, avec un air satisfait. Il se retourna alors, et courut dans le couloir, rapidement poursuivi par les Avengers.

Jasmin: NON!

Il était toujours hanté par le même rire, qui se faisait de plus en plus fort... En arrivant à la baie vitrée au bout du couloir, il vit son propre reflet lui rire au nez. Avec un air de dégout, il sortit son épée, et brisa le verre avant de se jeter dans le vide.



Deux minutes plus tôt, Jasmin avait vu Vergil faire un véritable massacre dans les couloirs du complexe d'Avenger Island. Il se rendait compte de l'erreur qu'il avait faite en lui faisant confiance. Quand il était enfin arrivé face à lui, il avait vu avec horreur que sa dernière victime était Rose. Il avait dépassé les bornes... Jasmin n'avait plus qu'une idée en tête : Le teur comme le monstre qu'il était, et venger tous ceux qu'il avait massacrés sans remords. Il était loin de la vérité.

Tout était allé si vite, et personne n'avait compri ce qui s'était passé... Pas même le responsable. Les Avengers étaient arrivés trop tard pour empêcher Vergil de s'enfuir une fois de plus par la fenêtre.

Jasmin: Il ne faut pas qu'il s'échappe!

Jasmin commença alors à se diriger vers l'escalier, n'ayant pas le tmeps d'attendre l'ascenceur, mais Ray l'arrêta.

Ray: Attends! Je vais sauter aussi.

Teena: Tu es fou!

Ray: Après ce qu'il vient de faire, on ne peut pas le laisser s'enfuir. C'est le seul moyen. Je l'a déjà fait, et j'y survivrai.

Teena se tourna alors vers Jasmin, pour éviter de lui dire qu'il avait raison.

Teena: Jasmin, va chercher Alex!

Jasmin partit alors en trombe en direction de la chamber de son ami. Quand Teena se retourna, Ray avait déjà sauté. Il attérit sur le sol dans un impact impressionnant, en créant un cratère assez profond. Il était complètement sonné, mais n'avait que quelques égratignures. Quand il eut à nouveau retrouvé la définition de haut et de bas, il assisa à un bien étrange spectacle.

Vergil était en train de lutter contre un ennemi invisible, ou plutôt contre lui même. Il semblait contrôller de moins en moins ses mouvements.

Ray: Tu ne croyais quand même pas pouvoir commettre de telles atrocités et t'enfuir aussi facilement?

Mais il semblait ne pas l'écouter. Il était recroquvillé sur lui même, et se tortillait dans tous les sens. Ce fut quand Ray fit un pas vers lui qu'il se figea sur place. Il eut alors un rire nerveux, puis se releva.

Ray: Tu es complètement fou Vergil...

Le jeune homme avait repri sa forme démoniaque pour la première fois depuis 3 ans. Il regarda alors Ray d'un air moqueur, et lui répondit:

-Il est vrai que son pouvoir de furie peut altérer l'esprit...

Il sourit alors d'un air narquois, puis termina sa phrase:

Piers: Mais pas autant que mon pouvoir de possession.


A Suivre.


8...

_________________
He's crazy like a fooooooool!
What about it Daddy Poooool!


PS: Merci Gorby pour cet instant de poétisme d'une rare intensité


Dernière édition par le Mer 9 Jan - 0:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daddy Pool
Ultimate Pschit-Man
avatar

Nombre de messages : 2837
Age : 28
Pschit-Team : Visiteur
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: "Shinde : La tragédie des X-Advengers"   Sam 8 Déc - 20:19

Ray: J'ignore de quoi tu parles, mais tu ne dira plus un mot Vergil! Tu va payer pour ce que tu a fait sale monstre!

Ray fonça alors sur lui, mais Piers fit tourna sur lui même en semblant glisser sur le sol, tel une toupie, et esquiva sans problème.

Piers: Vergil? Tu te trompe complètement. Vergil ne vous a jamais rien fait que vous puissiez lui reprocher. C'est moi qui ait tout fait!

Ray: De quoi tu parles?

Piers: Il fallait empêcher Vergil de faire un massacre, quite à aller jusqu'à en faire un à sa place. Si il va au bout de son projet, ce sera bien pire.

Ray ne comprenait pas de quoi il parlait. Il ne voyait aps qui il pouvait avoir en face de lui si ce n'était pas Vergil.

Piers: Au fait, je ne me suis pas présenté. Je suis le frère jumeau de Vergil : Piers! Je possède le pouvoir de transférer mon esprit dans les corps des autres, ou dans des objets. Quand mon corps est mort, il y a déjà 11 ans, je n'ai pas pu survivre autrement qu'en parasitant Vergil, en essayant de l'empecher de se faire des alliés, et de le faire souffrir autant que possible pour ce qu'il a fait.

Ray: Et c'est pour ça que tu a fait un tel massacre?

Piers: Il m'a tué avec tous mes amis, donc je ne fais que lui rendre la pareille. Tu n'es pas sur ma liste, alors si tu veux être épargné je te déconseille de rester sur mon chemin.

Piers sortit alors deux pistolets volés à des gardes de la sécurité, et commença à entrer dans le batîment en laissant Ray à sa place, hésitant.

Piers: Le meilleur moyen de les faire descendre de la haut est de mettre d'autre vies en jeu.

Il tira alors sur tous ceux qui se trouvaient devant lui. L'alerte avait amené à un ordre d'évacuation, et de nombreuses personnes arrivaient depuis les escaliers et les ascenceurs dans le hall.

Ray: Si tu crois que je vais te laisser faire!

Il ne l'avais pas vu arriver derrière lui. Il recut un coup de poing titanesque dans le dos, et vola à travers le hall. Il attérit sur ses deux pieds, mais glissa longuement en arrère avant de se frainer en faisant sortir une pointe noire à l'arrière de son pied.

Piers: Alors tant pis pour toi.

Ray: Je vais m'assurer que tu ne leur fasse pas de mal. J'ai déjà écrasé des mutants plus forts que toi.

Piers: Je parie que je te fait crier en ne gardant de ma forme de démon que cette griffe derrière le pied.

Piers avança alors lentement vers Ray, en grattant le sol de sa griffe, puis accélera d'un coup pour lui donner un coup de son autre pied. Ray para, et tenta un uppercut. Piers fit un salto arrière, et sa griffe entailla la peau de Ray au niveau de la jour droite, laissant un peu de sang perler sur son visage.

Piers: Touché!

Ray: Il en faudra plus pour arriver à bout de moi!

Ray chargea alors pour lui donner un coup d'épaule, et en profita pour lui saisir un bras. Il le lança alors dans son dos, et Piers alla traverser la vitre de la porte d'entrée. Ray sortit alors à son tour, trouvant son adversaire au sol, apparemment un peu sonné. Il s'apprêta à lui donner un coup de pied dans les côtes, mais Piers saisit son pied, et se releva à une vitesse fulgurante. Il lui donna alors un coup de la pointe du pied dans le menton, et lui planta sa griffe dans l'épaule cinq fois de suite très rapidement, créant cinq taches rouges en ligne parfaite. Ray faillit crier, mais se retint en se souvenant du pari idiot que Piers avait fait. Ils se donnèrent alors mutuellement un coup de poing, qu'ils arrêtèrent en même temps. Ils étaient dans une sorte de position de bras de fer, tous les deux les bras croisés, tenant la main de l'autre.

Ray: Je crois que je te bat à ce jeu là!

Ray avait en effet plus de force que Piers quand il s'agissait d'effort brut. Il commençait à le pousser en arrière, dans le but de le déséquilibrer. Piers lui planta alors sa griffe dans le pied, et Ray, surpri, laissa echapper un léger cri.

Piers: Gagné!

Ray sentit alors quelquechose s'enrouelr autour de sa cheville, et réagit trop tard. La queue de Piers venait de le soulever en l'air, puis le lâcha. Piers fit alors une vrille, et la force centrifuge envoya la queue en os frapper viollement Ray, qui fut projeté contre le mur de l'entrée, qui s'effondra en partie sur lui. Ray était complètement sonné, et même si sa résistance était surhumaine, il nétait pas capable de se relever.

Piers: Au suivant.



7...



Teena venait d'assister à la défaite de son mari. Ce n'était plus juste de la colère dans son âme, c'était de la haine. Elle n'avait pas entendu ce qu'ils avaient dit, et était encore persuadée qu'il s'agissait de Vergil. Elle avait eu le tmeps de descendre quelques étages, mais s'était arrêté au dixième en voyant qu'ils étaient à nouveau dehors. Elle fit alors exploser la fenêtre, et hurla pour que Piers l'entende:

Teena: ESPECE DE MONSTRE!!!

Elle se concentra alors sur lui, même si il était loin, et une idée des plus noires lui traversa l'esprit. Elle comprima les atomes au niveau du coeur de Piers, ce qui eut pour effet immediat de le faire tomber à genoux. Elle était en train de lui donner un infarctus. Piers essaya de se relever pour voler vers elle, mais il en était incapable. Il se plaqua les mains sur la poitrine, et hurla de douleur. Il parla alors dans sa tête.

Piers: Vergil! Je sais que tu m'entends! Dans quelques secondes, nous seront morts tous les deux. Je t'ai donné la possibilité deprendre ta forme de démon quand tu étais sous ta forme d'ange contre gasth il y a trois ans. A toi de me rendre la pareille!

Vergil assisait tel un fantôme à ce qui se passait, et dut donner sa forme d'ange à Piers à contrecoeur, car il se sentait étgalement mourrir.

Piers se transforma alors immediatement, et lanca un rayon de lummière dans la direction de Teena, un peu à l'aveuglette. Le rayon toucha l'étage du dessus, mais Teena relacha sa concentration suite à la secousse crée par le plafond qui se fissurait. Quand elle regarda à nouveau Piers, elle vit un autre rayon, plus précis cette fois, arriver vers l'étage du dessous. Avant qu'elle ne comprenne ce qui se passait, une fissure s'étendit autour d'elle, et un morceau de l'étage où elle se trouva bascula dans le vide. Elle essaya de sauter pour retourner sur la partie stable de l'étage, mais il était trop tard. Elle fit alors une chute de douze étages, accompagnant la plate forme sur laquelle elle se trouvait. En voyant les débris heurter le sol, Vergil reprit sa forme d'ange, complètement dégoutté.

Jasmin: TEENA!!!

Jasmin venait d'apparaître, accompagné d'Alex. Il se jeta vers le point d'impact, et vit Teena, la colone vertébrale brisée, avec un filet de sang coulant le long de sa bouche, et agonisante. Elle était encore vivante, mais sans les talents de soigneur de vergil, elle allait mourrir dans très peu de temps. Elle... Qu'il avait tant aimé, et qu'il aimait toujours. Il avait dépassé les bornes. Alex semblait tout aussi énervé, et brillait d'une lumière rouge. Les cristaux implantés dans sopn corps semblaient sur le point d'exploser.

Piers: Quelle pontualité!

Alex brilla d'une lumière encore plus vive. Apparemment, la rage en lui grandissait à la même vitesse.

Jasmin: Alex...

Alex: Tu l'a tuée!!!

Alex avait également ressenti quelquechose pour Teena par le passé, et était également très touché par cette perte. Il n'avait même pas vu qu'elle respirait toujours.

Piers: Qu'est-ce que tu attends?

Jasmin voyait son ami se charger d'énergie, et avait de plus en plus peur. Il savait ce qui allait arriver.

Piers: Déchaines ta puissance!!!

A suivre!

_________________
He's crazy like a fooooooool!
What about it Daddy Poooool!


PS: Merci Gorby pour cet instant de poétisme d'une rare intensité


Dernière édition par le Mer 9 Jan - 0:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daddy Pool
Ultimate Pschit-Man
avatar

Nombre de messages : 2837
Age : 28
Pschit-Team : Visiteur
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: "Shinde : La tragédie des X-Advengers"   Jeu 13 Déc - 0:19

Piers: Déchaines ta puissance!!!

Ces mots résonna dans la tête d'Alex comme si ils avaient été répétés plusieures fois. C'était cette voix qu'il avait entendu dans sa vision, et qu'il avait ensuite entendu lors de l'incident juste après l'avoir eue. Il se calma alors sur le champ, et toute l'énergie autour de lui se dissipa.

Piers: C'est bien ce que je pensais. Tu est bien trop réservé pour le faire.

Alex: LA FERME!!!

Alex envoya alors une énorme explosion d'énergie dans la direction de Piers, qui balaya tout sur son passage en un cercle parfait dont son ennemi était le centre. Le sol était complètement ravagé, et noirci, tandis que Piers était toujours debout dans la même position, les cheveux dressés sur la tête. Il n'avait pas véritablement senti celà venir.

Jasmin: Alex! Il faut que tu te calmes! Tu pourrais causer une catastrophe. Combattons-le plutôt ensemble.

Alex: Il se bat plutôt au corps à corps, et tu ne pourra pas te défendre contre lui. Il vaut mieux que tu restes en seconde ligne.

Jasmin: Entendu.

Piers: Alors vous vous mettez à deux contre moi? Dans ce cas, laissez moi aumenter le niveau.

Il poussa alors un léger gémissement, et se fit entiourer d'une légère aura noire. Il ne se transformait totalement en démon que très rarement, ne laissant la plupart du temps apparaitre que le nécéssaire, simplement car il était toujours difficile de se regarder dans une glace. Leur forme démoniaque avait évoluée depuis leur première transformation, et était même plus puissante qu'il y a trois ans. Piers dégaina alors ses griffes, et s'avança lentement vers Alex. Celui-ci chuchota alors à Jasmin:

Alex: Je le paralyse et tu l'attaque mentalement OK?

Jasmin n'eut pas le temps de répondre. Piers fonçait déjà sur Alex. Celui-ci se téleporta au dernier moment juste derrière lui en utilisant le pouvoir de ses cristaux, et lui envoya une nouvelle explosion dans le dos, plus faible que la précédente. Celle-ci eut bien moins d'effet que la précédente, et fit plus de dégats sur l'entrée du batiment que sur son adversaire. Piers saisit alors un débris de la taille d'un ballon de bastket, et l'envoya de totues ses forces sur Alex, qui le para grâce à un champ de force.

Piers; J'aurai du t'arracher ces cristaux de force! Je vais devoir t'attaquer sur un autre front!

Son corps devint alors très sombre, pour ne devenir qu'une simple silhouette. Si la lumière était assez faible, celà suffisait pour le rendre totalement invisible. Le soleil étant à peine levé, il était très facile pour lui de se dissimuler dans les décombre. Quand il réapparut, il était juste derrière Jasmin. Alex eut alors une brève vision. Il savait ce qui allait se passer.

Alex: Attention Jasmin, derrière toi!

Jasmin se retourna alors, et mit ses bras en croix devant lui. Il sentit alors les groffes se planter dans la chair de ses deux avants bras, et poussa un cri de douleur. Il le regarda alors dans les yeux... Des yeux rouges et injectés de sang.

Jasmin: Et dire que je t'avais finalement fait confiance Vergil! Finalement James avait raison!

Piers: Ah oui! C'est vrai que tu n'a pas entendu tout à l'heure.

Il rétracta alors ses griffes, et repoussa Jasmin d'un coup de pied, le faisant tomber sur le sol.

Piers: Pourquoi ne pas lire les réponses dans mon esprit?

Jasmin ignorait encore comment fonctionnaient précisément ses nouvelles capacités mentales, mais il savait qu'il pouvait entrer dans l'esprit des gens, comme il avait déjà pu amener celui des autres dans le sien. Il voulait des réponses... Et apparemment il semblait prêt à l'épargner le temps qu'il les trouve. Il se concentra alors, et rencontra une barrière mentale très puissante Au bout de quelques instants, ce fut comme si il avait été invité, et tout ce qui 'lentourait disparut. Il était seul dans le noir, et il voyait un jeune homme à l'apparence d'un ange visiblement très énervé.

Vergil: Jasmin! Alors tu es finalement venu!

Jasmin: J'avais besoin de réponses.

Vergil le regarda alors en essayant de comprendre ses pensées, puis lui répondit:

Vergil: Piers... C'est lui qui contrôle mon corps... C'est lui le responsable de tout. Il a transférté son esprit dans mon corps il y a longtemps. Je ne peut pas l'arrêter.

Jasmin: Piers? Tu veux dire que nous sommes en train de nous battre contre ton frère?

Vergil: C'est pour ça que j'ai fui en reprenant mes esprits après qu'il ait tué Rose... Pour éviter que celà n'arrive. Cependant, il a réussi à reprendre le contrôle avant que je ne sois suffisament loin. Vous n'allez pas pouvoir le battre.

Jasmin: On peut toucher son esprit depuis ici?

Vergil: Non. Tu ne pourra pas le toucher avec une attaque mentale. Son esprit est innacessible, comme si il n'était pas réellement dans mon corps. Si tu lance une attaque mentale, alors c'est moi que tu toucheras.

Jasmin: Tu es son frère! Tu dois bien connaitre son point faible!

Vergil: Il a tendance à être trop statique, et préfèrera des attaque lentes et puissantes pour conserver une bonne défense. Le mieux est de profiter de sa faible mobilité, et de beaucoup tourner autour de lui. Il utilise sa forme à pleine puissance, et pourrait vite se fatiguer, surtout si je lutte pour affaiblir son esprit depuis l'intérieur. Je sais que c'est mon corps, mais si il faut que vous le blessiez, alors ne retenez pas vos coups. Je récupère vite.

Jasmin: Désolé d'avoir douté de toi...

Vergil: Désolé d'avoir à vous infliger ça...

Jasmin essaya alors de rompre la liason mentale, mais, à sa grande surprise, il ne réussit pas à retourner dans son corps.

Jasmin: Mais qu'est-ce qui se passe?




6...




Alex: Ca va Jasmin?

Le jeune homme aux cheveux bleux venait d'ouvrir les yeux. Il était allongé à côté du corps de Vergil qui était désormais inerte.

Alex: Il faut l'achever tant qu'il est inconscient!

Jasmin ouvrit alors la bouche, mais le ton de sa voix était différent. Quand il le regarda dans les yeux, Alex remarqua qu'ils étaient violets. La même couleur qui avait remplacée la couleur noire des yeux de Vergil il y a peu de temps. Alex comprit alors ce qui s'était passé. Jasmin s'était levé, et venait de ramasser l'épée de Vergil, qu'il dégaina sur le champ, avant de menacer son ami.

Piers: Si jamais son corps survit, tu dira à ton ami de ne jamais baisser sa garde devant une personne qui a le pouvoir de possession.

Alex: Oh mon Dieu...

Jasmin prit alors le sabre à deux mains, sourit d'un air moqueur, et attaqua Alex, en laissant les esprits de Jasmin et Vergil emprisonnés dans le corps de Vergil...


A suivre...

_________________
He's crazy like a fooooooool!
What about it Daddy Poooool!


PS: Merci Gorby pour cet instant de poétisme d'une rare intensité


Dernière édition par le Mer 9 Jan - 0:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daddy Pool
Ultimate Pschit-Man
avatar

Nombre de messages : 2837
Age : 28
Pschit-Team : Visiteur
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: "Shinde : La tragédie des X-Advengers"   Mer 2 Jan - 17:45

Jasmin: Pourquoi je ne peut pas retourner dans mon corps?

Vergil: ...

Jasmin: Si tu ne te montre pas un peu plus coopératif, alors on va tous y passer!

Vergil: Piers est entré dans ton corps. Il est en train de s'attaquer à Alex.

Jasmin: Tu veux dire qu'il se bat en utilisant mon corps?

Vergil: Il a du transférer son esprit à l'intérieur quand tu baissais ta garde en venant ici.

Jasmin était énormément frustré. Il s'était découvert un pouvoir mental immense, et il se retrouvait bloqué par un mutant à l'esprit bien moins puissant.

Jasmin: Attends! Si Piers n'est plus dans ton corps, alors pourquoi ne pas en reprendre le contrôle?

Vergil: Impossible.

Jasmin: Et tu crois qu'en te lamentant sur ton sort les choses vont changer? Si on essaye pas de lutter, alors nous sommes déjà battus. Des vies sont en jeu, et je ne te laisserai pas tout gâcher! Si tu ne veut pas reprendre ton corps, alors je le ferai!

Jasmin n'avait jamais essayé celà auparavant. Il commença à se battre pour percer les limites de l'esprit, et créer un lien avec le corps. De nombreuses entraves avaient été crées par Piers pour l'en empêcher. Jasmin était en train de les briser, une par une.

Vergil: Désolé Jasmin, mais je ne peut pas te laisser faire!

Vergil se concentra alors, et Jasmin se sentit comme repoussé de son esprit, comme si une barrière se formait à nouveau entre eux.

Jasmin: Qu'est-ce que tu fais?

Vergil: C'est mon frère. Je ne supporterai pas d'avoir son sang sur les mains une seconde fois. Désolé, mais je ne peut pas vous laisser le tuer!

Jasmin: Vergil! Arrête!




5...





Piers: Qu'est-ce que tu attends, frappe moi!

Alex: Retourne dans ton corps et bats-toi espèce de lâche!

Alex n'avait rien fait d'autre que se défendre face aux assauts du Jasmin possédé. La moindre blessure qu'il pouvait lui causer affecterai directement son ami, et il n'était pas évident que celà touche son véritable adversaire. Jusqu'à présent, le champ de force avait suffit à repousser ses attaques à l'épée. Alex avait trouvé sa faiblesse : Dans ce corps, il ne bénéficiait d'aucun pouvoir, et il était donc peu probable qu'il puisse représenter une réelle menace.

Piers: Pourquoi faire? On ne s'amuse pas assez comme ça?

Alex: Tu ne crois quand même pas que je serai assez idiot pour me battre contre toi alors que tu ne peut pas me toucher?

Piers: Tu marques un point! Mais je sais comment te faire craquer.

Il s'approcha alors du corps de Teena. Elle respirait à peine. C'était un miracle qu'elle soit encore en vie. Visiblement, sa chute allait lui provoquer une mort très lente et douloureuse.

Piers: Une jeunne femme pleine de volonté, dévouée, et d'une gentillesse infinie. Dommage qu'il faille lui dire adieu.

Il posa la lame de son épée sur son cou, et la leva au dessus de sa tête, en se préparant à l'abattre violemment.

Alex: Touche-là, et je détruit ton corps!

Alex avait concentré une forte dose d'énergie dans sa main, et pointait le corps de vergil allongé sur le sol.

Piers: Ce corps? Je sais très bien que tu ne le fera pas. L'esprit de ton ami est encore à l'intérieur, et tu ne serai pas capable de faire ce sacrifice.

Alex: Et qu'est-ce qui me prouve que tu ne le tient pas prisonnier dans son corps plutôt que dans le tien?

Piers: Dans tous les cas, tuer Vergil alors qu'il n'a jamais rien fait te resterait sur la conscience non?

Alex: Mais de quoi tu?...

Le regard qui s'affichait sur le visage de Jasmin lui fournit sa réponse. Ce n'était pas le regard pensif et perdu de Jasmin, ni le regard vide de Vergil, qui avait de plus les yeux gris foncé. Ce regard... ces yeux mauves qui remplacaient ceux des personnes possédées, il les avaient déjà vus chez quelqu'un d'autre.

Alex: Piers? Mais c'est pas possible! Tu es...

Piers: Mort? Les souvenirs peuvent être effacés si on rencontre certains mutants, mais ils ne peuvent mourrir.

Il s'apprêta alors à achever Teena, mais Alex craqua, et utilisa sa télékinésie pour le projeter avec une force énorme. Le corps de Jasmin roula sur le sol, avant d'arrêter de bouger.

Alex: Je ne sait pas qui tu es vraiment, et je ne connais rien de tes querelles avec ton frère, mais tu t'en prend à mes amis et je ne peut pas le permettre. Maintenant tu va rejoindre un autre corps et tu va te battre loyalement.

Il souleva alors Jasmin par la gorge à distance, et celui-ci plaqua ses mains dessus comme si celà allait l'aider à résister à cet étranglement. Celà semblait étrange, mais Piers semblait le supplier de l'épargner plutôt que d'utiliser le corps de Jasmin comme argument.

Jasmin: Alex! Arrête! C'est moi!

Alex: Plus de mensonges Piers... Plus de mensonges.

Alex ignorait comment, mais son pouvoir de figer le temps s'activa de lui même. Il regarda autour de lui sans lâcher sa prise, et vit une sorte de fantôme à forme humaine debout, parlant au corps de Vergil.

Piers: Alors mon frère? Qu'est-ce que ca fait de voir ses coequipiers mourrir devant ses yeux, de la main de la personne qui nous est la plus chère? Et encore tu n'était qu'à peine intégré, alors que ceux qui sont morts il y a onze ans étaient devenus notre famille. J'aurai bien attendu que des liens se tissent avant de faire tout ça, mais je sais que si tu te fait des alliés de confiance, tu les emportera avec toi dans ta folie et tu risquerai de mener à bien ton projet. C'est très difficile à supporter pour moi, mais quitte à choisir, autant faire soi même un massacre mineur pour empêcher que quelquechose de bien plus grave arrive à cause d'un autre. Je préfère avoir ces morts là sur la conscience plutôt que tous les autres.

Alex relâcha la pression sur la gorge de Jasmin, car apparemment l'esprit de Piers avait quitté son corps.

Piers: Je me rappelle encore quand tu m'a planté tes griffes dans la poitrine. Mon seul moyen de continuer d'exister a alors été de vivre au dépend d'un autre comme un esprit parasite. J'ai d'abord passé un peu plus de 8 ans dans ton corps, quand tu ne vivait qu'une demi vie dans une sorte de transe. J'ai moi aussi passé ces 8 années dans une sorte d'hibernation sans but. Et puis ils sont tombés sur toi, et là tu t'es comme magiquement réveillé, tout comme moi. J'ai passé les jours qui ont suivi à te parasiter comme je le pouvais, jusqu'au jour où Stark est mort, et ou tu a failli me découvrir. J'ai été contraint de changer d'hôte si je voulais continuer à survivre, et j'ai jeté mon dévolu sur Rose que tu venais de sauver. Ces trois ans de liberté que tu a connu, je les ai passées à esayer de m'approprier ta jeune amie. Malheuresement, elle était en état de choc, et elle n'a pas supporté ce traitement, ce qui l'a rendue complètement folle à lier. C'est pour ça qu'elle a perdu la tête en te voyant. J'étais devenu l'image inconsciente de son bourreau mental. Ils l'ont alors isolé dans une cellule psychatrique, et je n'ai pas pu transférer mon esprit dans un autre hôte à cause car elle n'a plus reçu de visites à part celle de Jasmin, mais il a trop de résistance pour que je puisse entrer en lui à moins qu'il ne baisse sa garde. Mais quand tu es entré en contact avec elle pour la soigner, j'ai repri possession de toi, et j'ai pu finir ce que j'avais commençé.

C'était comme si Alex n'avait pas existé, et si ce dialogue à sens unique avait lieu hors des trames du temps. Il savait désormais que Vergil n'avait jamais menti, mais il restait quelquechose qu'il ne comprenait pas : Quel était ce projet dont Piers avait parlé? Vergil n'avait jamais parlé de les embarquer dans quoi que ce soit. Il avait juste parlé... D'affaires personelles.

Piers: La domination de l'esprit. C'est ma plus grande spécialité. J'ai toujours su trouver la faiblesse de chacun, qui les repousse dans leurs limites, et les rend aussi manipulables que des pantins. Il suffisait de créer une fausse menace envers ce que James aimait pour créer une véritable haine envers Vergil, et pour qu'elle devienne réciproque, afin de le faire bannir. La faiblesse de Rose était sa trop grande sensibilité. Il suffisait d'un évènement tragique pour qu'elle devienne dépressive, et d'en rajouter une couche pour qu'elle devienne une véritable plante verte. Teena a toujours tendance à défendre ceux qui jouent les chiens battus. Encore une fois, en en rajoutant une chouche, on peut lui faire goiber n'importe quoi, mais j'avoue que tu a su exploiter cette faille mieux que moi. Jasmin était peut être le plus dur de tous à toucher, car il possède un esprit très puissant et resistant. Cette fin d'amnésie était une bonne opportunité, car il semble prêt à tout pour retrouver son passé, mais comme il se montrait méfiant, j'ai pensé qu'il valait mieux se concentrer sur les autres, car ils le manipulent déjà complètement, donc si je les possède, je le possède. Ensuite, est venu Ray. Tu ne le connaissais pas, cependant du point de vue de Rose, j'ai appri à le connaître par coeur. Il tient trop à ses responsabilités, et aime contrôller et se sentir en haut de l'échelle. Il suffit de s'attaquer à ce qu'il dirige ou à ceux qui lui donnent de la reconnaissance, et il devient un véritable taureau qui charge sans réfléchir. Enfin, il y avait Alex. Ces cristaux dans son corps ont modifié bien plus que ses pouvoirs. Son comportement a aussi évolué. Il entre facilement dans une rage incontrollable, et il devient une véritable bombe humaine. Il suffit de le faire monter sa cette rage pour qu'il devienne complètement incontrollable, et par la même occasion un véritable pantin pour moi. J'ignore ce qu'il a vu lors de sa vision, mais il semblerait qu'il ait depuis un véritable bloquage qui survient lorsque il m'entend dire quelquechose. C'est bien dommage.

Il fit une pause, et le temps commença lentement à revenir à la normale, en passant d'une vitesse infiniment petite à une vitesse de plus en plus normale.

Piers: Quant à toi... Ta faiblesse vient de ton passé et de ta conscience. Ils sont tellement chargés de drames, de regrets, de haine, et de vengeance, que des simples rappels te font entrer dans une rage encore plus puissante que celle d'Alex si on va chercher suffisament loin, et ton esprit n'a plus aucun controlle, laissant le mien libre de diriger ton corps aux capacités décuplées. Maintenant, il est temps de le rendre la pareille!

Le temps reprit sa vitesse normale, et l'esprit de Piers s'évapora aux yeux d'Alex. Le corps de Jasmin tomba au sol, en toussant, et Alex fixa le corps de Vergil qui se leva à nouveau, des lignes noires parcourant la totalité de son corps, les yeux d'un rouge vif, et se transformant peu à peu en démon. Les effets de la furie de vergil étaient actifs, ce qui laissait penser qu'il était en train de subir une autre torture mentale par un flash back des plus horribles. Jasmin gémit alors entre deux crises de toux.

Jasmin: Alex... Piers... Je sais comment le vaincre! Il faut... Que je retourne dans l'esprit de Vergil.

Alex: Jasmin! C'est vraiment toi?

Jasmin: Piers va changer de corps chaque fois qu'il sera dans une mauvaise posture. Il ne peut être battu que quand il est dans celui de Vergil. Quand j'y étais prisonnier avec lui, il m'a fait quelquechose qui m'a comme éjécté de son esprit conscient, mais qui m'a permi d'entrevoir son inconscient durant une seconde. Il faut que j'y retourne! Pendant ce temps occupe le! Et n'hésite pas à frapper il est presque impossible de le blesser gravement sous cette forme.

Alex: Quoi?

Jasmin ferma à nouveau les yeux, et redevint inconscient sans lui répondre.

Alex: Mais comment tu veux que j'occupe un type à moitié blindé qui vole et qui a des couteaux à la place des doigts?

???: Peut être avec un peu d'aide?

Alex avait déjà entendu cette voix à moitié informatisée quelquepart, mais il ne se rappellait plus où. C'est alors qu'un homme en armure se posa en jet pack entre lui et Piers.

Chasseur: J'ai suffisamment traqué ce type pour pouvoir te donner un coup de main.

Alex: Vous êtes le chasseur de prime qui a réussi à capturer Vergil!

Chasseur: On me connait mieux sous le nom de Gosth. Et ce n'est pas la peine de me raconter l'histoire de son frère jumeau qui sait posséder les esprits ni quoi que ce soit d'autre je lui avait mi un mouchard dans son bracelet qu'il n'a pas trouvé donc j'ai tout entendu.

Piers: A vrai dire il l'a trouvé mais je l'ai replacé pour qu'il soit repérable au cas où il réussise à se débarasser de moi et à s'enfuir.

Alex: Il est encore plus tordu que son frère...

Chasseur: On s'occupe de lui.





...




Jasmin: Vergil?

...

Jasmin: Il y a quelqu'un?

Jasmin ignorait où il était. Il était sur une route vide de véhicules, et n'entendait que l'echo de sa voix. Il entendit alors la voix de Vergil résonner comme si elle provenait du ciel. Elles devaient provenir d'une discussion extérieure à cet évènement que Piers avait jugées bonnes d'ajouter à ce flash back.

Vergil: Je jure Mr Stark que je protègerai votre fils si il vous arrivait malheur.

Une autre voix se fit entendre de la même manière

Mr Stark: Je sais que nous allons bientôt mourrir, et James sera constamment menacé. Il a besoin d'un ange gardien comme vous.

Vergil: Ne vous en faites pas. Tant qu'il me restera un souffle de vie je m'assurerai qu'il ne lui arrive rien.

Mr Stark: Merci.

Les deux voix s'effacèrent, et Vergil apparut devant lui, mais semblait ignorer sa présence. Il semblait n'être qu'un souvenir. Il avait les cheveux biens plus courts que ce que Jasmin avait l'habitude de voir, et il semblait ne pas encore avoir sa cicatrice sur l'oeil et ses marques dans le dos, qu'il était normalement possible de voir dans son cou au dessus de son col.

Vergil: C'est ici que ca doit se produire...

Il semblait chercher autour de lui un détail particulier dans le paysage, et finit par fixer un point plutôt lointain, qui était invisible aux yeux de Jasmin. Vergil chargea alors un rayon d'énergie lumineuse dans sa main, et tira dans cette direction. Il se concentra alors, et quelques plumes se détachèrent pour tourner en cercle autour de lui. Il y eut un flash de lumière, puis Vergil disparut. Jasmin se sentit voyager avec lui dans la lumière, et réaparut une seconde plus tard derrière un homme inconscient qui avait un fusil Sniper à ses pieds. Visiblement, cet homme venait de recevoir le rayon de lumière de Vergil en ppleine tête alors qu'il attendait que sa cible passe sur la route.

Vergil: Alors il n'avait engagé qu'un seul homme pour les tuer...

Une voiture fit alors son apparition au loin.

Vergil: Je serai son ange gardien Mr Stark, je le promet.

Il saisit alors le fusil Sniper, et tira dans le moteur de la voiture qui explosa sous les yeux horrifies de Jasmin.

Vergil: Paix à votre âme.


A suivre...

_________________
He's crazy like a fooooooool!
What about it Daddy Poooool!


PS: Merci Gorby pour cet instant de poétisme d'une rare intensité


Dernière édition par le Mer 9 Jan - 0:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daddy Pool
Ultimate Pschit-Man
avatar

Nombre de messages : 2837
Age : 28
Pschit-Team : Visiteur
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: "Shinde : La tragédie des X-Advengers"   Mer 9 Jan - 0:41

Le vrai affrontement contre Piers allait enfin commencer. Alex se retrouvait seul avec un inconnu pour lutter contre lui dans son état complet de transformation auquel s'ajoutait le pouvoir de la furie de Vergil. La puissance qu'il avait atteint était la limite maximale pour la forme démoniaque. De son côté, Alex avait avec lui le pouvoir des cristaux de Cyttorak, et était épaulé par le Chasseur qu'on appellait Gosth, et qui faisait finalement pâle figure dans ce qui risquait d'être un duel de titans.

Alex: Un plan quelquonque pour l'arrêter?

Gosth: On est hors de danger tant qu'on est loin de lui. Si on peut trouver un moyen de l'immobiliser alors on pourra s'attaquer à lui. Je te donnerai une de mes armes si il le faut.

Alex: Je pense avoir ce qu'il faut.

Il concentra alors de l'énergie dans ses mains, et la projeta sur Piers qui semblait attendre qu'ils passent à l'attaque. Il y eut une grosse explosion autour de lui, et beaucoup de fumée fut libérée. Quand l'écran se dissipa, il remarqua qu'Alex n'était plus à sa place à côté de Gosth.

Piers: Où est passé l'autre?

Alex: Juste derrière toi!

Alex qui venait de se téléporter dans son dos s'appuya alors sur ses épaules, et activa son pouvoir d'intangibilité pour l'enfoncer de cinquante centimètres dans le sol. Il avait à la base voulu l'enfoncer jusqu'aux épaules, mais il était déjà chanceux que son pouvoir ait fonctionné. Alex se téléporta alors à nouveau à côté de Gosth, et cria:

Alex: On envoie la sauce.

Alerx envoya alors uen série d'explosion sur Piers, tandis que Gosth lui tirait dessus avec une sorte de gros fusil à pompe laser dernier cri. Piers mit à nouveau ses bras en croix devant lui, les griffes en premier, pour se défendre, mais à défaut de subir du recul il bascula en arrière et son dos percuta le sol. Alex et Gosth firent alors une pause en pensant l'avoir neutralisé, mais Piers se redressa tout de suite, sans la moindre égratignure. La seconde peau d'une noirceur totale qui le recouvrait presque entièrement (partout sauf la partie basse du visage) sous cette forme était très résistante à l'énergie et la déviait plutôt bien, ce qui rendait ces attaques bien moins efficaces. Cependant, il semblait particulièrement sonné.

Alex: Tu fait moins le fier maintenant que tu ne peut plus nous toucher.

Piers ramena alors ses longues griffes près de son visage comme pour les inspecter, avec un air pensif.

Piers: Compte là dessus!

D'un geste sec, il projeta ses griffes sur Alex. Celles-ci s'étaient décrochées, et allèrent toutes les cinq se planter enplein dans son ventre. Heuresement pour lui aucun organe vital n'avait été touché.

Alex: AAAAH!

Gosth: Je te promet, je ne savais pas qu'il pouvait faire ça...

Cinq nouvelles griffes repoussèrent alors au bout des doigts de Piers, qui riait cyniquement. Il sortit alors viollement un pied du sol, et attrappa le plus gros débris qui vola dans sa main droite. Il fit de même avec le second pied, et arrêta cette fois un débris avec le bout de sa queue. Il lança alors celui qu'il tenait à la main sur Alex avec une force énorme à tel point qu'il était trop rapide pour que Gosth puisse le voir se déplacer. Si Alex n'avait pas eu des réflexes améliorés par les cristaux, et si son pouvoir de ralentir le temps ne s'était pas actionné de lui même une fraction de seconde, il n'aurait pas eu le temps d'activer son champ de force, et aurait vu son crâne exploser. Et il faut dire que celà aurait pu être plutôt gênant.

Piers: Décidément, il va falloir que je t'arrache ces cristaux.

Alex avait gardé le champ de force activé dans l'attente du deuxième morceau de pierre, et jeta un oeil aux dits cristaux qui brillaient sur sa poitrine. Il en profita pour enlever les griffes plantées dans son ventre avec une certaine douleur, et remarqua que les plaies n'étaient pas aussi grave que ce qu'il avait pensé. Les cristaux devaient aussi un peu augmenter son endurance et sa faculté à encaisser les coups.
Gosth avait déjà décollé à l'aide de son jet pack, se doutant que le second morceau allait être pour lui. Il était en train de recharger son arme, et était particulièrement vulnérable. C'était le moment parfait pour l'attaquer.

Alex: Je ne peut pas le laisser se faire tuer!

Il se concentra alors, et tenta de déplacer le bloc de pierre avec la télékinésie afin de priver Piers de ce projectile qu'il pouvait rnedre mortel, mais ce fut le pouvoir de prédiction qui s'activa. Il vit alors ce qui allait se passer dans une dizaine de secondes. Gosth était en train de vaciller en l'air, et retomba au sol, son casque à moitié detruit. Celui-ci se décrocha alors du reste de l'armure, mais Alex, qui le voyait de dos, ne put voir son visage, à l'inveser de Piers qui avait tout vu, et semblait plutôt surpri et amusé.




4...
3...




La vision s'arrêta alors, et Alex retourna durement à la réalité. Il était allongé sur le sol, et sentait une douleur horrible dans son bras droit, et dans son épaule.

Alex: Qu'est-ce que?

Il était contre le mur, et voyait Gosth et Piers se battre de manière très intense. Gosth avait sorti une lame électrique de son poignet pour tenir le coup au corps à corps, et tenait une sorte de pistolet mitrailleur à plasma dans l'autre main. Piers attaquait avec toutes les armes dont il disposait sous cette forme, qui étaient surtout ses griffes aux mains et aux pieds et sa queue. La vitesse à laquelle Piers frappait et se déplacait était absolument impressionnante. L'effet d'optique produit était qu'on avait l'impression de voir un spectre le suivre et reproduire ses mouvements avec un léger décalage. Alex ignorait combien de temps s'était écoulé, mais visiblement il avait passé plusieures minutes hors de la réalité. Il voulut se relever pour aider Gosth, mais sentit à nouveau une douleur insupportable dans son bras et son épaule. Il se risqua alors à jeter un oeil au point le plus douloureux, et vit que ses vêtements étaient tâchés de sang, et que son bras était très visiblement cassé. Il avait du être totalement inactif et sans défense durant sa vision, et Piers avait du le remarquer et lui envoyer le deuxième débris, qu'il avait reçu à ce niveau là. Il regarda alors autour de lui, impuissant. Le corps de Jasmin était toujours à sa place, ce qui montrait qu'il était toujours dans l'esprit de Vergil. Il s'inquiétait surtout pour Teena, qui devait être morte sachant qu'elle n'avait pas recu les soins nécéssaires depuis trop longtemps, et pour Ray qui était resté trop longtemps assomé pour que celà ne soit pas grave. Il rampa alors en direction du morceau d'étage qui était tombé, en cherchat désespérément le corps de Teena.

Alex: Elle était là... Comment a t'elle pu?...

Il se rendit alors compte à quel point il avait peur. Il rampa frénétiquement en direction de l'endroit ou Ray était inconscient, près d'un mur éboulé au niveau de l'entrée, et vit que son corps avait aussi disparu, mais qu'une trainée de sang conduisait au centre du Hall. En la suivant su regard, il vit Carlos assis dans son fauteil devant les corps des deux époux l'un à coté de l'autre. Teena était toujours inconsciente, mais avait un appareil respirateur portatif sur son visage, et Ray était réveillé, à genoux devant elle, lui tenant la main entre les siennes.

Ray: Tu crois qu'elle va s'en sortir?

Carlos: Bien sur... La médecine fait des miracles. On va pouvoir la sauver.

Alex voyait tout de suite que Carlos n'était pas franc. De toute façon, l'espoir de survie d'une personne qui avait fait une chute de plusieurs étages était très faible. Visiblement, il était en train d'essayer de donner un espoir à Ray, comme si il voulait qu'il garde une raison de se battre pour... rester conscient?

Alex: Carlos...

Carlos tourna la tête, et alex vit que ses yeux étaient remplis de larmes. Il avait toujours eu l'habitude de le voir rire sans jamais rester sérieux, mais il était sur le point de perdre Teena, qui avait toujours été la plus proche de lui. Carlos fit alors lentement pivoter son fauteuil, et roula jusqu'à Alex.

Carlos: Elle est en mort cérébrale Alex... Et son corps va bientôt mourrir aussi. Je la maintient difficilement en vie avec cet appareil, mais c'est inutile... Je me sens si... Impuissant... Je ne peut même pas la venger ou vous aider... Ce fauteuil est une vraie malédiction!

Alex resta silencieux un moment, ayant du mal à réaliser ce qui se passait, et vivant peu à peu cette tragédie en temps réel. Carlos reprit difficilement le contrôle de lui même pour lui faire un bref rapport.

Carlos: Ca fait un peu moins de dix minutes que tu es inconscient. On a réussi à évacuer le batiment, et tout le monde est en sécurité de l'autre côté de l'ïle. Tout le monde est en train d'essayer de sauver les blessés graves causés par son massacre.

Alex: Vergil pourrait tous les sauver. Si on le bat assez vite, alors on aura une chance de revenir à la normale.

Carlos: Vergil a beau pouvoir soigner n'importe quoi, il risque un peu plus sa vie à chaque personne soignée. Il ne serait pas capable de faire une chose pareille.

Alex: Mais il peut au moins sauver Teena.

Carlos resta silencieux, et regarda dans la direction de la jeune femme pensivemement.

Alex: Et Ray?

Carlos: Il n'a rien de grave physiquement, mais depuis qu'il a vu l'état de Teena il refuse de la quitter, et passe son temps à lui parler en espérant qu'elle lui réponde. Il n'est plus en état de se battre, et toi non plus. Jasmin est bien dans l'esprit de Vergil c'est ça? Si c'est le cas alors il est notre dernier espoir.

Alex: Non. Pas le dernier.

Il se releva alors en surpassant sa douleur, et adressa une dernière phrase à Carlos avant de ressortir.

Alex: Jusqu'à présent j'ai contenu ma rage par peur de perdre le contrôle et de causer du mal à mes proches. Mais maintenant il n'y a plus rien à perdre. Il faut combattre le feu par le feu, et utiliser la colère contre lui. Dit à tous les autres d'évacuer Avenger Island. Si ca tourne mal, alors il se peut que ma vision se réalise, et mieux vaudra être loin à ce moment là. Si ça tournait ainsi, alors Adieu Carlos.

Il sortit alors sans attendre de réponse, juste à temps pour voir la fin d'un duel aérien entre Piers et Gosth. Piers venait de détruire le système de stabilisation du jet-pack de Gosth, et dans un coup de griffe titanesque, il détruisit presque son casque. Gosth vacilla comme dans sa vision, avant d'attérir brutalement en faisant sauter son casque. Alex ne voyait pas son visage, mais son gémissement, quand il n'était pas déformé par le système vocal informatique du casque, lui semblait familier. Piers avait eu la même réaction que lors de sa vision, et souriait à pleine dents.

Piers: Ca explique beaucoup de choses.

Gosth se cacha alors le visage et s'envola précipitemment avec un contrôle finalement beaucoup trop précis vu l'état de ses réacteurs pour que celà soit naturel. Il disparut alors derrière le batiment comme si il avait peur des répercussions que ce qui venait de se passer. Piers se focalisa alors à nouveau sur Alex comme si de rien n'était.

Piers: Toujours en vie? Tu pense pouvoir te battre avec un bras cassé?

Alex ne répondit pas, mais avança lentement vers lui, en laissant exploser toute la rage qu'il avait contenue. Une aura énergétique brillait désormais autour de lui. Le pouvoir de tous les fragments combinés allait être déchainé en même temps. Une quantité d'eau énorme venue de l'océan arriva par la voie des airs grâce au seul pouvoir qu'il n'avait pas encore utilisé pour le moment, volant autour d'eux tel un orage aquatique. De nombreuses gouttes tombaient sur eux, formant une pluie qui donnait une ambiance particulière à la scène.

Alex: Cette fois, je ne me retiendrai plus. Tu voulais que je déchaines ma puissance? Tu va être servi.


A suivre...



2...

_________________
He's crazy like a fooooooool!
What about it Daddy Poooool!


PS: Merci Gorby pour cet instant de poétisme d'une rare intensité


Dernière édition par Argoths le Dim 29 Mar - 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daddy Pool
Ultimate Pschit-Man
avatar

Nombre de messages : 2837
Age : 28
Pschit-Team : Visiteur
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: "Shinde : La tragédie des X-Advengers"   Ven 8 Fév - 23:44

Jasmin n'en croyait pas ses yeux. Il venait de voir la réplique plus jeune de Vergil assassiner les parents de James devant ses yeux. Alors c'était lui... Mais la vision ne s'arrêtait pas là. Une sorte de cri d'enfant se fit entendre comme un echo, si loin et pourtant si proche... Jasmin entendait comme Vergil avait entendu avec son ouie surhumaine. Celui-ci semblait d'ailleurs foudroyé par ce cri, et jeta immediatement le fusil aux pieds du tireur inconscient avant de partir à tire d'aile en direction de la voiture en flammes. Il y avait un enfant à l'intérieur!

Jasmin fut comme téléporté devant le véhicule, et put aisément voir la suite de la scène. Vergil arracha ce qu'il restait d'une portière, dévoilant une petite fille qui avait au maximum entre 1 et 2 ans, qui pleurait sans comprendre ce qui venait de se passer. Le siège du conducteur l'avait protégée de l'explosion, et elle n'avait presque pas de brulures. C'était tout bonnement un miracle qu'elle ait survécu. Vergil dégaina alors un de ses poignards pour couper la ceinture de sécurité, et put la sortir juste avant que les flammes ne détruise le peu qu'il restait de la voiture. Le regard de l'enfant était terrorisé.

Vergil: Tu ne devais pas être là...

Il placa alors sa main au dessus de sa tête, et, avec une lègère lumière, il soigna les quelques brulures légères qu'elle avait subie. Elle sembla alors s'apaiser, mais le fixait toujours comme un enfant fixerait son placard la nuit de peur qu'un monstre en surgisse. Elle risquait de ne jamais oublier ce visage...

Vergil: Et maintenant qu'est-ce que je vais faire...

Il regarda autour de lui, comme si il avait pu y trouver quelqu'un qui puisse lui donner la solution, mais il était seul avec cette petite fille.

Vergil: Il n'y a rien de bon qui t'attende chez toi. Ton oncle a sûrement déjà commencé à s'installer et à imposer ses règles. Je vais t'emmener avec moi au Quartier général. J'irai ensuite chercher ton frère et vous serez à nouveau ensemble et bien protégés.

Elle s'était endormie. Vergil s'envola alors avec elle dans les bras.

Jasmin: James a une soeur, et elle est vivante!

La scène fut transportée dans un endroit que Jasmin reconnut aisément. C'était le manoir des Stark. Vergil était face à l'oncle de James, et la discussion semblait plutôt tendue.

Vergil: Qu'est-ce qui vous est passé par la tête au juste en essayant de les assassiner? Vous pensiez que celà vous ferait gagner leur place au conseil?

Oncle: En quoi celà aurait-il été différent? J'avais un compte personnel à régler avec mon frère, et je tenais à le faire moi même plutôt que de laisser des gens comme vous s'en occuper.

Vergil avait déjà sorti ses poignards et les lui plaqua en ciseaux sur la gorge tout en commençant à faire une très légère entaille.

Vergil: Sachez que si vous prenez la place de votre frère, vous entrez dans notre liste noire, et je prendrai un plaisir immense à m'occuper de vous. Mais je ne suis pas venu que pour vous confirmer la mort de votre frère.

Il rangea alors ses poignards.

Vergil: Je viens chercher James. Je ne peut pas vous le laisser.

Oncle: Celà ne va pas être possible.

Vergil: Ses parents ont précisé sur leur testament que si il leur arrivait quelquechose, alors il serait sous ma responsabilité.

Oncle: Ils ont juste dit qu'ils s'en remettaient à vous pour assurer sa sécurité. Il est facile de faire interpréter celà comme on veut aux juges quand on en a les moyens. Ils vont forcément fdaire de moi son tuteur légal, donc si vous voulez respecter votre engagement, vous allez devoir travailler pour moi.

Vergil: Vous pouvez toujours crever.

Il lui planta alors violement un poignard dans le bras, puis le retira sur le champ avant de le ranger à nouveau. En regardant par la fenêtre, il put voir le jeune James qui était en train d'observer la scène sans se douter qu'un véritable cauchemard allait commencer pour lui.

Vergil: Vous n'avez pas fini d'entendre parler de moi. Je vous surveillerai et si je me rend compte que vous allez trop loin, alors vous aurez à faire à moi.

Oncle: Vous semblez lacher l'affaire bien vite.

Vergil: Il y a dans mes alliés une personne qui a des visions de l'avenir. Et elle m'a dit que ce sera votre neuveu qui finira par avoir votre peau. Je vais tout simplement laisser ça arriver car vous ne méritez rien d'autre. Bonne soirée!

La scène se déplaca alors un ultime fois. Jasmin ne savait plus quoi penser de ce qu'il voyait. Il était maintenant devant le portail d'un orphelinat, sur lequel était marqué "Last Hope".

Responsable: Et vous dites que vous l'avez sauvé de l'incendie qui a brûlé sa maison et tué ses parents?

Vergil: Exactement. Elle n'a plus de famille. Vous pouvez vous occuper d'elle?

Responsable: Elle est déjà en train de dormir dans un lit douillet avec les autres jeunes enfants. Je vous remercie du fond du coeur de lui avoir sauvé la vie.

Vergil: Ne me remerciez pas trop vite. Quand il ne nous reste plus rien d'autre, la vie ne représente plus rien. J'espère qu'elle trouvera une famille d'acceuil et qu'elle vivra heureuse. Je vais y aller.

Responsable: Au fait, qui êtes vous?

Vergil: Son Ange Gardien.

Tout disparut alors, et Jasmin se retrouva enfin face à celui qu'il était venu retrouver dans son esprit. Il y eut un long silence qui en disait long.

Jasmin: Pourquoi?

Vergil: Tu es désormais la deuxième personne encore en vie à être au courant. Même Piers ne l'a jamais su, du moins avant de se retrouver dans on esprit.

Jasmin: C'est toi qui a tué les parents de James alors? Il avait raison sur toi finalement. Et dire que je venais pour t'aider...

Vergil: Laisse moi t'expliquer!

Jasmin: Je n'ai plus à t'écouter! On ne peut pas te faire confiance!

Vergil: Je t'expliquerai tout ça plus tard. Pour le moment, les autres vont mourrir si on arrête pas ça tout de suite!

Jasmin: Et si c'était Piers qui avait raison? Il a dit que tu étais un danger pour les autres et pour toi même, et qu'il voulait t'empêcher de faire une bêtise.

Vergil: C'est lui qui a crée cette vision pour te monter contre moi! Si tu te laisse influencer alors il a déjà gagné!

Jasmin: Celà n'a pas d'importance! Tu a causé un mal que tu ne peut pas imaginer! Je commence même à douter de ta parole concernant la mort de James. J'ignore ce que tu a contre cette famille, mais je suis sur qu'ils ne le méritaient pas.

Vergil: Alors tu continue à croire que les Starks étaient l'incarnation de la bonté? Je t'ai parlé du conseil dont ils ont fait partie et qui était à l'origine d'atrocités innomables? Si, ils le méritaient! Mais j'ai fait ça pour une raison différente que je ne peut pas t'expliquer car nous n'avons pas le temps!

Jasmin: Je remet mon jugement à plus tard, mais c'est uniquement parce que mes amis sont sur le point de mourrir et que j'ai besoin de tes pouvoirs de guérison. Mais tu finira par payer pour ça.

Vergil: Ne te lance pas sur le chemin de la vengeance. C'est un cercle vicieux dont on ne sort jamais, et qui finit par vous détruire. Toute ma vie a été basée sur elle. Ne deviens pas comme moi je ne te le souhaite pas.

Après une pause, Vergil reprit:

Vergil: Tu a un plan derrière la tête?

Jasmin: J'ai peut être une idée qui te permettra de reprendre le dessus pour un temps limité. Mais pour ça il faut s'y mettre ensemble.

Vergil: Quelques secondes me suffiront pour le mettre complètement HS. J'ai compri comment il s'y était pri pour me posséder sans être détecté et pour passer d'un corps à un autre. Si tu réussis, alors je pourrai briser le lien sans aucun problème.

Jasmin: Voilà comment on va faire.


---



Le face à face final venait de commencer. Des centaines de litres d'eau lévitaient en formant des vagues autour d'eux, et le corps d'Alex semblait comme electrifié, en laissant s'echapper des étincelles rouges.

Piers: Tu es conscient que si j'arrive à t'arracher ces cristaux tu perdra tout ce pouvoir?

Pour toute réponse, Alex lui envoya deux enormes jets d'eaux arrivant respectivemetn de droite et de gauche, qui se transformèrent en glace juste avant de toucher Piers. Celui-ci brisa les pointes qui s'étaient formées au bout avec ses griffes, mais les deux blocs se brisèrent en même temps sur lui. Alex semblait aussi surpri que lui de pouvoir changer l'eau en glace.

Alex: Intéressant...

Il appela alors de l'eau près de lui, et forma trosi bouclier de glace, ainsi que des longues pointes qui lui serviraient d'armes. Il avança alors lentement vers Piers.

Alex: Maintenant nous sommes à armes égales.

Piers: Ne rêve pas trop!

Sa vitesse de mouvement était grandement accrue par l'activité de la furie de Vergil. Il arriva en à peine une seconde au niveau des boucliers, et le brisa d'un coup de pied. Il saisit alors deux des pointes, et tenta de transpercer ALex en les utilisant, mais celui-ci avait sur elle un contrôle plus grand, et réussit à les tenir à distance par son hydrokinésie. Il déplaca alors les deux boucliers restants, et les brisa en même temps sur la tête de son ennemi comme on ferait sonner des cymballes. L'effet fut immediat, et il profita de l'avoir sonné pour essayer de lui enfoncer ses pointes dans le corps. Celles-ci se brisères alors en rencontrant la peau qui semblait indestructible sous cette forme.

Alex: Comment on passe au travers?

Il avait lui même fourni la réponse à la question. Il se concentra autant uqu'il put pour activer son intangibilité, et réussit à lui faire passer les deux piques au travers en lui arachant un cri de douleur. Pendant un instant, Alex avait juré de voir un morceau d'ectoplasme sortir du corps de Vergil quand il avait activé l'intangibilité. Alex créa alors une nouvelle explosion juste sous son nez, et l'enoya valser en priant pour que ce soit définitif.

Piers: Espèce de...

Alex: Alors? Qu'est-ce que ca fait de trouver plus fort que soi?

Piers: GNAAAAAAAAAAAH!

Il venait de se jeter sur lui par la voie des airs avec toutez la rage au ventre. Alex para les griffes meurtrières en placant deux piques de glace en croix, mais recut la queue de plein fouet dans son bras blessé. Il relacha immediatement la pression, et tomba à genou sous la douleur. Il sentit alors les griffes posées sur sa nuque, et la queue lui faire une clé de bras pour le plaquer au sol.

Piers: Saches que je n'avais nullement envie de faire ça, mais je ne peut plus revenir en arrière. Au moins la décapitation est une mort rapide.

Piers prépara son geste pour lui trancher la tête, mais resta hésiant une seconde.

Piers: Les cristaux. Il faut d'abord les arracher car avec l'énergie qu'ils fournissent rien ne prédis qu'il n'y aura pas de réaction explosive.

Il avanca ses griffes vers le cristal qui controllait les explosions, mais un champ de force se créa instinctivement autour de celui-ci. Avec un air désespéré, Piers retira alors lentement celui des champs de force, avant de s'ocuper du premier. Alex avait maintenant deux plaies supplémentaires dans la poitrine, et avait perdu deux de ses pouvoirs de Cyttorak. Cependant, Piers avait vu juste. Il y eut bien une réaction à ce changement soudain d'énergie dans son corps, et, au moment ou Piers avait commençé à retirer le cristal de la télékinésie, une vague énergétique s'echappa soudainement du corps d'Alex, le projetant en arrière. Un instant, l'intangibilité d'alex s'était activée, et la peau de Piers avait été à nouveau traversée. Quand Piers regarda dans sa main, lieu d'où la douleur provenait, il vit que le crustail de la télékinésie y était pronfondément enfoncé.

Piers: Saloperie!

Alex quant à lui ne ressentait plus aucune douleur. En regardant son bras, il constata qu'il s'était comme magiquement réparé. Quelques plaies avaient aussi disparues, nottament celles peu profondes laissées par les griffes que Piers avait lancé sur lui. C'était comme si les cristaux avaient eu la volonté de protéger leur hôte. Décidément, ils restaient un grand mystère...

Alex: Tu disais qu'il serait facile de me battre en retirant mes cristaux?

Piers tendit alors la main dabs laquelle était plantée le cristal vers Alex avec un grand sourire, et tous les cristaux s'arrachèrent alors en même temps. Toute l'eau en suspension dans les airs tomba alors au sol sous les effets de la gravité.

Piers: Oui.

Alex sembla alors comme vidé, extrèmement faible, abbatu comme si on venait de lui absorber sa vie. Les cristaux gisaient tous par terre. Il avait perdu le pouvoir de Cyttorak.

Piers: Alors si on t'arrache les cristaux et qu'on se les implante on te vole les pouvoirs de Cyttorak. C'est intéressant à savoir. Il fauidra que vous les placiez sous haute protection. On dira que j'en ai fini avec toi pour le moment. Je pense que je n'ai pas besoin d'en faire plus ici.

Piers s'arracha alors le cristal de la main, le jeta au sol, et commença à s'élever dans les airs.

Piers: Adieu.

Alex: Non!

Il avanca alors lentement, et ramassa le cristal de l'hydrokinésie en se le plantant douliureseuemnt dans la poitrine. Piers avait déjà commençé à s'éloigner, et survolait désormais le début de l'océan.



1...

_________________
He's crazy like a fooooooool!
What about it Daddy Poooool!


PS: Merci Gorby pour cet instant de poétisme d'une rare intensité


Dernière édition par Argoths le Dim 29 Mar - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Shinde : La tragédie des X-Advengers"   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Shinde : La tragédie des X-Advengers"
Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» La "tragédie" de l'Oriana
» Capitaine Bartlett "Iceberg Charlie"
» gastro fatum...sur un air de tragédie grecque
» Les vérités sur la Tragédie de Sablier et les événements d'il y a 100 ans
» Tragédie aux ETATS UNIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pschit-Men :: Adaptations et Blabla Divers :: Fan-Fictions-
Sauter vers: